Nom de domain Hebergement web téléphonie VoIP SMS

Plus de 50% du budget de l’Etat continue d’être consacr

Plus de 50% du budget de l’Etat continue d’être consacré aux dépenses de fonctionnement, 130 milliards Fcfa de subventions aux entreprises publiques, 42 milliards Fcfa pour les primes et gratifications, etc. Malgré l’enlisement de la double crise financière et sécuritaire depuis plus de quatre ans, le gouvernement a maintenu des dépenses qui tranchent net avec l’exigence de rationalisation et d’amélioration de la qualité édictées par le président de la République, la Banque mondiale et le Fmi.

Le Premier ministre, Joseph Dion Ngute a décidé, le 05 avril dernier, que les demandes d’autorisation de sortie du territoire national en vue de la participation à des activités telles que les conférences, les séminaires, les colloques ou les remises de prix seront systématiquement rejetées, en particulier lorsque ces déplacements sont supportés par le budget de l’Etat ou celui des organismes concernés. Et qu’à l’avenir, « seules les missions statutaires dont l’utilité pour le Cameroun est avérée seront autorisées ». Bien mise en exécution, cette mesure instruite par le président de la République, Paul Biya, permettra au trésor public de faire des économies non négligeables, mais elle n’aura pas un grand impact dans la mesure où, toutes les autres rubriques de la ligne budgétaire sur laquelle les dépenses liées aux missions sont imputées restent intactes. Par exemple, le Premier ministre ne s’attaque pas aux missions à l’intérieur du Cameroun, où les dérapages les plus graves sont observés.

Il y a les achats de carburants qui ont fait perdre à l’Etat jusqu’à 35,5 milliards Fcfa en 2017

On note ainsi un nombre anormal de jours passés par un cadre d’administration en mission au cours d’un même mois – parfois 20 jours -, et des irrégularités sur les modalités de prise en charge des frais y afférents. Entre autres poches de dépenses auxquelles le gouvernement tarde à s’attaquer et qui ont une forte incidence sur le budget de l’Etat, il y a les achats de carburants qui ont fait perdre à l’Etat jusqu’à 35,5 milliards Fcfa en 2017, selon la Banque mondiale. Ce chiffre ne prend pas en compte les dépenses de la présidence de la République et de l’armée en la matière, qui pourraient représenter le double voire le triple de ce montant. Dans un rapport publié en début d’année, l’institution de Bretton Woods relevait également que le Cameroun avait accordé des gratifications et des primes aux membres du gouvernement et aux agents publics pour un montant de 42 milliards Fcfa, au cours du seul exercice 2017.

Les subventions de fonctionnement aux entreprises publiques et parapubliques, que la Banque mondiale et le Fonds monétaire international (Fmi) appellent depuis le gouvernement à geler du fait de la diminution drastique des ressources de l’Etat, avaient quant à elles, englouti 130 milliards Fcfa, ainsi que le renseigne la loi de règlement de 2017, rendue publique en novembre 2018. Or, pour rentabiliser un certain nombre de sociétés du portefeuille de l’Etat, les institutions de Bretton Woods recommandent depuis une dizaine d’années aux autorités camerounaises de les ouvrir à l’actionnariat privé.

Évacuations sanitaires

C’est le cas, par exemple, de la Cameroon Telecommunications (Camtel) ou de la Cameroon Postal Services (Campost). La question des véhicules de fonction, elle aussi, reste lancinante. Dans presque toutes les éditions du quotidien à capitaux publics, Cameroon tribune, des appels à manifestation d’intérêt sont lancés pour la livraison des voitures pour le compte des administrations. Or, une circulaire de l’ex-ministre des Finances, Alamine Ousmane Mey, relative à l’exécution du budget 2015 de l’Etat, suspend l’acquisition de nouveaux véhicules dans les administrations de l’Etat, « sauf instruction du Premier ministre ». Cette instruction n’a jamais été respectée par les ordonnateurs publics.

On sait par exemple qu’Europe Assistance, qui demeure l’un des services dédiés les plus connus, facture une évacuation entre 20 et 40 millions Fcfa. Calculette en main, 213 patients facturés à 40 millions, ça fait un peu plus de 8,5 milliards Fcfa par an

Or, en 2017, le ministère des Finances avait estimé à quelques 100 milliards Fcfa, les économies que le Trésor public pouvait faire chaque année en respectant simplement les dispositions du décret du 18 octobre 2001, fixant les modalités d’acquisition des véhicules administratifs, de leur classification et leur affectation. Les évacuations sanitaires des hauts fonctionnaires à l’étranger coûtent également les yeux de la tête au Trésor public. En 2014, le Cameroun a fait soigner 213 personnes dans les hôpitaux français, contre 160 en 2010. Le gouvernement entretient l’opacité autour de ces services supportés par le contribuable, mais on sait par exemple qu’Europe Assistance, qui demeure l’un des services dédiés les plus connus, facture une évacuation entre 20 et 40 millions Fcfa. Calculette en main, 213 patients facturés à 40 millions, ça fait un peu plus de 8,5 milliards Fcfa par an. Au Niger, le gouvernement qui a investi récemment une dizaine de milliards de Fcfa dans le relèvement du plateau technique d’un hôpital public à Niamey a interdit les évacuations sanitaires des gestionnaires publics.

Conditions de vie

Par ailleurs, depuis 2016, le Fmi demande au gouvernement camerounais d’augmenter l’enveloppe destinée à l’investissement, afin de réduire les effets négatifs de la double crise sécuritaire et des finances publiques sur la croissance. Mais, on constate que même en 2019, le budget de l’Etat, qui s’équilibre en recettes et en dépenses à 4850.5 milliards Fcfa, consacre 50,8% aux dépenses de fonctionnement, contre à peine 27,4% pour celles d’investissement. La prise en charge du gouvernement pléthorique de 65 ministres et assimilés n’a pas moins d’incidence sur le budget de l’Etat.

A l’occasion d’un conseil ministériel qu’il présidait au palais de l’Unité à Yaoundé, le 09 décembre 2014, le président de la République, Paul Biya avait édicté un train de mesures à opérationnaliser afin de réduire drastiquement le train de vie de l’Etat. L'info claire et nette. « Je tiens à attirer une nouvelle fois votre attention sur la nécessité de rationaliser les dépenses et d’améliorer leur qualité dans un contexte international marqué par la rareté des ressources financières. En effet, il m’a été malheureusement donné de constater que la qualité de la dépense publique n’a cessé de se détériorer, avec notamment une accumulation de dépenses dont la nécessité n’est pas évidente », s’était alarmé Paul Biya.

On peut en citer quelques exemples : « l’augmentation effrénée des dépenses en biens et en services ; l’accroissement excessif des missions notamment à l’étranger ; la multiplication des comités et des projets inappropriés ; l’accroissement abusif des subventions ». Le chef de l’Etat avait ensuite relevé que « cette situation appelle des efforts de modération et de rationalisation », ce qui permettrait « de dégager des ressources qui trouveront un meilleur emploi dans nos grands projets et dans l’amélioration des conditions de vie de nos populations ». Ces instructions n’ont jamais été suivies d’effets sur le terrain.

Des irrégularités dans la classification budgétaire

Le gouvernement du Cameroun dépense beaucoup plus en biens et services que d’autres pays comparables et une part extrêmement importante de son budget alloué aux biens et services est consacrée aux frais de représentation, de missions, de cérémonies et aux services externes. En 2015, le Cameroun a dépensé 4,3 % du Pib en biens et services, contre 2,5 à 3 % pour la plupart des pays comparables. De 2013 à 2015, les frais de représentation, de missions, de cérémonies et les services externes ont représenté un peu plus de la moitié de la totalité des dépenses en biens et services, 17 % des dépenses publiques totales, soit 1,8 % du Pib. Les deux tiers de ces ressources ont servi à couvrir les frais de participation aux cérémonies et aux missions au sein du pays. Pas moins de 80 % des dépenses en services externes ont été classées dans la catégorie « autres services externes », tandis que les formations, les stages et les séminaires à l’étranger correspondaient aux 20% restants. Il semblerait qu’une grande partie des ressources affectées aux cérémonies et aux missions, ainsi qu’aux frais annexes tels que le carburant, soit en fait une compensation non-salariale versée à certaines catégories de fonctionnaires afin d’augmenter leur faible salaire officiel.

Les taux d’exécution largement supérieurs à 100% des dépenses allouées aux biens et services compromettent la crédibilité du budget. Entre 2013 et 2015, les dépenses exécutées en biens et services ont dépassé les budgets d’environ 35 % en moyenne, les dépassements variant de 62,5 % en 2014 à 2,9 % en 2015. Les dépenses excessives par rapport au niveau autorisé par le Parlement constituent un défi permanent et concernent en particulier la rémunération des services externes (0,7 % du Pib en 2015) et les frais de participation aux foires, expositions et autres évènements (0,2 % du Pib en 2015).

Cameroon – Buea Prison Mutiny: Rene Sadi Says 43 Detainees Were Injured But Lawyer Insists At Least 70 Wounded Inmates Denied Treatment
Cameroon: Financing of Customs and Ports Authority Surveillance During Crises Comes Under Scrutiny in Limbe
Cameroon – Anglophone Crisis: Lawyer Says Journalist Samuel Wazizi Now Held Incommunicado In Military Custody
Cameroun: La fête du mouton sera célébrée ce 11 août 2019
Cameroun - Pertes: La crise anglophone fait chuter les ventes du ciment Dangote de 7,1%
L’ambassadeur de Guinée Equatoriale au Cameroun a été reçu, à cet effet le 8 août 2019, par le ministre délégué auprès du ministre des Relations Extérieures.
LA GIGA STAR BELKA TOBIS ENFLAMME L’AMBASSADE GOURMET DANS UN LIVE TORRIDE
Sosucam : Un nouveau statut du personnel en vigueur dès le 1er novembre 2019
Afrique du Sud : une femme oblige sa rivale présumée à manger des excréments
PAUVRETÉ AU CAMEROUN : Le septentrion fait la course en tête
Forum de la Fondation Tony Elumelu 2019 : les Présidents africains pour la création d’emplois jeunes
Des « tennis » sur le trottoir à Bertoua
Cameroon - Justice: Bar Council Seizes Yaounde Appeal Court Over Assault Of Anglophone Lawyer By Gendarme Officer
Univers carcéral: l’autre visage de l’échec du développement durable en Afrique!
Camair-Co reprend la route de Cotonou. Coût du billet d’avion : 209 900 FCFA TTC
Community Shield : Joel Matip est aussi un redoutable marqueur
Impossible de visiter la maison des esclaves au Sénégal sans couler les larmes
Nestlé Cameroun sensibilise sur l’importance de l’allaitement maternel.
L’ORCHESTRE DE SALOPARDS DE PARIS S’INSTALLE LES WEEK-ENDS AUX OISEAUX LA COUR DES HUMBLES CHEZ NANA
QUERELLE : Quand Yannick Noah rejette le corps de son oncle
Cameroun – Litige: Le Groupement Bolloré/APMT attaque le directeur général du Port Autonome de Douala en justice
Cameroon – Decongesting Yaoundé/Douala Highway: Wouri SDO Restricts Movement of Heavy Duty Trucks
Cameroun – Coup de gueule: Des artistes camerounais pestent contre le traitement salarial réservé aux artistes camerounais par les grandes entreprises, lors
Cameroon - Anglophone Crisis: One soldier, biker killed in rare ambush by separatists in Penda Mboko
Cameroon : Social Democratic Front Party Meets In A Decisive Ordinary Assembly This Weekend
Cameroun - Trafic: La douane saisit 60 kg d’or d’une valeur de 1,5 milliard de FCFA à l’aéroport de Douala
Ils lancent une caravane à travers les dix régions du pays pour invoquer la puissance des ancêtres.
Arnaud Djoum n’a pas encore fni avec les Lions Indomptables
Lions en Club : la Gantoise s’en remet à Ngadeu
Lions en Club : Moumi Ngamaleu inscrit un deuxième but
Mbombo Njoya : « Il n’y a pas d’équivoque, le Cameroun organisera la CAN 2021 »
Léopard de Douala : l’ex-Lion Indomptable Kalla Nkongo démissionne
Lions en Club : Achille Emana signe à UD Sanse
Lions en Club : Ndip Tambe et Sheriff au dernier tour de UEFA Europa League
Yaoundé: Un camion citerne garé sans freins fonce dans une maison et tue 2 enfants
Gambie: les anciens membres des escadrons de la mort passent aux aveux
Dialogue social : une thèse de Doctorat corrige des mauvaises pratiques
Makelele à la tête des léopards: Ça se précise
Crise anglophone: Sisiku Ayuk Tabe et ses lieutenants de nouveau à la barre ce jour
Nécrologie : Pierre Ivan Mingne le sous- préfet de Matomb est mort
Nécrologie : Pierre Ivan Mingne le sous- préfet de Matomb est mort
ESCALADE : Quand Kondengui expose des tares de la justice camerounaise
ESCALADE : Quand Kondengui expose des tares de la justice camerounaise
Cameroun : Le commandant de la Bas convoqué à la police judiciaire
LA SANTE DU PRESIDENT par Henriette EKWE
Images obscènes sur la toile : Le Cameroun sous le coup d’une nouvelle crise de santé publique
Images obscènes sur la toile : Le Cameroun sous le coup d’une nouvelle crise de santé publique
Abdoulaye Makoumbou vient de réaliser son premier clip avec la chanson St Patrick
Mutinerie dans les prisons : Laurent Esso, mouton noir d’une administration pénitentiaire grippée.
La diaspora progressiste camerounaise de Belgique reçoit les archives du Pr Kapet de Bana
Un livre du camerounais Bertrand TEYOU censuré par Google !
Crise anglophone au Cameroun : le club des ex-présidents fait pression sur Paul Biya
Cameroun : Yves Michel Fotso évacué en France ?
Crise anglophone au Cameroun : la guerre des lobbyistes fait rage à Washington
Cameroun : le gouvernement soutient que les interpellations des détenus sont " légales "
Chaos derrière les barreaux au Cameroun : comment la prison de Kondengui est devenue une poudrière
Cameroun : Sahara Group revient à la charge pour racheter les parts de Total dans la Sonara
Cameroun - CAN 2019/Alioum Sidi (Arbitre de la finale): «Les Sénégalais étaient très contents, plus que les Algériens même de mon arbitrage»
Cameroun - Émergence à l’horizon 2035: Le secteur privé formule ses propositions
Cameroun - Santé: Les hépatites font plus de dix mille morts par an au Cameroun
Cameroun – Mutinerie de Kondengui: Le Ministère de la Communication dément les allégations relatives au décès de Mancho Bibixy
Cameroon – Rumour On Death Of Mancho Bibixy: In a Tweet, Government Clarifies The Public
Mark Bareta, Southern Cameroons Political Activist has made startling revelations on the state of the struggle for the independence of a country they call Ambazonia or Southern Cameroons – a geographical reference to Cameroon’s North West and South West r
Vient de paraître: Les 3 phases du Maquis au Cameroun de 1956 à 1965
Sud-Ouest : Des coups de feu à Kumba
LE TALK CAN DE MARTIN... RECOMMANDATION NUMERO 2...
La SCB Cameroun lance son agence platinum
Libre circulation: Free entry pour les ressortissants de la CEMAC en Guinée Equatoriale
Bamenda: Le juge Chi Valentine Bumah enlevé par des hommes armés
Clôture 2 édition du forum des jeunes de la Mifi: Allocution de M.Emmanuel Nzete
Célestin Bedzigui fustige Jean Michel Nintcheu
ELO JOSE FAIT CHAUFFER LE BIKUTSI EN LIVE A L’AMBASSADE GOURMET CE DIMANCHE 14 JUILLET
Patrice EKWE EDIMO SILO exige du Minatd la dissolution du MRC
DÉLIVRANCE DE LA CNI : L’échec de Mbarga Nguélé
ENCORE UNE JOURNÉE DE DISTRIBUTION HUMANITAIRE AVEC LES FUTURISTES SOLIDAIRES DE PARIS
Lydienne Nkaleu : « Les autorités doivent trouver les solutions aux problèmes de l’agriculture »
Cameroun : Antoine Ntsimi, toujours en réserve depuis le scandale à la Cemac
Cameroun - Christian Tumi : " Ceux qui prétendent que je suis séparatiste se trompent "
Cameroun : 5 conseils essentiels pour rédiger un contrat de travail
Cameroun – Volleyball: Le Ministre des Sports et de l’Education physique invite les camerounais à sortir massivement accueillir les Lionnes Indomptables q
Cameroun – Reconnaissance: Sur Internet, Paul Biya adresse ses félicitations à l’équipe nationale féminine de Volleyball après son sacre continental
Quatre morts dans un glissement de terrain au Cameroun
Cameroun: Le Ministre des sports ouvre le débat sur l’avenir de Clarence Seedorf au poste d’entraineur des Lions Indomptables.
Cameroon – Anglophone Crisis: SDO promises 5 litres of fuel, FCFA 3,000 for Kumba commercial bikers who beat ghost town Monday July 15
Cameroun - Réflexion/Jean De Dieu Momo: «Un autre Cameroun est possible une fois débarrassé des hooligans ethnofacistes tontinards haineux et tribalistes»
CAN-2019: le Sénégal en finale, 17 ans après!
La FIFA s’attaque avec vigueur au racisme
Dix-sept ans après Cameroun - Sénégal de la CAN 2002, le Sénégal accède à la finale
Cameroun – CAN de Volley-ball: Les Lionnes jouent la finale ce dimanche sans le soutien efficient du gouvernement.
L’opérateur du secteur de l’électricité fait face à des tensions de trésorerie depuis plusieurs mois.
Cameroon - Anglophone Crisis: Ekema Patrick Sounds Last Warning To Those Respecting Ghost Town Calls, Says Owners Of Closed Shops On Mondays Will Be Evicted
Cameroon – Anglophone Crisis: Minister Paul Tassong Braves The Odds, Storms Lebialem Despite Threats
Cameroon – PCC Crisis: “We have exposed ourselves enough on the Social Media” – Fonki Samuel Forba, Moderator
Cameroun - CAN 2019: Le journaliste Souley Onohiolo déclare qu’ «un individu extra équipe nationale» a demandé à Clarence Seedorf de ne pas aligner Zamb
Centrafrique: dur de se loger dans Bangui