Nom de domain Hebergement web téléphonie VoIP SMS

Ces derniers jours ont été marqués par une série de déc

Ces derniers jours ont été marqués par une série de déclarations américaines au sujet des différentes crises sociopolitiques au Cameroun. Des injonctions peu goûtées par Yaoundé et qui ont suscité de violentes réactions dans l'opinion. C'est dans ce contexte tendu que Tibor Nagy, le sous-secrétaire d'État américain, est arrivé au Cameroun.

En prélude à sa tournée africaine entamée le 4 mars, Tibor Nagy, le sous-secrétaire d'État américain aux affaires africaines, a donné le ton dans une interview accordée à Radio France internationale (RFI). Il demandait en effet la libération du président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), Maurice Kamto, ainsi que celle de ses militants. L'émissaire de Donald Trump s'est également exprimé sur la crise séparatiste en cours dans les régions anglophones et a promis «d'inciter les autorités camerounaises à être plus sérieuses dans leur gestion de la crise anglophone». Les mesures «symboliques» à ses yeux, prises jusqu'à présent, ne suffisent pas pour résoudre une crise qu'il qualifie d'«extrêmement grave».

En réponse aux propos de Tibor Nagy, le gouvernement de Yaoundé, par la voix de son porte-parole, avait condamné ce qu'il qualifiait «d'immixtion à peine voilée et inadmissible». Une remontrance qui n'a pas suffi à calmer les ardeurs du diplomate américain qui s'est encore exprimé le 12 mars dernier sur la crise sociopolitique au Cameroun et notamment dans les régions anglophones: «Nous sommes tous extrêmement préoccupés par la gravité de la crise; chaque jour, des gens meurent, chaque jour des gens souffrent. Vous savez, quand il y a une crise nationale comme celle-là, il n'est pas toujours positif d'arrêter des membres de l'opposition» a-t-il lâché lors d'une conférence de presse téléphonique.

Plus grave encore, dans un rapport rendu public le 13 mars dernier, Washington met en doute la légitimité de Paul Biya. Le département d'État américain soutient que l'élection du 7 octobre dernier au Cameroun a été entachée «d'irrégularités». Après de nombreuses allusions faites sur la longévité de Paul Biya au pouvoir, les États-Unis y évoquent l'«intimidation des électeurs et des représentants des candidats sur les lieux de vote», l'«affichage tardif des lieux de vote et des listes électorales», le «bourrage des urnes», des «électeurs inscrits plusieurs fois» et une possible «manipulation des résultats de vote».Le pays de Donald Trump a ainsi précisé une position très critique vis-à-vis de la présidentielle camerounaise du 7 octobre 2018, laquelle a reconduit Paul Biya à la tête du pays après 35 ans de gouvernance.

Autant de déclarations qui ont contribué à jeter un coup de froid dans les rapports entre les deux pays et à attiser une série d'analyses et d'invectives dans l'opinion et dans la presse locale. Au sujet du rapport du département d'État américain sur la présidentielle de 2018, Mathias Eric Owono Nguini, politologue camerounais y voit

«une volonté de disqualifier le processus électoral camerounais qui est commandée par une démarche bien antérieure à l'élection, puisque l'ambassadeur des États-Unis conseillait déjà au président Paul Biya de ne pas se présenter. Donc en réalité, on peut discuter du niveau de partialité de cette position.»

Avant de poursuivre:

«Les États-Unis semblaient avoir des candidats qu'ils privilégiaient pour le Cameroun et leur défiance vis-à-vis du processus électoral est à la mesure de la défaite de ces candidats-là», a-t-il laissé entendre au micro de Sputnik France.

Au sujet des positions américaines sur le conflit séparatiste en cours dans les régions anglophones du pays, les positions divergent dans l'opinion. Pour l'universitaire Wanah Immanuel Bumakor, expert camerounais en relations internationales, l'intervention américaine peut se justifier.

«Nous avons vu comment le gouvernement n'a pas pu solutionner ce problème, pour un problème interne et maintenant ça concerne beaucoup d'autres pays. Beaucoup de personnes ont invité les États-Unis à intervenir dans le problème. Moi, je pense que c'est normal que la communauté internationale, surtout les États-Unis, soit concernée par les gens qui meurent chaque jour dans le Sud-ouest et au Nord-Ouest et par les arrestations illégales et arbitraires qui se passent au Cameroun vis-à-vis des fidèles de l'opposition, parce que c'est une violation des droits de l'Homme. Il ne faut pas oublier que le Cameroun a signé des accords sur les droits de l'Homme et bien d'autres accords internationaux.»

Sur la question, Mathias Owona Nguini souligne plutôt

«un positionnement qui relève clairement du parti pris culturel; il s'agit de soutenir à tout prix les différentes expressions qui relèvent d'un autonomisme anglophone par solidarité culturelle en critiquant la gestion gouvernante du Cameroun, que l'on assimile à un autre modèle, qui est le modèle francophone.»

Au Cameroun, on s'interroge encore sur l'opportunité de ces différentes prises de position américaines relatives au contexte sociopolitique et sécuritaire du pays. Le sociopolitologue Claude Abe estime qu'au delà du contexte, il pourrait s'agir d'un positionnement géostratégique.

«On peut relever le fait que les États-Unis ont un certain nombre d'intérêts dans le Golfe de Guinée et qui tient le Cameroun, tient l'entrée du Golfe de Guinée, eu égard à la position géostratégique qui est celle du Cameroun. Probablement, il s'agit de faire pression sur le régime de Yaoundé pour obtenir des choses qui n'ont peut-être rien à voir avec la gestion de la crise anglophone, encore moins avec la situation politique plus ou moins crispée au Cameroun et qui, en réalité, relèveraient d'un certain nombre d'intérêts géostratégiques et à caractère économique» déduit-il à notre micro.

Toujours sous le prisme du positionnement géostratégique et des intérêts économiques, Mathias Owona Nguini prolonge l'analyse.

«Il y a également le fait que les États-Unis peuvent être irrités par la présence de plus en plus consistante de la Chine au Cameroun, parce que la Chine est aujourd'hui évidemment leur principal concurrent au niveau de l'ordre mondial globalisé.»

Wanah Immanuel Bumakor, spécialiste en relations internationales, relativise et appelle même à plus d'interventionnisme américain.

«Moi, je n'y vois pas un acharnement. Par rapport à ce qu'ils [les USA, ndlr] font contre le Venezuela, je les trouve un peu polis et diplomatiques. Parce que ce sont des faits, les opposants camerounais ont été frappés, ils ont été arrêtés d'une manière arbitraire; la société civile l'a confirmé. Il y a aussi la crise dans les régions à majorité anglophone. On a dénombré un peu plus de 400.000 personnes qui sont actuellement réfugiées au Nigéria; ça attire l'attention de tout le monde. Les Camerounais en parlent depuis. Je ne pense pas que les Américains soient en train de s'ingérer; ils se préoccupent de la situation», martèle-t-il.

En tournée dans plusieurs pays africains, le diplomate américain est arrivé au Cameroun le 16 mars dernier. Tibor Nagy a été reçu lundi 18 mars par le Président Paul Biya. À l'issue de la rencontre entre les deux hommes, le «monsieur Afrique» de Donald Trump a déclaré au micro de la radio d'État:

«Les conversations diplomatiques sont toujours confidentielles. Vous pouvez être assurés quenos discussions ont été franches, honnêtes et directes. Nous avons chacun exprimé nos points de vue. J'apprécie énormément les connaissances et la sagesse du Président».

Cependant, quelques heures plus tard, le sous-Secrétaire d'État américain aux affaires africaines évoquait sur son compte Twitter sa rencontre avec Paul Biya en ces termes «Aujourd'hui, le Président Paul Biya et moi avons discuté de la voie à suivre dans nos relations bilatérales, l'aide à la sécurité et les préoccupations relatives aux droits de l'Homme au Cameroun. J'ai également encouragé la fin de la violence et le dialogue inclusif dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest.»

Les relations entre les deux pays ne sont pas au beau fixe ces dernières semaines. Les États-Unis ont décidé le mois dernier de réduire de plusieurs millions de dollars l'aide militaire accordée au Cameroun. Le gouvernement américain pointait déjà du doigt le manque de progrès vers une solution de sortie de crise dans la partie anglophone, ainsi que les violations présumées des droits de l'homme.

Lions U23 : les 36 preselectionnés contre la Tunisie
Cameroun - Sénégal : Conférence d’avant match
CAN U17 : les Lionceaux Indomptables rencontrent la Légende Diomansy Kamara
Tricherie sur l"âge : pour le président de la fédération marocaine, le Cameroun doit être au minimum expulsé de la compétition
Entre nous : Pourquoi pas le choix du Lion ?
Cameroun – Assassinat du médecin camerounais Mouzoko Kiboung: Ses confrères et ses proches lui rendent d’émouvants hommages
Cameroun: Un célèbre animateur radio décède par électrocution à son domicile a Bertoua (Est)
Consommables électriques :Schneider va en guerre contre la contrefaçon
Crise anglophone: Sept hommes armés enlèvent le proviseur du lycée bilingue de Ngomgham
Révélations : Un livre sort Mgr Bala de l’eau
Révélations : Un livre sort Mgr Bala de l’eau
Cameroon – CAMPOST: Workers To Strike Against Poor Working Conditions, Unpaid Salaries.
Cameroun : L’honorable Ali Bachir et le Maire Alhadji Kadir de Ngaoundéré 3e, victimes d’un grave accident de la circulation.
Cameroun - Alternance au sommet de l’Etat/Grégoire Owona: «Je le dis pour le dénoncer parce que, ce qu’il faut craindre demain c’est que quelqu’un so
Quatre civils tués et des blessés par balles à Bamenda
Cameroun - Basket Ball/NBA: La performance du camerounais Pascal Siakam aide les Raptors à accrocher Orlando Magic aux play-offs
Cameroon – International Relations: Marcel Niat Njifenji Fires European Parliament For “Smear Campaign Against Cameroon”
LE MINHDU AU MOUNGO TIME 2019
Des serpents dans le bureau de Georges Weah
Gérard KUISSU à la rencontre de Mme NGONDJEU Astany Manegue Resa épouse du détenu MRC NGONDJEU.
Cameroun: Malgré son revirement, Longue Longue conserve le soutien de la Brigade anti sardinards (BAS)
Cameroun - Climat politique et sécuritaire: Ces rapports des Organisations internationales qui irritent le gouvernement
Dans son communiqué publié ce samedi 20 avril 2019, Marcel Niat Njifenji, le président du Senat Camerounais, s’insurge contre les affirmations contenues dans la résolution du Parlement européen du 18 avril 2019 sur le Cameroun.
Trafficking Gang to Appear at the Bonaberi-Douala Court of First Instance on April 26, 2019
Notre Dame de Paris : Si loin et si proche des Africains
AFFAIRE DU BOYCOTTAGE DE NYANGONO À PARIS
Crise anglophone, Arrestation de Maurice Kamto et compagnie,le Parlement européen tance le Cameroun
Opération Epervier: nouvelles révélations dans l’affaire Nkoto Emane
Sénégal : feu vert du gouvernement à la suppression du poste de Premier ministre
NON AU DEVERDISSAGE EFFECTUE PAR CERTAINS PRODUCTEURS D’ANANAS
Congo Brazzaville: Des parents inquiets pour leurs enfants en formation à Cuba
Les Amazones et la Brigade anti sardinards font annuler le showcase de Nyangono du Sud à Paris
JNDA DE BORDEAUX: Le président français Emmanuel Macron interpelle les diasporas africaines
Cameroun-Nations unies : On parle économie numérique
MISSION ACCOMPLIE AU 3EME JOURNÉE INTERNATIONALE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES DE PARIS
31 séparatistes anglophones déposent leurs armes
La justice congolaise annule la condamnation de Moïse Katumbi
La problématique du changement de nom en droit comparé
Cameroun - Vidéo: Yannick Noah vante le Coq sportif, le nouvel équipementier des Lions Indomptables.
Cameroun - Développement: Les entreprises françaises Razel et Baudin construisent le bac sur la Sanaga
Cameroun: Nyangono du Sud recourt au mensonge pour se faire pardonner
Cameroun – Barrage hydroélectrique: Plus d’un an après la construction du barrage de Mekin, des problèmes techniques retardent toujours sa mise en servic
Cameroun - Initiative: Des maires bloquent des projets de développement dans la région de l’Extrême-Nord
A la faveur de l’audience que lui a accordée ce jeudi 18 avril 2019 le Chef de l’Etat camerounais, la Secrétaire exécutive de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique a plaidé pour la ratification de l’accord sur la Zone de libre échange
Beti-sardinards, Bamileke-Tontinards : Le tribalisme refait surface au Cameroun
Cameroon – CRM Vs. MINAT Case: Lawyers Seize Appeal Court To Annul Atanga Nji’s Ban On Pro-Kamto Gatherings
Cameroun - Maroc : 2-1 ; réaction des acteurs
Cameroun:: Très urgent: Un des assassins présumés de Jean Pierre Saah arrêté ce jour à Bertoua
Cameroun - Climat Politique: Le Pr Mono Ndjana, (ancien secrétaire général adjoint du Comité centrale du RDPC) accuse Maurice Kamto d’être un suppôt
Cameroon – Habeas Corpus Hearing: Michèle Ndoki Makes Maiden Court Appearance, Case Adjourned To April 25
Coupe du Monde 2019 : les Lionnes s’habilleront en Le Coq Sportif
CAN U17 : le Cameroun bat le Maroc (2-1) et obtient son ticket pour la Coupe du Monde
Longue Longue à genoux et en pleurs demande pardon à "Papa Paul Biya" et "Maman Chantal Biya"
Cameroun - Droits de l’Homme: Un guide méthodologique pour accompagner les organisations de la société civile
Cameroon – Anglophone Crisis: Gun Exchange Makes Holy Thursday Unholy in Bamenda Central.
Paul Biya affligé par l’incendie de la cathédrale Notre Dame de Paris,oublie celui survenu à Yaoundé
Près de 200 000 conteneurs manutentionnés lors des douze premiers mois d’exploitation à Kribi
Cameroun :: Mora (région de l’Extrême - Nord) : Boko Haram égorge un gardien de prison
Cameroun – UPC: Une lettre de Paul Atanga Nji adressée à Baleguél Nkot (Secrétaire général de l’UPC déchu par le MNAT) ravive la confusion au sein de
Quand Cabral LIBII devient Réel
Vainqueur de ses deux premiers matchs de la CAN, le Cameroun est sûr de participer à la prochaine Coupe du monde prévue au Brésil.
Cameroun 2-1 Maroc: Doublé de Ismaïla Seidou, les lionceaux U-17 en demi-finale
Recul démocratique au Cameroun : La diaspora Camerounaise de Belgique passe à la vitesse supérieure
Transport urbain clandestin : La volonté d’assainir
Afrique: Football/CAF: Ahmad Ahmad est accusé de harcèlement sexuel et de corruption. Le malgache nie en bloc
Présidence du Cameroun : Ferdinand Ngoh Ngoh est-il l’homme de la situation ?
Présidence du Cameroun : Ferdinand Ngoh Ngoh est-il l’homme de la situation ?
Cameroun 2-1 Maroc: Doublé de Ismaïla Seidou, les lionceaux U-17 en demie finale
Cameroun - Construction de l’immeuble siège de la CAA: Deux espagnols se disputent un pactole de 14 milliards de FCFA
Après les ONG Amnesty International, Human Right Watch et International Crisis Group, des Etats et Institutions internationales partenaires du Cameroun expriment leurs préoccupations au regard de la situation politique et sécuritaire qui prévaut dans le p
CES HÉROS MECONNUS DE LA SANTÉ : LA TRAGIQUE HISTOIRE DU DR MINKONDA...
Cameroun: 200 000 conteneurs manutentionnés en douze mois d’exploitation de Kribi conteneurs terminal
Cameroun - Disparition de Mgr Balla: Un livre fait la lumière sur la mort tragique de l’évêque de Bafia
Cameroun - Région: L’ancien vice-premier ministre, Amadou Ali, cité parmi les candidats à la présidence du Conseil régional dans l’Extrême-Nord
Concurrence : Nike s’invite sur le maillot des Lions indomptables
Cameroun : Serge Espoir Matomba espère rebondir aux législatives
Phénomène : Ces morgues qui deviennent des sépulcres
Ali Bongo, c’est (bientôt) fini
Commerce illicite : Plus de 150.000 comprimés de Tramadol saisis
Soudan: Le président déchu Omar el-Béchir transféré en prison
OSSEMENTS HUMAINS : L’Adamaoua alimente le trafic au Cameroun
Dans la bataille de Tripoli, le sort des migrants inquiète
Seidou Mbombo Njoya : « Nous devons prouver notre capacité d’organisation »
Algérie : les étudiants de retour dans la rue à Alger
Bâtiments administratifs : Les vendeurs appelés à libérer les alentours
LA HAUTE COUTURE NICOLAS MASSING OUVRE AU 51 RUE DAGUERRE A PARIS 14EME
Réduction du train de vie de l’Etat: ce que le Cameroun refuse de faire
Les retrouvailles de la Guinée équatoriale avec la Centrafrique et le Tchad
André Onana : Désormais dans l’histoire de la ligue des champions
Champions League : Ajax et André Onana répèteront-ils l’exploit contre Cristiano Ronaldo et la Juve ?
Cameroun - Diplomatie: La Camerounaise Vera Songwe, SGA de l’ONU, en visite officielle dans son pays d’origine.
Cameroun: Paul Biya limoge un directeur à l’Université de N’Gaoundéré et envoie à la retraite le DAG de la présidence de la République.
Cameroun - Année scolaire 2019: Les séparatistes empêchent la rentrée du troisième trimestre dans les villes de Buea et Limbé
Cameroun - Crise Anglophone: La conférence générale anglophone aura-t-elle finalement lieu?
Cameroun - Climat Social: Depuis la prison, Me Michèle Ndoki appelle les camerounais à l’action