Callshop Management System
Members
Latest News

Appels par code pin

(USA) 650-285-3040
(CAN) 438-800-3741

Direct Call

  • 0016467412367
  • 0016467412235
  • 0016467412185
  • 0016505605701
  • 0013473694911
  • 0014188000399
  • 0014188007658
  • 0014388003743
Filme Porno

Cameroun - Dette publique: Le fiscaliste Pierre Alaka Alaka dénonce une gestion « brouillon » des finances publiques par le gouvernement camerounais June 18, 2017

L’expert des questions fiscales et financières redoute par ailleurs une explosion du compteur de la dette du Cameroun, si le gouvernement maintient le rythme d’endettement du pays.  

Que la dette du Cameroun arrêtée à milles milliards de francs CFA en fin 2016 soit revue à la hausse 6 mois plutard, pour être de 1.700 milliards de francs CFA ; cela témoigne de la navigation à vue du gouvernement dans sa politique de gestion financière. Parmi les experts financiers qui le soutiennent, il y a en bonne place le Dr Pierre Alaka Alaka.

L’expert des questions fiscales et financières s’exprimant sur les antennes de radio équinoxe à Douala, a dénoncé le manque de sérieux ayant entouré l’élaboration de la Loi des finances 2017 en décembre dernier. « Le budget de l’Etat est promulgué au plutard le 31 décembre. Et au moment de cette promulgation la dette publique est arrêtée à un montant. Le budget de l’Etat étant exprimé en recettes et en dépenses, ce sont des dépenses identifiées et que l’endettement arrêté va pouvoir supporter. Que l’on en vienne à augmenter cette dette au cours de l’exercice, ça veut dire que l’Etat s’est embrouillé pour utiliser un langage simple » explique le Dr Pierre Alaka Alaka.

Le fiscaliste est alors conforté dans sa position par les raisons que brandi le gouvernement pour justifier l’augmentation de la dette du pays.  Celui-ci parle par exemple de la nécessité d’obtenir environ 130 milliards de francs CFA à investir pour l’accélération des préparatifs de la Can Cameroun 2019.

De quoi pousser certains à s’interroger. L’organisation de cette compétition n’était-elle pas connue à l’avance ? Notamment au moment de l’adoption de la Loi des finances en décembre 2016. Pour le Dr Alaka Alaka c’est là la preuve de la légèreté du gouvernement dans sa gestion financière. « Pour des investissements qui vont profiter j’en conviens aux populations et à la nation pour les prochaines années, vous voyez que ça n’a pas été prévu par les recettes propres de l’Etat. C’est-à-dire que si vous avez milles milliards vous gérez milles milliards et vous faites une programmation sur plusieurs années de manière à mettre en place vos infrastructures petit à petit jusqu’à ce que vous atteigniez l’optimum. Mais ce n’est pas le cas chez nous, on veut faire tout à l’emporte-pièce comme si on avait le feu aux fesses » déclare-t-il.

Même si pour le comité de la dette publique la situation n’a rien d’alarmante et le pays ne risque pas un surendettement ; le Dr Alaka Alaka comme d’autres fiscalistes, dénonce un gouvernement au train de vie trop élevé qui nécessite d’être réduit.

Signalons que l’augmentation de la dette du Cameroun pour l’année 2017 intervient alors que le FMI (Fonds monétaire International) appelle à la réduction de cette dette.

Iris Bitjoka

Auteur:

⇒ Via JetCamer.com
  • Leave a comment

    Leave a message...