Nom de domain Hebergement web téléphonie VoIP SMS

Un ingénieur agronome a expliqué devant le Tribunal crimin

Un ingénieur agronome a expliqué devant le Tribunal criminel spécial comment il a surévalué certains biens indemnisés pour la construction du port de Kribi.

Achaque audience, son lot de révélations dans le procès du scandale des indemnisations du complexe industrialo-portuaire de Kribi devant le Tribunal criminel spécial (TCS). Les 26 février et 5 mars 2019, l’équipe de juges qui examine le dossier a poursuivi avec l’audition de la soixantaine de mis en cause.

1.Délégué ignorant de la fraude…

Martin Aimé Ngoun, détenu à la prison centrale de Kondengui, a expliqué qu’au moment des faits il était le délégué départemental du Minader de l’Océan. En 2010, deux activités majeures se sont présentées au même moment, le comice agropastoral d’Ebolowa et le concours de la meilleure plantation d’une part, le recensement et l’évaluation des cultures touchées par les travaux de construction du port de Kribi d’autre part. Pris par la préparation du Comice agropastoral, il a créé une sous-commission constituée de ses proches collaborateurs notamment André Ndjoumbe, Lysette Ndzana Ekanga, Jules Obam Ella et Magloire Mbili, désigné président, pour procéder au constat et à l’évaluation des cultures du site de construction du port. Évoquant le choix porté sur Magloire Mbili comme son représentant, M. Ngoun justifie que le concerné était «plus chevronné » et, surtout, chef section des enquêtes et statistiques à la délégation.

De fait, M. Ngoun déclare qu’il a préalablement conçu la fiche de collecte de données sur le terrain servant à inventorier les biens en cause. Au terme du constat, la date du recensement devait être mentionnée sur la fiche de collecte obligatoirement contresignée par l’enquêteur, le chef du village et le propriétaire des biens recensés, et éventuellement par les riverains. Raison. N’étant pas présent sur le terrain, cela visait à «responsabiliser» ses collaborateurs. Dès lors, chaque «enquêteur» était comptable de la fiabilité des informations collectées. L’équipe a ramené 327 fiches remplies pour 324 bénéficiaires. Me Pierre Wikam, l’avocat stagiaire de M. Ngoun, a rappelé à son client qu’on lui reproche le fait d’être complice des faits décriés pour avoir signé le procès-verbal transmettant le rapport des données recueillies par ses collaborateurs à la commission départementale de constat et d’évaluation. «S’il n’y avait pas eu de contrexpertise on aurait jamais su qu’il y a eu sur/sous-évaluation des cultures. Je n’ai rien bénéficié de ces malversations, ni mis au courant de cette fraude», répond l’ex délégué prenant son coaccusé Magloire Mbili à témoin. L’accusation s’est montrée sensible à la version des faits de l’ex délégué en disant avoir eu toutes les réponses aux questions qu’elle voulait poser.

2. 10 millions pour préparer sa retraite

Qui peut cracher sur la somme de 10 millions de francs, surtout à quelque mois de sa mise à la retraite ? C’est la ligne de défense bâtie par Magloire Mbili pour se tirer du scandale des indemnisations du port de Kribi. Il a reconnu pendant sa déposition avoir surévalué certains biens alors qu’il conduisait l’équipe chargée de recenser les cultures des personnes victimes de la construction du complexe portuaire de Kribi. Le site portuaire touche dix-neuf villages. Il indique que sur le terrain, son équipe et lui se contentaient d’enregistrer les données du recensement dans des bloc-notes. Une fois rentrée, chaque «enquêteur» «noircissait les fiches de collecte de données qu’ils avaient préalablement fait signer à blanc par les chefs de village et les propriétaires des plantations». Il dit ignorer si ses collègues reportaient fidèlement les données sur les fiches de collecte. Il avoue, sans ambages, avoir seulement surévalué les cultures de la plantation de son ami et coaccusé Innocent Madola au village Bouchibiliga. Au lieu de 5,5 millions de francs correspondant à la réalité, il s’est entendu avec M. Madola pour que son indemnisation soit réévaluée à 20,9 millions de francs. Selon les clauses du «deal», M. Madola devait lui reverser 10 millions de francs de l’enveloppe au moment du paiement des indemnisations.

M. Mbili justifie la fraude allégué par le fait qu’il était à quelques mois de sa retraite. Il n’a pas résisté aux sirènes de la fraude, d’autant plus qu’il n’avait jamais touché un montant pareil de sa carrière. Après quelques tensions portant sur le respect du «deal» par M. Madola, ce dernier a fini par lui faire un virement de 10 millions de francs comme convenu dans son compte ouvert à la Bicec en décembre 2010. L'info claire et nette. Mais à cause de la vague des contestations liées au processus de paiement, son compte a été scellé quatre jours après le virement par les enquêteurs. L’argent avec. Il a proposé au ministère public de prendre l’argent et d’abandonner les poursuites engagées à son encontre. En vain. En revanche, M. Mbili a catégoriquement nié les cas de deux supposées autres surévaluations qu’on lui impute, et dont les bénéficiaires de la fraude ont révélé à l’accusation qu’il devait également percevoir la moitié du butin.

3. Ketch a pris ses 26 millions d’Eboundja

Paul Ntep est écroué à la prison de Kondengui. Il est l’ancien délégué départemental des Mines de l’Océan. A ce titre, il a conduit l’expertise sur la carrière de pierre d’Eboundja qui s’étendait sur 17 hectares, exploitée par la société Ketch Sarl. La seule intervention qu’il dit avoir effectuée dans son domaine de compétence comme membre de la commission départementale d’évaluation des biens. Dans son rapport déposé en janvier 2010, il évalue l’indemnisation à verser à Ketch à environ 26 millions de francs. Me Sylvestre Mben, son avocat, lui a rappelé qu’il est en jugement parce que le ministère public prétend que c’est lui-même qui «a perçu le montant prétendument versé à Ketch Sarl».

En guise de défense, M. Ntep déclare qu’il a voulu simplement restituer à la société Ketch les frais versés au trésor public relatifs à l’exploitation de la carrière d’Eboundja. Il explique que Ketch Sarl était installée sur la carrière à travers un arrêté du ministre des Domaines daté du 12 novembre 2008 lui attribuant la parcelle en contrepartie du paiement d’un montant de 51 millions de francs au trésor public dans un délai de cinq ans. Mais avait déjà versé environ 20 millions des francs lorsque son site a été inclus dans le site portuaire déclaré d’utilité publique. De plus, pour obtenir l’autorisation d’exploitation du ministre des Mines, la société Ketch a versé 1 million de francs à l’agent intermédiaire des Mines. Et déboursé 5 millions de francs liés à la réalisation de l’étude d’impact environnemental préalable obligatoire à toute exploitation de carrière. Ces différents montants font environ 26 millions de francs.

Selon l’accusé, Ketch a un temps boudé son expertise au prétexte qu’elle sous-évalue son indemnisation en ne prenant en compte que les frais liés à l’exploitation versés dans les caisses de l’Etat. «Mon souci était la préservation des intérêts de l’Etat», se défend l’accusé qui souligne que son travail a d’ailleurs été reconduit par la contrexpertise. Et c’est François Tchantchou, le directeur des affaires financières de Ketch Sarl, qui a touché le pactole litigieux à la Bicec, le 1er octobre 2014. Il a versé une panoplie d’éléments de preuve au soutien de ses dires. L’audience reprend les 9 et 10 avril prochains pour entendre cette fois les anciens responsables des services départementaux des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières de l’Océan. En rappel, 56 personnes passent en jugement pour des tripatouillages présumés enregistrés lors du processus d’indemnisation des victimes des travaux de construction du port de Kribi ayant occasionné le détournement présumé de 23 milliards de francs.

Vient de paraître: Les 3 phases du Maquis au Cameroun de 1956 à 1965
Sud-Ouest : Des coups de feu à Kumba
LE TALK CAN DE MARTIN... RECOMMANDATION NUMERO 2...
La SCB Cameroun lance son agence platinum
Libre circulation: Free entry pour les ressortissants de la CEMAC en Guinée Equatoriale
Bamenda: Le juge Chi Valentine Bumah enlevé par des hommes armés
Clôture 2 édition du forum des jeunes de la Mifi: Allocution de M.Emmanuel Nzete
Célestin Bedzigui fustige Jean Michel Nintcheu
ELO JOSE FAIT CHAUFFER LE BIKUTSI EN LIVE A L’AMBASSADE GOURMET CE DIMANCHE 14 JUILLET
Patrice EKWE EDIMO SILO exige du Minatd la dissolution du MRC
DÉLIVRANCE DE LA CNI : L’échec de Mbarga Nguélé
ENCORE UNE JOURNÉE DE DISTRIBUTION HUMANITAIRE AVEC LES FUTURISTES SOLIDAIRES DE PARIS
Lydienne Nkaleu : « Les autorités doivent trouver les solutions aux problèmes de l’agriculture »
Cameroun : Antoine Ntsimi, toujours en réserve depuis le scandale à la Cemac
Cameroun - Christian Tumi : " Ceux qui prétendent que je suis séparatiste se trompent "
Cameroun : 5 conseils essentiels pour rédiger un contrat de travail
Cameroun – Volleyball: Le Ministre des Sports et de l’Education physique invite les camerounais à sortir massivement accueillir les Lionnes Indomptables q
Cameroun – Reconnaissance: Sur Internet, Paul Biya adresse ses félicitations à l’équipe nationale féminine de Volleyball après son sacre continental
Quatre morts dans un glissement de terrain au Cameroun
Cameroun: Le Ministre des sports ouvre le débat sur l’avenir de Clarence Seedorf au poste d’entraineur des Lions Indomptables.
Cameroon – Anglophone Crisis: SDO promises 5 litres of fuel, FCFA 3,000 for Kumba commercial bikers who beat ghost town Monday July 15
Cameroun - Réflexion/Jean De Dieu Momo: «Un autre Cameroun est possible une fois débarrassé des hooligans ethnofacistes tontinards haineux et tribalistes»
CAN-2019: le Sénégal en finale, 17 ans après!
La FIFA s’attaque avec vigueur au racisme
Dix-sept ans après Cameroun - Sénégal de la CAN 2002, le Sénégal accède à la finale
Cameroun – CAN de Volley-ball: Les Lionnes jouent la finale ce dimanche sans le soutien efficient du gouvernement.
L’opérateur du secteur de l’électricité fait face à des tensions de trésorerie depuis plusieurs mois.
Cameroon - Anglophone Crisis: Ekema Patrick Sounds Last Warning To Those Respecting Ghost Town Calls, Says Owners Of Closed Shops On Mondays Will Be Evicted
Cameroon – Anglophone Crisis: Minister Paul Tassong Braves The Odds, Storms Lebialem Despite Threats
Cameroon – PCC Crisis: “We have exposed ourselves enough on the Social Media” – Fonki Samuel Forba, Moderator
Cameroun - CAN 2019: Le journaliste Souley Onohiolo déclare qu’ «un individu extra équipe nationale» a demandé à Clarence Seedorf de ne pas aligner Zamb
Centrafrique: dur de se loger dans Bangui
Cameroun: Un concours pour récompenser les meilleurs jeunes humoristes
Cameroun - Incidents de Genève: Les forces vives, élites, élus et responsables RDPC de la région du Littoral apportent leur soutien à Paul Biya
Cameroun: Le directeur de la Police des frontières assure qu’il n’y a pas pénurie de carnets de passeports
Cameroun - Fecafoot: Tombi A Roko va saisir la chambre de recours pour contester la décision qui le suspend à vie de toutes activités relatives au football.
Le militant du RDPC a fait, malgré lui, des révélations à une émission diffusée sur RIS FM, une radio émettant à partir de Yaoundé.
Les Lions ont joué pour 20 millions
Les Lions ont joué pour 20 millions
Les gares routières spontanées dictent leur loi à Douala
BIYA, KAMTO ET LA BAS : LA DANSE DES ABEILLES ?
Crise anglophone au Cameroun : le cardinal Christian Tumi se confie à Jeune Afrique
En Guinée équatoriale, internet est "une affaire de gros sous"
Jean Alain Bivina : Seedorf doit débarrasser le plancher
Jean Alain Bivina : Seedorf doit débarrasser le plancher
Cameroon - Anglophone Crisis: "We want our children to go back to school" - Chris Anu, Ambazonia Secretary for Communication
Retraités : qu’ont-ils fait au bon Dieu ?
Le congrès international des Bamena prévu du 3 au 10 août 2019 à Bamena au Cameroun
Cameroun : libération de 39 opposants
Cameroon: SONARA Probe: PM Dion Ngute Forwards Confidential Report To President Paul Biya
Appel de Patrice Nganang au génocide:« Le Ministère public doit porter plainte contre cet individu »
Philomène Mbarga Nguelé : Une humanitaire que certaines langues veulent détruire
Cameroon: Construction of FCFA 54.5 billion Chinese-sponsored National Assembly Headquarters begins by July 31
Cameroun - Crise anglophone: Au bord de la faillite, la CDC a déjà supprimé 11 000 emplois
Cameroun - Cotisations sociales: La CNPS veut recouvrer 215 milliards FCFA de créances auprès des employeurs débiteurs
Cameroon - Exclusion of Community In Execution of C2D Projects: Minister of Urban Development And Housing Expresses Disappointment
Cameroun - Projet: Le gouvernement camerounais serait à l’origine du retard accusé dans la construction de l’autoroute Yaoundé-Douala
L’ancien président de la Fecafoot a été reconnu coupable des faits de détournements de fonds, d’abus de biens sociaux, de faux et d’usage de faux.
AFFAIRE NGANANG: CESSEZ DE TIRER SUR NGANANG, CHERS PRE-GENOCIDAIRES !!!
Douala : La saison des motos-parasols
Douala : La saison des motos-parasols
Vih/Sida : Les adolescents de plus en plus infectés
Vih/Sida : Les adolescents de plus en plus infectés
DÉVELOPPEMENT URBAIN : Ketcha Courtès visite des toilettes publiques à Bertoua
MORTALITÉ MATERNELLE ET NÉONATALE :Un seul hôpital prodigue des soins obstétricaux d’urgence au Nord
La paroisse Christ sauveur à nouveau cambriolée à Bangue
LA BAS OU LE PROCÈS PERTE TEMPS -
Last minute: Une trentaine de prisonniers " politiques " du Mrc pourraient être libérés ce jour
Crise anglophone au Cameroun : pourquoi les sécessionnistes boudent la médiation suisse
Cameroun, 12 juillet 2010- 12 juillet 2019 : Pius Njawé , neuf ans plus tard...
Cameroun - Crise Anglophone: Selon Me Nkongho Felix Agbor Balla, l’Union Africaine et le Canada devraient se joindre à la médiation Suisse
Cameroun – Autoroute Douala-Yaoundé: Comment le gouvernement a torpillé les travaux pendant plus de 2 ans
Cameroun – Santé publique: Malachie Manaouda (ministre de la Santé publique) déclare la guerre aux vendeurs clandestins de médicaments
Cameroun - Initiative: La Commission Nationale Anti-Corruption veut lutter contre la corruption pendant les élections
Cameroun - Épidémie du choléra: Au moins 48 morts dans les régions du Nord et de l’Extrême-Nord
Cameroun - Transformation Numérique: Le gouvernement sollicite l’appui de la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique pour l’implémentati
LA RENCONTRE MACRON-NANA AKUFO-ADDO DU GHANA ET LA MENACE QUI PLANE SUR LE CAMEROUN
Télécommunications : comment les opérateurs rusent avec l’autorité du régulateur
Télécommunications : comment les opérateurs rusent avec l’autorité du régulateur
Association des Bamboutos de Liège, 2è édition de la fête du taro le 27 juillet 2019 à Liège
Quand les « intellectuels », politiciens et journalistes font de l´insulte leur fonds de commerce
Cameroon - Anglophone Crisis/Right To Education: US-based Organisation Allocates FCFA 1.5 billion to Affected Children
Cameroun - CAN 2019: Clarence Seedorf est porté disparu depuis l’élimination des Lions Indomptables
Cameroon- Management of Ecosystems: Stakeholders of Central African Region, Brainstorm On Sustainable Measures Of Protecting Its Biodiversity
Cameroun – Championnat d’Afrique de Volleyball féminin: Les Lionnes Indomptables vont affronter l’Egypte en demi-finale
Cameroon – Fight Against Road Accidents: Transport Minister Expresses Disappointment Over Rising Incidents, Despite Massive Sensitisation
Ils auraient tenté d’attaquer les forces de sécurité dans la localité d’Esu.
Camerounais, quand en nous la bête se réveille, la raison doit faire rempart
Camerounais, quand en nous la bête se réveille, la raison doit faire rempart
Le dernier billet de Jean Baptiste Sipa : Genève de ma tristesse
DU 100 % LIVE CE SAMEDI 13 JUILLET 2019 A L’ESPACE NOISY-LE-SEC
Des Directeurs Généraux hors-la-loi, évasion de plusieurs milliards : Le Cameroun étouffe.
Les ressortissants du Grand Nord chez le gouverneur de la région du littoral
Des associations camerounaises de Belgique pleurent la mort du journaliste Jean Baptiste Sipa
Partenariat PNUD- Fondation Tony Elumelu pour autonomiser 100 000 jeunes entrepreneurs en Afrique