Nom de domain Hebergement web téléphonie VoIP SMS

Le Groupe d’action contre le blanchiment d’argent en Afr

Le Groupe d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique centrale (Gabac) lance en juin prochain une étude qui soupçonne les propriétaires immobiliers de construire des immeubles sans rapport apparent avec les ressources de leurs promoteurs.

Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale, RD Congo et Tchad. Voilà les pays qui sont la cible du Groupe d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique centrale (Gabac) dans le cadre d’une enquête sur le blanchiment à travers l’immobilier. Le début de l’étude commence en juin 2019 sur une durée de neuf mois. Un rapport d’étape sera présenté par le président du Groupe de travail lors des travaux du Groupe risque tendances et méthodes qui se tiendront à Malabo en Guinée équatoriale, RDC, Tchad. Le rapport final de l’étude de typologies sur l’immobilier sera présenté par le président du Groupe de travail lors de la plénière du Gabac qui se tiendra à Libreville au Gabon en mars 2020.

Pourquoi le Cameroun et d’autres pays sont ciblés par l’enquête du Gabac ? Le Groupe répond que, les grands centres urbains de la sous-région Afrique centrale connaissent depuis quelques années un développement du secteur immobilier sans précédent caractérisé par la construction et l’érection d’importants et nombreux immeubles sans rapport apparent avec les ressources de leurs promoteurs. Le secteur immobilier ici est perçu au sens large et intègre les grands domaines agricoles et autres acquisitions immobilières diverses.

Selon le Groupe d’action, « l’investissement massif dans le secteur immobilier est susceptible de représenter une technique de blanchiment dont la finalité serait d’intégrer des fonds d’origine criminelle dans le circuit légal

En outre, l’on observe une arrivée massive d’investisseurs étrangers dans le secteur immobilier dont l’identité, l’origine et la traçabilité du patrimoine et des fonds sont incertains, comme en témoignent les cas de typologies relevés par les Agences nationales d’investigation financière de la Cemac, le dernier rapport du programme d’évaluation du système financier du Fonds monétaire international ; les différentes discussions au sein du Groupe risques, tendances et méthodes de la Commission technique du Gabac.

Suspicions

Selon le Groupe d’action, « l’investissement massif dans le secteur immobilier est susceptible de représenter une technique de blanchiment dont la finalité serait d’intégrer des fonds d’origine criminelle dans le circuit légal avec pour corollaire, de discréditer l’environnement économique global, de perturber le développement de la mise en œuvre des infrastructures en zone urbaine par l’Etat du fait de l’occupation des zones stratégiques par des acteurs peu scrupuleux, de drainer des flux illicites de capitaux inhérents au secteur de l’immobilier et les autres activités illicites et criminelles. Au niveau local et international ».

Eu égard au développement de ces risques et à la criminalité multiforme qui sévit dans certains Etats de la sous-région, il a paru opportun que dans le cadre de sa mission d’évaluation des tendances de blanchiment des capitaux et des risques de financement du terrorisme, d’accompagnement des Etats dans la mitigation des phénomènes de criminalité financière, le Gabac puisse mener une étude sur les vulnérabilités au blanchiment d’argent liés au secteur de l’immobilier afin d’évaluer l’ampleur du phénomène, d’en identifier les acteurs et les modes opératoires, apprécier l’efficience du dispositif règlementaire, pour proposer les moyens d’éradication.

En outre, le Groupe d’action financière (Gafi) a récemment révisé ses 40 recommandations en matière de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme dans le monde afin de s’adapter à l’évolution des tendances en matière de criminalité financière. Ces amendements intègrent aussi des dispositions pour clarifier et renforcer le rôle des Entreprises et professions non financières désignées (Epnfd). L’un des points forts des nouvelles recommandations du Gafi porte sur la nécessité de désigner les Epnfd pour identifier, évaluer et prendre des mesures pour freiner le blanchiment des capitaux et les risques de financement du terrorisme.

Contexte

« C’est dans ce contexte et au regard des observations relevées dans le différents rapports d’évaluations mutuelles des pays de la sous-région Afrique centrale, qui permettent de constater des insuffisances dans la mise en œuvre des recommandations du Gafi par certaines entités assujetties qu’il est urgent qu’il soit procéder à une évaluation de l’apport de certains assujettis dans la lutte contre le blanchiment des capitaux liés au secteur de l’immobilier qui semble représenter l’une des destinations privilégiée des flux illicites en Afrique centrale », indique le Gabac.

Dans la même veine, il est observé au sein de la juridiction du Gabac, une application assez timide des diligences prudentielles par les institutions financières et les Epnfd en matière de mise en œuvre des dispositions du règlement Cemac 01 du 11 avril 2016 sur la prévention du blanchiment des capitaux et du financement du terrorisme et de la prolifération en Afrique centrale, notamment dans l’identification des risques de blanchiment des capitaux liés au secteur de l’immobilier comme le confirment certains indicateurs.

Enfin, l’étude devra mettre à contribution les différents acteurs étatiques et non étatiques pour cerner le mode de mitigation des risques de LBC/FT dans le secteur de l’immobilier, après avoir mis en lumière les différentes sources de financement de l’immobilier au moment de l’étude dans chacun des Etats de la juridiction Gabac.

Les vulnérabilités du Cameroun dans le blanchiment des capitaux

Selon Gervais Mbata, le secrétaire permanent du Gabac, le Cameroun entre ainsi dans le second cycle d’un processus visant à évaluer son dispositif en matière de Lutte anti-blanchiment des capitaux, le financement du terrorisme et la prolifération des armes de destruction massive (LAB/CFT). M. Mbata félicite le pays car, indique-t-il, en acceptant de se soumettre à cette évaluation « les autorités du Cameroun veulent démontrer […] qu’elles sont fortement soucieuses d’identifier les vulnérabilités de leur pays en matière de lutte anti-blanchiment et d’y apporter les corrections nécessaires ». Peu avant, le Gabac a d’abord préparé les principaux acteurs aux tâches spécifiques qu’ils doivent effectuer afin de contribuer au renseignement adéquat du questionnaire d’évaluation mutuelle soumis au Cameroun. Les acteurs impliqués dans ce processus ont aussi été sensibilisés sur la collecte de statistiques et autres informations pertinentes à présenter aux experts-évaluateurs afin de leur permettre d’apprécier de façon pertinente le fonctionnement du dispositif LAB/CFT national et des résultats atteints.

Geoffroy Désiré Mbock, ex-secrétaire permanent du Groupe d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique centrale (Gabac), a publié début mai 2018, une tribune libre dans la presse camerounaise faisant état des volumes d’argent vendus, dans la zone Cemac au cours de la période 2013-2016. Citant une étude Cobac, l’ancien responsable du Gabac révèle que, pendant la période sous revue, l’ensemble des pays de la Cemac a vendu 3050 milliards FCFA en contrepartie d’euros et 1434 milliards FCFA pour acheter des dollars US. Ce qui fait un total global de 4 484 milliards FCFA vendus via le change manuel en contrepartie de devises.

Le Cameroun, le Congo, et le Tchad apparaissent comme les plus gros acquéreurs de devises. A cet effet, indique cette étude de la Cobac, sur les 3050 milliards vendus pour des euros, le Cameroun à lui seul totalise 1531 milliards, soit plus de la moitié des CFA vendus dans la sous-région. Cela représente plus du quart du budget actuel dans le pays. Et sur les 1434 milliards cédés par la Cemac en contrepartie des dollars, le Cameroun a vendu 433 milliards FCFA. Soit un total de 1964 milliards sortis du territoire camerounais pour avoir des euros et des dollars.

Quant auTchad, il a cédé 685 millions FCFA pour acheter des euros, et le Congo, 896,5 millions FCFA en contrepartie de dollars américains. Les autres pays de la Cemac, dont les données n’apparaissent pas dans l’étude citée, se partagent le reste du volume d’argent sorti de la sous-région.

Selon Geoffroy Désiré Mbock, il y a lieu de conclure que la saignée ci-dessus apparaîtrait certainement plus importante si les données intégraient les autres opérateurs et modes de transfert de fonds conventionnels. Il s’agit principalement des produits proposés par les banques pour les transferts de fonds intra-groupe : Africash, pour UBA ; Rapid Transfer et Cash Express, pour Ecobank ; Flash Transfer pour Afriland First Bank ; BGFI Express par BGFI Bank et Wafacash pour le groupe Attijariwafa et les produits proposés par Express Union International. Auxquels, il convient d’ajouter les flux de transfert de fonds générés par les opérateurs de téléphonie mobile.

Craintes : des pays de la Cemac ciblés par le Gafi

Selon ce rapport, le Gabac note « la persistance des lacunes identifiées par les différentes missions d’évaluation » en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et du financement du terrorisme (LBC/CFT). Du côté des Etats en général, indique le Groupe, la mise en œuvre des recommandations de la Plénière d’avril 2018 ne s’est pas faite comme souhaitée. A cet effet, le Gabac déplore la « non prestation de serment de certains membres de nos ANIF [Agence nationale d’investigation financière] », « l’absence de la tenue des statistiques en matière de LBC/CFT », « l’insuffisance de moyens dont sont dotées les cellules de renseignement financier », « la non mise en œuvre par les magistrats des dispositions du Règlement communautaire, ceux-ci préférant engager des poursuites pour les infractions sous-jacentes plutôt que pour blanchiment », « la non-adoption des codes pénaux révisés par certains pays », etc.

Ces différents manquements, selon le Gabac, peuvent avoir pour conséquences, outre les sanctions prévues par le Manuel de procédures des évaluations mutuelles, la saisine du Groupe de revue de la Coopération internationale (ICRG) du Groupe d’action financière (GAFI). Cet organisme intergouvernemental de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme « pourrait décider de faire une déclaration publique, faisant ainsi de nos Etats des pays à risque, voire l’inscription sur la liste noire », craint le Gabac.

Néanmoins, le Gabac se satisfait de la nomination du membre douanier de l’ANIF par les autorités gabonaises, et de la transposition de la directive communautaire sur le Comité de coordination de politiques nationales de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme par trois pays (Congo, Centrafrique, Guinée équatoriale). Par ailleurs, dans la perspective de l’évaluation de leurs dispositifs respectifs, le Congo et le Cameroun ont entamé leurs évaluations nationales de risques.

Cameroon – President Biya Delegates Signature Powers To Elung Paul Che, Ahmadou Sali
Cameroon – Anglophone Crisis: Human Rights Watch official says South Africa can stop the spiral of abuses in Cameroon
Cameroon – Killing of baby in Muyuka: Ayah Paul Abine: “It is now an open secret that death squads have been sent after the bereaved mother for elimination:
Cameroon - Anglophone Crisis: Commuter narrates ordeal along Kumba-Buea highway
Cameroun - Entreprises: Le commerce électronique prend de l’envol au Cameroun
Reçu en audience par Paul Biya le 22 mai 2019, le diplomate suisse a rassuré du soutien de son pays dans la recherche des solutions à la crise anglophone.
Marcello Sergio, réalisateur de la sérié "les Minutes de MAMITON" sera inhumé le 1er juin prochain
Paiement électronique : Orange Cameroun arrime la CNPS au mobile money
Crise anglophone au Cameroun : quels acteurs pour quel dialogue ?
Cameroun - Bourses: Le député Albert Kouinche offre 22 millions de FCFA à 220 doctorants
CAN 2019 : Majestueux Stade Japoma
Cameroun - Energie: Sur les 80 MW annoncés, le barrage de Memve’ele ne livre que 45 MW
Cameroun - Terrorisme: Le bilan passe à deux morts et une vingtaine de blessés après l’explosion d’une grenade à Maroua
Cameroon – National Day Celebrations: Bloodshed Crowns Commemoration In Anglophone Regions.
Cameroun - Crise anglophone: L’armée accusée d’avoir abattu un bébé de quatre mois à Muyuka (Sud-Ouest)
Cameroun - Crise anglophone/Emmanuel Macron suggère à Paul Biya: «... de manière urgente une réponse politique par le recours au dialogue, des mesures de d
Cameroon – National Day Celebrations: Paul Biya Shames Detractors, Partake In March Past And Gala
Cameroun - CAN 2019/Clarence Seedorf (sélectionneur des Lions Indomptables): «On est en forme et tous les signaux sont au vert… ce ne sera facile pour aucun
Cameroonian Diaspora communities in the United States and Great Britain have been identified as the major push behind the economic and political set up in the country.
Bon à Savoir: Fovu de Baham, le 5e vestige le plus important au monde en péril
Bon à Savoir: Fovu de Baham, le 5e vestige le plus important au monde en péril
MARKETING ET DIGITALISATION: ENJEUX ET OUTILS DE PERFORMANCE AU SERVICE DES HOMMES ET ORGANISATIONS
Le 20 mai au Cameroun ou le paradoxe de l’unité nationale…
Une messe d’action de grâce inter-religieuse pour le Cameroun célébrée à Bruxelles (Vidéo)
Jacques FAME NDONGO : « Maurice Kamto, renaissance ou déliquescence ? »
Clarence Seedorf : « au Cameroun, on s’intéresse énormément aux joueurs, qui représentent tout pour leurs compatriotes »
Jean-Baptiste Bokam de retour à Yaoundé
CAN 2019 : Les Comores entrent en stage le 3 juin
Ligue de Football Professionnel : journée 2 des Play-Offs UP et Down
La dépouille de Belinga Eboutou arrive au Cameroun le 06 juin prochain
Cameroun - Football: La FIFA célèbre Roger Milla à l’occasion de son 67è anniversaire
Cameroun – Clash: Jean de Dieu Momo (Président du PADDEC) et Jean Michel Nincheu (Député SDF), se donnent en spectacle sur Facebook
La lauréate du Grand prix littéraire d’Afrique noire 2011 reproche à l’auteur de «temps de chien» le fait de diaboliser les membres de l’ethnie bulu.
Cameroon - National Day: Historian Says Anglophones Remember How They Were Conquered On May 20, 1972
Cameroun - Diplomatie: Le Nouvel Ambassadeur du Cameroun en France (Alfred Nguini) est toujours sans logement (Jeune Afrique)
Cameroun – Justice: Astride Cheminel (ancienne Consule de France à Yaoundé) assigne Michel Thierry Atangana devant le tribunal de Grande Instance de Paris
Mutzig Mboa Tour: IUG remporte le million mis en jeu
Cameroun: opposition et séparatistes boycottent la fête nationale
Cameroun - Téléphonie mobile: Pour ses 20 ans, Orange offre 20 000 téléphones à ses abonnés
Cameroon – National Day Celebrations: South West Chiefs Ignore Governor’s Threat, Boycott Event In Buea
Cameroun – Médias: Le Cameroun a dépensé plus d’un million d’euros pour sauver la chaine de télévision Africa 24 de la fermeture
La Première Dame était présente aux côtés de son époux, au défilé du 20 mai 2019 à Yaoundé.
Cameroon - National Day: Ghost Town, Arson & Gunshots Usher In May 20 In Buea
Cameroun - Dialogue dans la crise anglophone: Atanga Nji (ministre de l’Administration Territoriale) contredit le Premier Ministre Dion Ngute
France : une demi-heure de jeu pour Clinton Njié pour un but et deux passes décisives
La diaspora camerounaise débat sur la prédisposition de Paul Biya à discuter avec tous le monde
L’ASSASSINAT DU DEPUTE WANKO SAMUEL ORIGINAIRE DE BATOUFAM PAR LES MAQUISARDS LE 13 DECEMBRE 1957
Cameroun - Medias: Mis en liquidation judiciaire depuis 2018, l’Etat du Cameroun rachète Afrimedia SAS, le diffuseur d’Africa 24
Cameroun - Hydrocarbures: La SNH met neuf blocs pétroliers en promotion
47è Fête nationale du 20 Mai: Paul Biya interdit les téléphones au défilé et au cocktail au palais
Décision de l’Assemblée générale des actionnaires de l’entreprise tenue le 15 mai 2019 à Douala.
Coupe du Monde 2019 - match amical : les Lionnes chutent brutalement contre l’Espagne
Cameroun – Crise anglophone - Bernard Okalia Bilai (gouverneur du Sud-Ouest): «Si notre armée qui intervient dans cette région n’était pas professionnel
Football - Prix Marc-Vivien Foe 2019: L’Ivoirien Nicolas Pepe élu joueur africain de Ligue 1 (France)
Cameroun - Militants du MRC Incarcérés: Victor Pufong, 36 ans, «prêt à donner sa vie pour ce pays»
Pour le président du Parti de l’Alliance Libérale (PAL), si un diagnostic cru n’est pas fait, on ne pourra pas résoudre ce problème.
Jeu des puissances : Le Cameroun tiraillé
Cameroun - 20 mai 2019: Donald Trump écrit à Paul Biya: «Les Etats-Unis réaffirment leur engagement à collaborer avec votre gouvernement au renforcement d
Cameroun: Voici les 4 propositions de Maurice Kamto et ses leaders alliés pour sortir des crises politiques et sécuritaires
Cameroun – Fête de l’unité: Gilbert Tsimi Evouna (Le Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Yaoundé) offre un énorme banquet po
Cameroon: Governmentt Secures FCFA 17.38 Billion World Bank Loan To Strengthen Public Expenditure Efficiency, Statistical System
Cameroon - Kumba Government Delegate, Victor Ngoh Nkelle: "2004 Laws On Decentralization Are Simply Among The Finest On The Planet"
Play-Offs Down : débouté dans l’affaire contre Apejes, Union devra se battre contre la relégation
Cameroon – Compensating Mankon Victims: North West Governor Installs Urgent Commission In Bamenda.
Afrique du Sud: Arnold Schwarzenegger attaqué pendant un événement sportif
Cameroon – ‘Brigade Anti-Sardinards’: Thousands Stage Fresh “Biya Must Go” Protest In Paris
Cameroun: Le député Jean Michel Nintcheu (SDF) demande à Joseph Dion Ngute de faire limoger Paul Atanga Nji
Cameroun: Le MRC annonce que ses deux militants portés disparus sont détenus au SED
Depuis le déclenchement des manifestations publiques au sein de la diaspora camerounaise contre le régime de Paul Biya il y a environ sept mois, la marche de ce samedi 18 mai 2019 Place de la République à Paris, a rassemblé pour la première fois, des mani
Cameroon – Anglophone Crisis: UB Students Beg PM Dion Ngute To Disarm Separatists, Troops
Cameroun: Le Ministre des sports fait une passe de congratulations à André Onana, gardien de buts des Lions Indomptables
Le nouveau président du PCRN se dit porteur de solutions à ce conflit qui dure depuis près de trois ans.
Cameroun - Échauffourées d’Alachu (Bamenda): Paul Biya va indemniser les victimes de l’incendie perpétré par les soldats
Cameroon – Anglophone Crisis: Ayah Paul Abine’s Nephew Dies In Refugee Settlement In Nigeria
Cameroun - Nécrologie: Défenseur des causes citoyennes à la télé, Me Célestin Kengoum est mort
Crise anglophone - Dr Nta à Bitang : « Eviter d’ajouter de l’huile sur le feu »
En Guinée équatoriale, les plus pauvres attendent toujours leurs logements sociaux
Cameroun - 16ème Tour Cycliste International du Cameroun: Narcisse Mouelle Kombi, le ministre des Sports et de l’Education Physique, demande qu’une étape
Cameroun - Douala: Le MRC à la recherche de deux militants portés disparus
Cameroon – Currency Crisis: Tension Mounts Between BEAC and Local Banks.
Cameroon – Anglophone Crisis: Former Magistrate Stuns PM Dion Ngute, Makes Emotional Plea For Release Of All Those Arrested
Cameroon – Anglophone Crisis: South West Chiefs Send Twin Memos To Biya, Promise To Disarm Separatist Fighters With ‘Juju’
Cameroun: Le ministre Issa Tchiroma réapparait sur la toile pour signaler l’existence des comptes parodiques affichant son identité
Crise anglophone : témoignages des ex-combattants sécessionnistes.
Impuissance sexuelle : L’abus des excitants et de l’alcool peuvent en être les causes
Cameroun – Football: Le Paris Saint-Germain met Choupo-Moting sur le marché des transferts pour un Montant de 5 millions d’Euros
Cameroun - Climat sociopolitique/Fame Ndongo (ministre de l’Enseignement Supérieur) répond à Maurice Kamto: «Le texte de l’universitaire Kamto, est anac
Cameroun - Situation du Cameroun: Paul Biya continue de parler sur internet alors que les États Unis accentuent leur pression
Cameroun – Emprunts de l’Etat: Le gouvernement Camerounais à la recherche de 150 Milliards de FCFA pour financer des projets de développement.
Que pensez-vous des dérapages verbaux de certaines personnalités à propos de la crise anglophone ?
Cameroun - Climat sociopolitique: Jean De Dieu Momo accuse Maurice Kamto et les membres de sa coalition d’utiliser la communauté Bamiléké pour prendre le p
Cameroun - Crise anglophone: La mort de deux soldats provoque des échauffourées à Bamenda
Cameroun: Le Coup de gueule du Ministre des Finances, Louis Paul Motaze, contre Camair-co à l’aéroport international de Douala.
Cameroun : Apres avoir bravé les attaques sécessionnistes à la sortie de Buea, le Premier ministre a reçu à Kumba, des ex combattantd
Deux soldats tués à Bamenda par des séparatistes anglophones