Callshop Management System
Members
Latest News

Appels par code pin

(USA) 970-550-0044
(CAN) 438-600-0075

Zik Live Stream

  • Camer, Africa & World
  • Gospel Music
  • USA Hit, HIP HOP/RAP
  • Naija Style Music
  • Excusivite Camer
  • Folklore Hits
  • Top 100 USA
  • Cameroon & Afro Hit
  • Music flow. All style
  • Bikutsi Camer
  • Camer & Party songs
  • Africa Legends
  • New release Camer
  • Mix & Compil
Filme Porno

Liberté de la presse au Cameroun : Le Cnc boureau de la victime March 13, 2018

Tremblez  les « plumards ». Une épée de Damoclès plane une fois de plus sur les organes de presse. Le Conseil National de la Communication (Cnc) est encore là. Une conférence de presse a été donnée à Yaoundé. Sous forme de mise en garde contre les journalistes indociles qui iront contre l’ordre établi.

C’était plutôt une méga conférence de rédaction. Qui réunissait les medias de tout bord. Le sujet principal est connu : les élections sénatoriales du 25 mars prochain. A l’ouverture, le ton a été donné, sans concession, par le maitre des céans, le président du Cnc, sous forme de « directives à tous les medias ».

Et pourtant, le Cnc l’a bien indiqué : Les medias sont tenus au respect principes de transparence, de pluralisme et d’équilibre dans le traitement de l’information en période de campagne électorale.  Un principe d’équité qui paradoxalement passe par une censure subtile infligée par cet organe de régulation des medias « Toutes les émissions à caractère politique sont suspendues pendant toute la période de la campagne électorale » En même temps qu’il met toute rédaction dans un dilemme en cette période ou l’actualité est tirée par la politique  « Tout mélange d’information et de propagande est proscrit ».

Des prescriptions et bien d’autres qui mettent en mal la cohésion dans les rédactions en cette veille de campagne électorale «  Au lieu de jouer son rôle de régulateur, d’encadrement et d’orientation de la profession, le Cnc intervient chaque fois pour semer le doute et faire planer la sanction » s’insurge un journaliste. De fait et comme à l’accoutumée, le Cnc s’est érigé en père fouettard « Les cas de dérives des directives ci-dessus données pourront être sanctionnés selon les procédures habituelles du conseil »

Ce qui a provoqué l’ire au sein de la corporation.  Aussi, Tout en dénonçant un organe de censure mis sur pied par le gouvernement pour servir un régime liberticide et supprimer toutes les opinions contraires, le syndicat National des Journalistes du Cameroun ( Snjc), par une note parvenue aux rédactions déclare les directives du Cnc « nulles et de nul effet »

© Camer.be : Ben BATANA

⇒ Via JetCamer.com
  • Leave a comment

    Leave a message...