Callshop Management System
Members
Latest News

Appels par code pin

(USA) 650-285-3040
(CAN) 438-800-3741

Direct Call

  • 0016467412367
  • 0016467412235
  • 0016467412185
  • 0016505605701
  • 0013473694911
  • 0014188000399
  • 0014188007658
  • 0014388003743
Filme Porno

Cameroun, Jakiri: L’assassin du gendarme toujours en fuite November 14, 2017

Jakiri, chef lieu de l’arrondissement éponyme, a perdu sa quiétude lundi dernier, 6 novembre 2017. En effet, tôt en matinée, une vingtaine de jeunes assaillants masqués, ont pris d’assaut, le lycée technique
de Jakiri. 

Ici, apprend-on de sources concordantes, ils ont passé à tabac, enseignants et élèves sous le prétexte qu’ils refusent d’obéir à la sirène du boycott des classes tel que institué depuis janvier 2016, par les leaders du consortium depuis à l’étranger. On a assisté à la débandade générale ; chacun cherchant à se sauver de cette barbarie.

Mis au parfum, les forces de l’ordre sont arrivées sur les lieux, juste pour constater les dégâts. Les assaillants ayant eu le temps de prendre la poudre d’escampette. C’est alors qu’une battue est lancée pour rattraper les brigands.

Le Sous-préfet sollicite le renfort en effectif auprès du préfet de Bui à Kumbo. Un des gendarmes en retrait est surpris par un des assaillants. Ce dernier renseigne une source, va à l’aide d’une arme de fabrication traditionnelle cribler le pandore de balle. Atteint, le gendarme dont nous n’avions pu avoir l’identité, décède sur le champ. Son assassin va lui retirer son arme et fondre dans la nature.

Le corps inerte sans vie de ce gendarme en détachement à Jakiri a été transporté et déposé à la morgue de l’hôpital régional de Bamenda. Une enquête a été ouverte. Ses (son) assassins courent toujours.

Entretemps, un contingent de pandore, en provenance de Bamenda a été déployé à Jakiri afin de traquer les assaillants-assassins. Pour combien de temps vont-ils rester en cavale ? Difficile à dire. Un crime n’étant jamais parfait, les fins limiers de la gendarmerie vont certainement un jour mettre la main sur ces brigands.

Il est à noter que le choix du 6 novembre 2017 par les assaillants n’était pas fortuit. Vraisemblablement, ces derniers voulaient empêcher la célébration à Jakiri, des 35 ans de Paul Biya à la magistrature
suprême.

© Quotidien Le Messager : Donat Suffo

⇒ Via JetCamer.com
  • Leave a comment

    Leave a message...