Callshop Management System
Members
Latest News

Appels par code pin

(USA) 970-550-0044
(CAN) 438-600-0075

Zik Live Stream

  • Camer, Africa & World
  • Gospel Music
  • USA Hit, HIP HOP/RAP
  • Naija Style Music
  • Excusivite Camer
  • Folklore Hits
  • Top 100 USA
  • Cameroon & Afro Hit
  • Music flow. All style
  • Bikutsi Camer
  • Camer & Party songs
  • Africa Legends
  • New release Camer
  • Mix & Compil
Filme Porno

Cameroun - Affaire de la succession chez les Muna: Le Tribunal de première instance de Bonanjo donne gain de cause à Ama Tutu Muna June 13, 2018

L’ancien Ministre des Arts et de la Culture a pu obtenir après deux tentatives l’ouverture de la succession de son père Salomon Tandeng Muna.

Dans son édition du 8 juin 2018 le quotidien Mutations rapporte que le Tribunal de première instance (TPI) de Bonanjo à Douala, a répondu favorablement à la demande d’ouverture de succession déposée sur sa table par Ama Tutu Muna, la sœur cadette d’Akere Muna, candidat présenté par le Mouvement Now à la Présidentielle 2018. Ama Tutu Muna a au préalable saisi sans succès deux juridictions à Yaoundé. Notamment le Tribunal de grande instance du Mfoundi pour l’ouverture de la succession, et le Tribunal de première instance de Yaoundé centre-administratif, statuant en matière correctionnelle pour faux et usage de faux contre Me Akere Muna.  

«La requête civile est le moyen de droit qui permet de rétracter une décision de justice rendue en dernier ressort par la même juridiction. Or, il est de notoriété publique que le Tribunal de première instance n’est pas une instance pouvant statuer en dernier ressort dans cette matière», écrit notre confrère. Pour mieux comprendre l’affaire portée devant les juridictions par Ama Tutu Muna, il faut rappeler que cette dernière conteste le jugement d’hérédité N°399 rendu le 18 juillet 2002. Elle affirme qu’il l’a été rendu à son insu. Et elle a appris l’existence dudit jugement d’hérédité, le 19 février 2018 lorsqu’elle a engagé la procédure d’ouverture de succession devant le Tribunal de grande instance du Mfoundi.

Saisi donc le 28 mai 2018 par l’ancien Ministre des Arts et de la Culture (MINAC), le TPI de Bonanjo a décidé le 7 juin 2018 de faire droit à la demande de la plaignante. Toutefois notre confrère note que si on s’en tient aux documents présentés par Bernard Muna représentant de la famille, la décision du Tribunal défie toute logique. Le frère aîné de l’ex MINAC explique que le jugement d’hérédité en question avait été obtenu pour faciliter à celle-ci l’obtention d’un crédit dans les livres d’Afriland First Bank, agence de Bamenda. «C’est ainsi qu’il versera au dossier une correspondance datée du 29 octobre 2002 (que Ama Tutu Muna a par ailleurs reconnu avoir signée), dans laquelle elle transmet à son banquier ledit jugement d’hérédité ainsi que la procuration notariée», rapporte Mutations.

Auteur:

⇒ Via JetCamer.com
  • Leave a comment

    Leave a message...