Callshop Management System
Members
Latest News

Appels par code pin

(USA) 970-550-0044
(CAN) 438-600-0075

Zik Live Stream

  • Camer, Africa & World
  • Gospel Music
  • USA Hit, HIP HOP/RAP
  • Naija Style Music
  • Excusivite Camer
  • Folklore Hits
  • Top 100 USA
  • Cameroon & Afro Hit
  • Music flow. All style
  • Bikutsi Camer
  • Camer & Party songs
  • Africa Legends
  • New release Camer
  • Mix & Compil
Filme Porno

Echec de Paul Biya dans la commune de Bandja: Fondjomekwet ne sera plus appelé « Mvogmeka’a II » October 12, 2018

Le mauvais score du Rdpc dans cette commune serait lié au fait qu’Yves Djoumbissié Kamga, chef supérieur de Fondjomekwet, absent du Cameroun pendant la campagne électorale et le jour du vote, voudrait fragiliser son rival et frère consanguin, le prince Barthélemy Djimgou par ailleurs maire de la commune de Bandja.

« Election présidentielle 2018. Résultat du groupement Fondjomekwet authentifié et consolidé…Mrc : 589 voix, Rdpc : 377 voix, Sdf : 38 voix, Fpd : 12 voix.» Depuis le lundi 08 octobre 2018, des sources proches de la commission communale de campagne du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) diffusent cette synthèse de résultats obtenus dans les différents bureaux du groupement Fondjomekwet suite à l’élection présidentielle du dimanche 07 octobre dernier. Cette défaite du parti de Paul Biya à Fondjomekwet surprend plusieurs observateurs de la scène politique locale. Car, ce groupement a la réputation d’être

considéré comme l’un des fiefs incontestés du parti au pouvoir dans la région de l’Ouest depuis le retour à des élections pluralistes au Cameroun en 1992. Ce qui lui a valu le surnom de « Mvogmeka’a II ».

Mais cette fois, les troupes locales du Mouvement pour la renaissance du Cameroun(Mrc) conduite par le prince Blaise Tchoupé ont imposé leur loi en travaillant pour que les villageois votent pour le Pr Kamto. Une victoire que l’on dit facilité par l’incompétence du point focal Rdpc, Hugues Ngadeu, imposé par le chef du village Yves Djoumbissié Kamga. «Ce fonctionnaire a été absent durant toute la campagne électorale. Il n’a pas travaillé. Le fait que le chef de village soit absent toute cette campagne a aussi découragé les potentiels électeurs du candidat Biya. Des serviteurs du chef se sont ouvertement engagés dans les rangs du Mrc lors du meeting de campagne de cette formation politique tenu le dimanche 31 septembre 2018 à l’esplanade de la chefferie supérieure de Fondjomekwet. Le chef aurait multiplié des manœuvres pour fragiliser Barthélemy Djimgou. A l’analyse on serait tenté de croire qu’il s’est déplacé pour l’Europe question de ne pas s’impliquer pour la campagne de Président Biya, mais, il aurait, vu l’attitude de ses serviteurs, pris des dispositions afin que le Mrc s’installe librement à Fondjomekwet», explique une source locale du Rdpc.

Le chef cherche à déconstruire le prince Djimgou

L’intervention du chef de Fondati, Djeumeuni Gaston est venu quelque peu requinqué le déploiement du Rdpc à Fondjomekwet pendant cette campagne électorale. A l’observation des faits, seul Barthélemy Djimgou, maire de la commune de Bandja et prince de la localité, s’est investi pendant des jours et des nuits pour la campagne de Paul Biya à Fondjomekwet. Présent lors du passage de la commission départementale du Rdpc le samedi 29 septembre 2018,

Hugues Ngadeu, point focal désigné par sieur Elie Kamga, président de section Rdpc Haut-Nkam Nord à Bandja, a abandonné les militants du Rdpc pour regagner Yaoundé. Isolé par les instances locales du Rdpc, Barthélemy Djimgou, avec des moyens personnels, n’a cessé de multiplier des descentes dans tous les quartiers du groupement Fondjomekwet pour appeler à voter pour Paul Biya. Ses réalisations à la tête de la commune de Bandja depuis 2013 ont contribué a mobilisé des électeurs au bénéfice du Rdpc : la construction des toilettes publiques, l’aménagement du tronçon routier Bandja-Fondjomekwet avec pose des buses, de l’eau potable à Bandja en 2015, l’adoption d’une stratégie de lotissement des terrains de cette ville modeste font partie des réalisations du maire Djimgou. D’ailleurs, le 20 Mai 2015, ses mérites ont été reconnus à travers une décoration à la place des fêtes. Mais cette reconnaissance serait-elle à l’origine des conflits entre Barthélemy Djimgou et Yves Djoumbissié Kamga ? En tout cas, selon des sources à la sous-préfecture de Bandja, on a l’impression que le chef du groupement Fondjomekwet est engagé depuis des années, à déconstruire, par tous les moyens et dans tous les espaces y compris politique, le prince Barthélemy Djimgou qui lui ferait ombrage…Est-ce pour cela le président Biya a perdu à Fondjomekwet pour la première fois depuis 1992 au de perdre sa vocation électorale de « Mvogmeka’a II » ?

⇒ Via JetCamer.com
  • Leave a comment

    Leave a message...