Cher clients, les numeros de callback sont desormais: (USA) 970-550-0044 et (CAN) 438-600-0075
Callshop Management System
Members
Latest News

Appels par code pin

(USA) 970-550-0044
(CAN) 438-600-0075

Direct Call

  • 0016467412367
  • 0016467412235
  • 0016467412185
  • 0016505605701
  • 0013473694911
  • 0014188000399
  • 0014188007658
  • 0014388003743
Filme Porno

Cameroun - Obsèques: Décédé le 19 novembre 2017 à 84 ans, le Pr Gottlieb Lobe Monekosso, ancien directeur régional de l’OMS Afrique, sera inhumé ce 13 January 12, 2018

L’ancien ministre de la santé a eu droit à un hommage scientifique et traditionnel mercredi et jeudi à Yaoundé et Douala.

C’est par la levée de corps de l’illustre disparu à l’hôpital général de Yaoundé et en présence du ministre de la Santé publique, André Mama Fouda, représentant personnel du chef de l’Etat, qu’ont débuté les obsèques du Pr Gotlieb Lobe Monekosso mercredi dernier. Puis s’en est suivi un hommage académique à l’amphi 700 de l’université de Yaoundé I. Collègues et amis du defunt lui ont rendu un hommage digne à sa réputation.

« Si j’ai pu bien remplir ma mission en tant que directeur du CUSS, c’est parce que j’avais constamment en mémoire, le prédécesseur qu’il fut et j’ai suivi son exemple », a témoigné son ami, le Pr Pierre Carteret, ancien directeur du Centre universitaire des sciences de la santé (CUSS), actuelle Faculté de médecine et des sciences biomédicales de l’université de Yaoundé 1. Qualifié de « grand homme de science aux dimensions humaines exceptionnelles » par ses pairs, le Pr Monekosso a été fondateur du CUSS en 1969 en devenant le pionnier de la formation en médecine au Cameroun. Médecin à la Cour royale d’Angleterre en 1972, personnalité de l’année en France en 1986, au Niger en 1987.

Il a remporté la palme du mérite de la santé. Pas moins de 150 publications à son actif, accompagnées de recherches entre autres en parasitologie, infectiologie, santé publique, santé communautaire. Des recherches couronnées de découvertes qui ont revoulutionné la science et lui ont valu la reconnaissance de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), dont il a été directeur régional pour l’Afrique, avant de devenir ministre de la Santé publique.

Hier jeudi 11 janvier 2018 à Douala, le peuple Sawa dont il était digne fils et président des patriarches du Ngondo, lui a également rendu un hommage traditionnel au Palais Dika Akwa. Question de faciliter selon les initiés Sawa, son voyage vers l’au-delà. Lui qui a par ailleurs été président du conseil des notables près la chefferie traditionnelle du 1er dégré du canton Pongo. Il sera inhumé ce 13 janvier 2018 dans son village natal à Dibombari.

Auteur:

⇒ Via JetCamer.com
  • Leave a comment

    Leave a message...