Cher clients, les numeros de callback sont desormais: (USA) 970-550-0044 et (CAN) 438-600-0075
Callshop Management System
Members
Latest News

Appels par code pin

(USA) 970-550-0044
(CAN) 438-600-0075

Direct Call

  • 0016467412367
  • 0016467412235
  • 0016467412185
  • 0016505605701
  • 0013473694911
  • 0014188000399
  • 0014188007658
  • 0014388003743
Filme Porno

Cameroun: Braquage au siège du Quotidien de l'Economie à Yaoundé June 13, 2018

La scène s’est déroulée ce lundi 11 juin 2018 aux environs de 18h30 dans les locaux de l’organe de presse situés au quartier Essos à Yaoundé, alors que l'équipe était en plein bouclage.

Plus de peur que mal, diront sans doute les journalistes du Quotidien de l’Economie qui ont été victimes le lundi 11 juin 2018 aux environs de 18h30 d’un braquage dans les locaux de cet organe de presse. En effet, alors qu’ils étaient en pleine préparation du numéro de mardi 12 juin 2018, la douzaine d’employés présents va voir le bouclage s’interrompre à cause de l’irruption de deux personnes cagoulées dans leur bureau situé au quartier Essos à Yaoundé.

A en croire le témoignage de l’un des employés, les malfrats armés de machettes, se sont brusquement introduits dans la salle de rédaction avant de procéder à la fouille des victimes, sans doute en quête d’argent. « Notre gardien n’était pas encore arrivé. Nous étions en pleine séance de bouclage du journal de mardi quand ils sont entrés avec des machettes et ont demandé à tout le monde de s’allonger au sol et de garder le visage face contre terre. Ils ont commencé à procéder à la fouille des employés et à collecter de l’argent. Une fois la sale besogne terminée, ils nous tous ont enfermé dans le bureau du directeur de publication avant de prendre la poudre d’escampette », raconte Hervé Fopa, journaliste pour le compte de cet organe de presse.

Il aura fallu plusieurs minutes aux journalistes pour se décider à défoncer la porte pour pouvoir sortir du bureau du directeur de publication dans lequel ils étaient tous prisonniers. Une fois les secours alertés, ils vont tenter de suivre leurs bourreaux. Mais malheureusement, ils ne pourront pas mettre la main sur les malfrats, qui s’étaient apparemment longtemps enfui.

Une plainte sera incessamment déposée contre inconnu par le directeur de publication, Thierry Ekouti dans les tous prochains jours, apprend-on. L’on ne saurait encore se prononcer sur le montant emporté par ces malfrats. Soulignons par ailleurs que ce rapt survient alors que le journal a repris services le 4 juin dernier après quelques semaines de fermeture en raison des soucis financiers.

Auteur:

⇒ Via JetCamer.com
  • Leave a comment

    Leave a message...