Nom de domain Hebergement web téléphonie VoIP SMS

Pour le politologue et membre du comité central du Rdpc, la

Pour le politologue et membre du comité central du Rdpc, la gérontocratie aux affaires a fermé les portes, y compris celles du développement.

Quelle est la portée du discours du discours de prestation du chef de l’Etat, notamment quand il prend l’engagement d’intégrer davantage les jeunes dans les pôles de décision ?
Le Président a bien dit qu’il a compris les jeunes, qu’il a pris acte de ce que les jeunes ne se sentent pas suffisamment impliqués. Il y a ce qu’on appelle les fonctions de pouvoir et de prise de décisions. Du point de vue de la science politique, une fonction de pouvoir est une position de relai qui permet à un jeune, par exemple un député, de peser dans la bonne marche des affaires locales d’une circonscription politique. Une fonction de pouvoir est aussi une fonction de conseiller municipal. Une fonction de pouvoir est également des fonctions où on peut retrouver des jeunes assis dans une haute administration, occupant les fonctions de secrétaire général de ministères, les fonctions de préfet, les fonctions de sous-préfet, les fonctions de directeur, les fonctions de recteur… Donc, je pense que lorsqu’on regarde ces fonctions de pouvoir pour la plupart, on peut dire que le président s’est engagé à intégrer les jeunes dans cette dynamique. Par contre, il y a les fonctions, et là je cite le président, de prise de décisions, qui sont nettement au-dessus des fonctions de pouvoir. Une fonction de prise de décisions est plus ou moins une fonction de souveraineté. Ce sont les postes de président du Sénat, Premier ministre, président du Conseil économique et social, secrétaire général du parti, les fonctions de ministre, de secrétaire d’Etat. A ce niveau, on peut aussi constater que le président a pris un certain nombre d’engagements. Je pense objectivement qu’il s’agit du renforcement d’une performance visible parce que, lorsqu’on parle de l’implication des jeunes, on voit que cela concerne leur implication sur le plan administratif et politique.

Est-ce que le chef de l’Etat est en train de dire qu’il va associer plus de jeunes dans la prise de décisions politiques ?
Sur le plan administratif, personne ne peut nier aujourd’hui, quand on regarde les préfets, les gouverneurs, avec une administration où les gens vont à la retraite à 55 ans, que notre administration n’est pas constituée des personnes jeunes. C’est pourquoi je dis qu’il faut faire attention, j’ai plutôt l’impression que le président va beaucoup plus mettre l’accent sur les fonctions politiques. C’est-à-dire, les fonctions de ministre, de directeur général, les fonctions de président du conseil d’administration et même au sein du Rdpc où personne ne peut nier que le secrétariat général et la plupart de ses membres y sont pour la plupart depuis au moins 25 ans. Mais ce qui est intéressant, c’est que le président mobilise aussi les jeunes sur leur responsabilité parce que nous avons tendance à nous tourner seulement sur l’implication des jeunes aux fonctions de pouvoir, de décision. Mais en même temps, le président a mis en garde les jeunes qu’on a enrôlés dans les actions de guerre, et il faut en parler. Lorsque vous voyez tous ceux qui prennent les armes aujourd’hui au sein des organisations terroristes et bien ailleurs, ce sont à 90% des jeunes. Je pense que globalement, il s’agit d’un appel à la responsabilité face à un pays où 70% de la population a moins de 35 ans. Le président en a conscience et je crois que cette fois, en matière de postes de responsabilité et de prise de décisions, il voudrait aussi avoir des jeunes visibles.

Pensez-vous qu’on peut instaurer des quotas dans la loi ?
Ça n’existe nulle part dans le monde. Il ne faut pas non plus que les gens exagèrent. J’ai été président du Rdpc en France à 23 ans. Lorsque nous quittons la diaspora pour rentrer au Cameroun, nous avons à peine 30 ans. Il n’a rien fait de nous. Je dis bien, les jeunes qui remplissaient les deux conditions essentielles, que sont la politisation de la jeunesse et la compétence. Ateba Eyene (de regretté mémoire) et moi avons été des victimes palpables d’une jeunesse au sein du parti qu’on a mise de côté. Dans tous les pays sérieux, lorsqu’on a une élite montante, il faut qu’elle remplisse les conditions de compétence, la politisation, le parrainage. Or, chez nous c’est l’inverse. On commence toujours par le parrainage. Après le parrainage le reste vient après. Il faut inverser les choses aujourd’hui.

L’âge est-il pas un critère de compétence ?
Il faut faire attention à cette logique qui consiste à croire que quand on est jeune, on est forcément admis à avoir un poste de pouvoir et de prises de décisions. Les jeunes sont dépolitisés. Le prix d’accès à certaines fonctions de pouvoir et de prises de décisions est aussi leur engagement. C’est pourquoi en tant que politologue, je fais attention à tous ces personnes parfois mal formées, dépolitisées, qui ont fait maintenant de l’âge un critère de compétence. L’âge n’est pas un critère de compétence. C’est pourquoi moi, en tant que politologue, je fais attention à toutes ces personnes parfois mal formées, dépolitisées et qui ont fait de l’âge un critère de compétence. Ce qui n’est pas vrai. Ce sont les partis politiques qui sont les instruments du bord de toutes les générations confondues au pouvoir. Par exemple au Tchad, il y a un jeune brillant, proche du parti d’Idriss Deby Itno. Il est directeur général des douanes à 26 ans. Il y a le cas d’une personne comme Emmanuel Macron. Il y a également les cas de Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac, etc. Ce n’est pas parce qu’on parle de la jeunesse qu’on va créer la confusion. Il faut au contraire, lever ce voile pour mettre en valeur des jeunes compétents, c’est-à-dire, ceux qui sont formés, ensuite politisés. Je crois que ce n’est qu’à ce prix que le Président pourra réaliser son affaire.

Quelle peut être la conséquence de ne pas trop impliquer les jeunes dans la prise de décisions ?
Il y a une conséquence immédiate. On court le risque d’une implosion sociale. Est-ce qu’on a suffisamment impliqué les jeunes compétents et politisés ? Non. Je prends un exemple. À l’université, j’ai de brillants diplomates qui militent au Rdpc et qui ont 28 ans. Les plus âgés ont 30 ans. J’ai de brillants étudiants de sciences politiques dont les plus âgés ont 25 ans. J’ai de brillants militants du Rdpc qui sortent de Polytechnique et qui sont ingénieurs de conception au ministère des Travaux publics. Qu’est-ce qu’on en fait ? Il y a de brillants jeunes de l’organisation des jeunes du Rdpc, qui sortent médecins à 28 ans. Qu’est-ce qu’on en fait ? Lorsqu’on regarde tous ces corps sociaux constitués de jeunes, dans une structure comme l’organisation des jeunes du Rdpc qui est un laboratoire d’intellectuels et que quelqu’un pense à l’investiture que ces jeunes sont absents alors qu’ils sont politiquement engagés, je dis que ce n’est pas normal. C’est pourquoi le Président va devoir procéder à un balayage. Ils ont fermé les portes, y compris celles du développement. Du coup, ça a entraîné l’alcoolisme, l’oisiveté, la frustration, la contestation et l’émergence même de l’opposition. Parce que, la plupart de ces jeunes qu’on voit aujourd’hui dans les partis adverses viennent du Rdpc. Des enfants bien formés, mais frustrés. Il faut qu’on change de politique. Je crois que le Président est un homme de parole. Il a tendu la main à la fois aux Camerounais et singulièrement à une catégorie sociale qu’on appelle la jeunesse. Je suis pour qu’on encourage cela.

Au fait, qui est jeune et qui ne l’est pas ?
Il ne faudrait plus qu’on apprenne à fabriquer le fil à couper du beurre. Il y a le Fonds des Nations-Unies sur la population qui a émis ce qu’on appelle les tranches d’âges identifiables. Ce qui veut dire que de 15 à 20 ans, on parle de pré-jeunesse. De 20 à 30 ans, on est jeune. De 30 à 40 ans, on parle de jeune adulte. De 40 à 50 ans voire 55 ans, on est objectivement adulte accompli. À partir de 60 ans, on est déjà un post-adulte, c’est-à-dire qu’on a une posture où on peut être considéré comme étant un jeune senior. De 70 à plus de 80 ans, on est déjà un senior. Donc, on peut objectivement dire que la tranche d’âge fixée par le Président de la République, en matière de fonctions de pouvoir et de décisions, c’est ceux qui ont objectivement aujourd’hui entre 25 et 55 ans. Pour moi, que vous soyez dans les standards anglo-saxons, dans les tendances germanophones ou même francophones, mondiales ; franchement, la jeunesse dans l’exercice du pouvoir, ce sont les 25 - 55 ans. Au-delà de 55 ans, on ne peut plus objectivement être considéré comme étant véritablement un jeune. Donc, il faut utiliser les 25 - 55 ans dans les jeux politique et décisionnel.

Profondément affecté par la peine prononcée contre lui, il a quelques jours dans l’affaire des détournements à la CRTV, l’ancien directeur général de l’office de télévision publique menace de se donner la mort
Cameroun - Affaire CRTV: Tout en clamant son innocence, l’ex ministre Polycarpe Abah Abah saisit la Cour suprême.
Cameroun - Comores : L’humoriste de la CRTV Kardinal Aristide 1er choqué par le chant de victoire des Lions indomptables
Cameroun: Avec un MA-60 qui assure les vols domestiques, Camair-Co n’est pas totalement clouée au sol
Cameroun - Lutte contre le terrorisme: Plus de 100 militaires américains quittent le Cameroun
Cameroun - Accident: Des blessés graves suite à l’effondrement d’un pan de la toiture du supermarché Santa Lucia à Yaoundé
Cameroun - Crise anglophone : Comment les étudiants membres de l’équipe de football de l’université de Buea ont été libérés
Tu ne perdras jamais une femme en courant derrière l’argent…
CAN 2019 : Choupo-Moting marque pour fêter son 30e
Lions Indomptables : les meilleures séquences de Cameroun - Comores (vidéo)
Ngalle Bibehe fait garer les bus de 85 opérateurs de transport interurbain
"JET PRIVE" 10 ANS D’ÉMISSION TÉLÉ CÉLÉBRÉ A PARIS
Ce bébé avec deux noms et deux actes de naissance…
Vainqueurs (3-0) des Cœlacanthes ce 23 mars 2019 à Douala, le Cameroun a obtenu sa qualification pour le prochain grand rendez-vous continental du ballon rond.
Etat civil : La modernisation en marche
A 4 ans et un QI de 140, elle est considérée comme un génie
Cameroun - Crise anglophone: Le Royaume-Uni exhorte Paul Biya à coopérer avec les Nations Unies afin de résoudre la crise
Cameroun - Crise anglophone: Chemuta Divine Banda (Président du Comité national des droits de l’Homme et des libertés) : « Nous sommes aujourd’hui conva
Croissance: émergence en berne pour le Cameroun
Ngalle Bibehe fait garer les bus de 85 opérateurs de transport interurbain
Cameroun - 34è anniversaire du RDPC/Hilaire Kamga (mandataire de l’Offre Orange): «L’avènement du RDPC est un moment triste de l’histoire de notre pays
Coton Sport veut réussir la transition vers son nouvel entraîneur
Interpellation : Le jeudi noir d’Adrienne Engono Moussang
Cameroun – Crise Anglophone: Des sécessionnistes érigent un mur sur la route de Bafut (région du Nord-Ouest)
Ligue 1 : Tonnerre Kalara Club fait tomber Union de Douala
C’est le sauve-qui-peut chez les ministres qui ont des choses à se reprocher…
Cameroun - Lions Indomptables: Les coaches Clarence Seedorf et Patrick Kluivert dansent dans les vestiaires après la qualification du Cameroun pour la CAN 2019
Nécrologie : Une génération, des sacrifices !
Blaise Pascal Talla arrache 100 millions à l’Etat
Cameroun - Réaménagement du Gouvernement: Des militants du RDPC de l’Adamaoua critiquent les choix de Paul Biya
Stade Paul Biya : Le chantier ne sera pas livré « le jour dit »
Nigeria: violences lors du nouveau scrutin pour élire des gouverneurs et des assemblées régionales
Cameroun - Comores : le ministre des sports a encouragé les Lions Indomptables
Clarence Seedorf, technicien néerlandais, entraineur en chef de l’équipe nationale fanion du Cameroun a rendu public la liste des onze joueurs sélectionnés pour commencer le dernier match des éliminatoires de la CAN Egypte 2019 dans le Groupe B.
Lions Indomptables : la condescendance de Clarence Seedorf
Cameroun :: EDC : Une honteuse cabale médiatique pour noircir et évincer le DG Théodore Nsangou
CES PRISONNIERS POLITIQUES OUBLIÉS DANS LES GEÔLES DE PAUL BIYA. LE CAS DE PATRICE AWOUNG FOTAPONG
Cameroun: Hausse illégale des prix: La poissonnerie CONGELCAM du Marché du Mfoundi à Yaoundé scellée
Amir Abdou, sélectionneur des Comores : « Nous n’avons rien à perdre »
MARATHON : Elle délaisse un époux plein aux as, malvoyant et atteint du VIH
Le directeur Afrique du National democratic institute (NDI) appelle les autorités camerounaises à « repenser » leur façon de gérer les citoyens.
Cameroun - Transport interurbain: Le Ministre des Transports (MINSTRANS), Ernest Massena Ngalle Bibehe, suspend 85 agences de transport
Cameroun - Lutte contre le tribalisme: Le journaliste Benjamin Zebaze a finalement déposé sa plainte contre Jean De Dieu Momo, Charles Ndongo, Ibrahim Shérif
Élection présidentielle, dimanche, aux Comores
Nouveau gouvernement en Centrafrique: les groupes armés gagnent des portefeuilles
Cameroun 3-0 Comores: Les lions déroulent et filent en Egpyte
Les Lions Indomptables ont obtenu leur qualification en battant les Comores ce 23 mars 2019 à Yaoundé, en sixième et dernière journée des éliminatoires.
Jean Marc Bikoko : Les résultats des régionales sont faussés d’avance
Cameroun - Administration Territoriale: Le sénateur RDPC, Mamoudou Mazadou demande l’éclatement du département du Faro et Déo (Adamaoua)
Les Lions indomptables dominent les Comores (3-0 score final)
Nouveau gouvernement en Centrafrique, avec davantage de portefeuilles aux groupes armés
Cameroun - Médias: Zen Radio lance ses émissions à Sangmelima avec dans ses rangs des recrues de choix
CAN 2019 : les Lions Indomptables se qualifient sur le terrain
Cameroun - Comores : Célébrations d’après-victoire (vidéo)
Un ex-conseiller du président camerounais, arrêté aux côtés du principal opposant Maurice Kamto fin janvier à Douala, et depuis écroué, a saisi le groupe de travail sur les détentions arbi
Très urgent : Me. Emmanuel Simb et Olivier Bibou Nissack du Mrc interdits de sortir du pays
Cameroun: Hommage au professeur Gervais Mendo Ze par le prof. Vincent Sosthène FOUDA
Cameroon Business Forum: Malgré 150 recommandations exécutées en 10 ans, le climat des affaires reste morose
LE FILS DE PAUL BIYA ANNONCE DE FUTURES INTERPELLATIONS DANS L’OPÉRATION ÉPERVIER
Le ministre délégué à la Présidence chargé de la défense a été interpellé ce vendredi 22 mars 2019 à l’Assemblée nationale sur l’isolement de la péninsule de Bakassi qui fait pourtant parti du territoire national.
Gros coup de froid diplomatique entre les USA et le Cameroun
« Le Pr Kamto prétend que le Grand Nord a voté pour lui… C’est une insulte vis-à-vis de nous »
Lions indomptables : Jeudi à l’entraînement
Cameroun - Affaire de solde des militaires: Le Ministère de la défense rassure sur la disponibilité des salaires du mois de Mars 2019  
Ali Bongo : son retour définitif au Gabon prévu pour ce samedi
Cameroun, Diplomatie: Arnaque à Yaoundé
Cameroon – Anglophone Crisis: 20 Kidnapped Students of the University of Buea Freed, after Being Tortured.
Cameroon – Insecurity/Football: Three Days After His Release, YOSA Coach Flees To Cotonsport.
Cameroun - Climat politique: Me Emmanuel Simh et Olivier Bibou Nissack du MRC sont interdits de sortie du Cameroun
Cameroun:Plainte contre Jean De Dieu Momo,Charles Ndongo,Ibrahim Sherif,la CRTV et Sismondi Bidjoka
Cameroun - Infrastructures sportives: Les chantiers de la CAN ne seront pas livrés à la date annoncée
RDC : l’avenir de la coalition Lamuka débattu pendant 48 heures à Bruxelles
Cameroun - Sommet de la CEMAC: Le Président Paul Biya attendu au Tchad
Yaoundé, 25e ville où il fait bon vivre
Les prisonniers du président - Michelle Ndoki : Amazone de la liberté et leader des détenues
Coton Sport : Ndoumbé Bosso remplace Bertin Ebwellé
Cameroun : Un ancien ministre enlevé par des hommes armés à Bamenda
Cameroun, Crise anglophone : Au moins 15 étudiants kidnappés à Buea
Cameroun, Crise anglophone: libération des 20 étudiants kidnappés à Buea
Cameroon:: The Human Rights Defender, Mowha Franklin, missing August 06, 2018, in Kumba
Sommet de la Cemac : Paul Biya prépare son voyage pour Ndjamena
Près de deux millions de francs volés au collège Vogt
« Le Pr Kamto prétend que le Grand Nord a voté pour lui… C’est une insulte vis-à-vis de nous »
Crise anglophone au Cameroun : libération des 20 étudiants footballeurs kidnappés à Buea
Qualifs CAN-2019: dernière chance à saisir pour le Cameroun
Cameroun - Insécurité en zones anglophones: Kidnappé puis libéré à Bamenda, l’entraineur de football Emmanuel Ndoumbe Bosso va désormais entrainer Cot
Cameroun - Pipeline Tchad/Cameroun: L’Exploitation a généré 30 milliards de recettes en 2018
Cameroun: La journaliste Adrienne Engono a été libérée
Cameroun/Allemagne - Wilfried Claude Ekanga Ekanga (MRC): «Maurice Kamto est la personnalité politique du moment au Cameroun. Il est même le plus célèbre d
Cameroun: Hommage au professeur Gervais Mendo Ze par le prof. Vincent Sosthène FOUDA
Cameroun - Comores : Choupo-Moting sera le capitaine du jour
Cameroun - Comores : les supporters sont confiants
Samuel Eto’o chez le Minsep
Explosion des cuves de la Scdp : 15 ans de prison pour deux accusés
Cameroun - Opération Epervier: Les deux fils de Mebe Ngo’o auditionnés au TCS