Callshop Management System
Members
Latest News

Appels par code pin

(USA) 970-550-0044
(CAN) 438-600-0075

Zik Live Stream

  • Camer, Africa & World
  • Gospel Music
  • USA Hit, HIP HOP/RAP
  • Naija Style Music
  • Excusivite Camer
  • Folklore Hits
  • Top 100 USA
  • Cameroon & Afro Hit
  • Music flow. All style
  • Bikutsi Camer
  • Camer & Party songs
  • Africa Legends
  • New release Camer
  • Mix & Compil
Filme Porno

Oberlin Mfomo et FC Bâle brisent la série d’invincibilité de Manchester City March 9, 2018

Le FC Bâle et son camerounais Oberlin Mfomo se sont imposés devant l’ogre de Manchester, City, équipe dirigée de main de maître par l’inamovible Pep Guardiola, en huitième de finale de la Ligue des champions. Une victoire banale vous me direz ? peut-être puisque malgré cette victoire, le club suisse est éliminé. Mais c’est seulement la première défaite de Man City à domicile en 73 rencontres !

Un succès de prestige certes inutile, mais qui atténue le goût amer de l’élimination !

Les Citizens ont ouvert le score dès la 8e par Jesus, après une action entamée par Sané et poursuivie par Bernardo Silva. Mais Bâle a connu un premier petit moment de bonheur grâce à l’égalisation d’Elyounoussi, bien servi par le très actif Riveros (17e). Michael Lang, déjà buteur lors du succès contre Manchester United en décembre, s’offrait un joli doublé contre les ogres mancuniens. Il trompait Bravo à son premier poteau d’une frappe dans la lucarne malgré un angle fermé, sur un service d’Elyounoussi (71e).

Son onze de départ étant largement remanié - seuls Gündogan et Bernardo Silva étaient aussi titulaires à l’aller au Parc Saint-Jacques -, Manchester City a évolué avec le frein à main, en mode gestion. Pep Guardiola avait notamment titularisé à mi-terrain le vétéran Yaya Touré (34 ans) et le tout jeune Phil Foden (17 ans). Ce dernier, récent champion du monde M17 avec l’Angleterre, est l’un des grands espoirs de son pays.

Rythme modeste

La question de la qualification étant réglée avant même le coup d’envoi, il ne fallait pas s’attendre à assister à une partie d’une folle intensité. Comme mardi lors du terne Liverpool - Porto, on n’a pas senti le parfum particulier des grands matches européens.

Le rythme global a donc été assez modeste, avec quelques accélérations sporadiques sous l’impulsion de Sané et de Bernardo Silva sur les flancs de l’attaque des Citizens. Le FC Bâle subissait la plupart du temps, mais n’hésitait pas à partir à l’assaut quand une occasion se présentait. Le courage réclamé par Raphaël Wicky avant le match ne manquait pas.

Manque de lucidité

Il faut aussi préciser que la défense mancunienne, totalement remaniée, a commis quelques erreurs de placement qui auraient pu mieux être exploitées avec un peu plus de lucidité, notamment chez Serey Die. Elyounoussi a même eu une balle de 2-1 à la demi-heure, mais il a trébuché au moment de tirer.
Le FCB a pleinement le droit, malgré l’inévitable élimination, de tirer quelques signaux encourageants de son match. Il a su serrer les rangs et n’a pas concédé beaucoup d’occasions à son adversaire, grâce à une discipline défensive de tous les instants. C’est déjà ça... même si ce Manchester City B n’a de loin pas forcé son talent.

Raphaël Wicky pourra se satisfaire à la fois du résultat de ce match retour, et de la performance de ses protégés. Les Rhénans ont relevé la tête, et ils ont même été les premiers à battre les Citizens chez eux depuis décembre 2016...

⇒ Via JetCamer.com
  • Leave a comment

    Leave a message...