Callshop Management System
Members
Latest News

Appels par code pin

(USA) 970-550-0044
(CAN) 438-600-0075

Zik Live Stream

  • Camer, Africa & World
  • Gospel Music
  • USA Hit, HIP HOP/RAP
  • Naija Style Music
  • Excusivite Camer
  • Folklore Hits
  • Top 100 USA
  • Cameroon & Afro Hit
  • Music flow. All style
  • Bikutsi Camer
  • Camer & Party songs
  • Africa Legends
  • New release Camer
  • Mix & Compil
Filme Porno

News: France- Cameroun: Le CL2P et la Culture de la Crise Permanente September 14, 2018

En regardant le Café-Débat organisé à Paris samedi 08 septembre sur la crise anglophone au Cameroun, j’ai assisté à un défilé de militants politiques camerounais bien intentionnés, une session d’activistes typique qui aurait été indigne de commenter si elle n’avait pas produit une présentation dans le genre qui nous force parfois à nous demander si nous vivons tous sur la même planète.

En ce qui concerne l’état de la politique au Cameroun, le panéliste Jean-Bernard BIKIME a notamment mis en doute la capacité de la société civile et de l’intelligentsia camerounaise à imposer une résistance efficace et des changements majeurs en promouvant des conversations difficiles et des actions sociales radicales. Je ne pouvais pas m’empêcher de me demander si quelqu’un prêtait vraiment attention à son discours. En particulier, l’idée qu’il a défendue selon laquelle « Paul Biya fait partie du problème et de la solution ». Il s’agit simplement d’une forme de non-sens rhétorique dans un pays que Paul Biya considère comme une dystopie néo-féodale.

En effet il est vrai que chaque mouvement social est constitué d’individus qui se battent pas à pas pour la liberté. La plupart, sans visage et sans nom, qui les rendent anonyme et perdus dans l’histoire; et d’autres deviennent des icônes. La politique aime les héros. Le changement social a toujours généré de tels héros, mais la révolution a également besoin de personnes sans nom – celles qui luttent de manière anonyme pour obtenir une action collective et des résultats positifs.

Cependant, il existe aussi des formes de néo-colonialisme épistémologique qui se cachent derrière un discours voulu de motivation, prétendant se battre pour les droits civiques au Cameroun, mais travaillant en réalité à présenter les forces d’opposition au Cameroun comme une cause perdue (d’avance), tout en soulignant un idéal de perfection politique qui n’existe pas. Ces gardiens de ce statu quo totalitaire utilisent souvent une rhétorique rusée, savamment noyée dans des discours académiques dits neutres ou alors dans un activisme politique dit désintéressé tendant à soutenir l’idée d’une indispensable docilité de l’opposition en dictature. Le premier objectif visé ici est de laisser entendre la prétendue faiblesse intellectuelle et l’incompétence politique des mouvements sociaux au Cameroun, pour dévaluer et délégitimer les forces d’opposition et leur activisme sur le terrain, et ainsi naturaliser le régime de privatisation du pouvoir au Cameroun par le régime Biya.

Cette forme de perfidie est le fruit d’années de propagande contre les forces d’opposition maquillées sous le nom de «Maquisards», « Anglo-Bami Cabale et chevaux de Troie nigérians », «Prévaricateurs de la fortune publique», «Néo-Nazi Bulus et Associés», et maintenant «incompétence épistémologique et politique».

Les armes qui sont utilisées dans la crise actuelle sont des outils dont les dirigeants sont normalement censés utiliser pour protéger: c’est-à-dire les règles, informelles et formelles, qui devraient lier tout le monde. Les partisans du statu quo les brisent sur leurs genoux comme des queues de billard, toujours convaincus ou essayant de nous convaincre que quelqu’un d’autre l’a lancé. En attendant, la question de fond consistant à savoir ce que nous faisons pour parvenir à un meilleur gouvernement ne se pose jamais et ne leur posent jamais problème, si ce n’est pour décrier uniquement l’ opposition ou les oppositions.

Le CL2P fait sa part pour savoir comment lutter, non pas contre les individus, mais contre les collectifs nocifs à la démocratie, non seulement contre ce qui se passe sur la scène politique de Biya, animé par sa télévision des Mille Collines VISION 4; mais ce qui se passe également dans les rues, les tribunaux, et les couloirs du gouvernement à Yaoundé. Cette lutte pour l’égalité sociale est le but réel et principal du CL2P.

⇒ Via JetCamer.com
  • Leave a comment

    Leave a message...