Nom de domain Hebergement web téléphonie VoIP SMS

1 - Un groupe d’agitateurs politiques dissidents a lancé

1 - Un groupe d’agitateurs politiques dissidents a lancé le 10 mai 2019 un appel d’offre public à l’insurrection au Cameroun au travers d’une « marche blanche » pour le samedi 1er juin 2019 et 08 juin 2019 à Yaoundé pour le « chassement ».

2 - Il faut rappeler que les manifestations publiques, pacifiques, sont encadrées par la Loi au Cameroun ainsi que ce groupe le reconnaît fort opportunément dans cet appel d’offre public. Toutefois, il relève de l’impérium de l’autorité administrative, d’évaluer la situation, selon le cas, avant d’interdire ou pas. Soutenir simplement qu’il s’agit d’une «manifestation pacifique» ne suffit pas, pour qu’elle le reste, comme ces agitateurs le reconnaissent eux-mêmes puisqu’ils instruisent à leurs partisans, d’organiser une brigade devant sécuriser les manifestations ; laquelle devra «se donner les moyens d’identifier, d’arrêter et de remettre immédiatement aux forces de sécurité, toute personne dont les agissements perturbent le caractère pacifique des marches, portent atteinte à l’intégrité physique et à l’honneur des personnes ou aux biens publics et privés».

3 - Les raisons avancées pour justifier «les marches» qu’ils organisent à partir de la prison ne sont guère différentes de celles qui les ont conduits en détention provisoire, même si elles tentent de dépouiller tactiquement le caractère insurrectionnel et d’hostilité à la patrie qu’elles avaient revêtu dernièrement et qui ont failli plonger notre pays dans le chaos ainsi que le saccage sauvage, barbare, inoubliable, intolérable, inacceptable et impardonnable de nos ambassades de Bruxelles, de Londres et Washington, ces raisons justifieraient à elles seules la méfiance des autorités concernées à accéder à leur requête ; le risque étant trop grand pour la paix sociale que leurs partisans qui s’illustrent par une violence jamais égalée par le passé et qui revendiquent «le hold-up électoral» pour installer au pouvoir, leur «président élu», réussissent ce qu’ils ont échoué en janvier dernier, à savoir l’insurrection populaire, pour le placer au pouvoir. A ce propos, il ne nous échappe point, que très tactiquement, ces gens là ne mettent pas à leurs revendications aujourd’hui, le hold-up électoral au premier plan mais se contentent de généralités apparentes, sensées tromper sur le fond.

4 - Ils prétendent agir dans la légalité en accusant l’Administration de piétiner le droit alors que c’est en toute illégalité qu’ils exigent «la libération immédiate et sans condition du président élu, Maurice Kamto, de ses leaders alliés… et autres responsables nationaux du MRC… innocents, illégalement et arbitrairement arrêtés, puis incarcérés dans le cadre des marches blanches, pacifiques, du 26 janvier 2019». Comment un avocat peut-il à ce point, refuser de respecter les lois de son pays, tout en invoquant les conventions internationales à son secours ? C’est paradoxal.

5 - Les personnes arrêtées dans le cadre du complot insurrectionnel savamment planifié, organisé, et surtout synchronisé sur l’ensemble des grandes villes du Cameroun et des Capitales occidentales et dont les complicités ainsi que les auteurs intellectuels sont désormais connus des services de la police, sont entre les mains de la justice qui n’a pas fini d’instruire la procédure. Est-il dès lors, légal d’organiser une marche pour exiger «la libération» des personnes en détention provisoire qui ne sont pas encore jugées ? N’est-ce pas là, une fois de trop un mépris à nos institutions judiciaires par un avocat qui s’en réclame paradoxalement ? Puisque celui-ci juge à la place du juge de l’illégalité du caractère soi-disant arbitraire de la détention de ceux-là !

5- Vouloir organiser une marche en prévenant l’autorité administrative qu’on passera outre son interdiction et en annonçant délibérément qu’on violera la loi, m’apparaît contraire au caractère pacifique que l’on répète à satiété dans le slogan. Car, non seulement les auteurs critiquent l’autorité administrative, mais plus grave ils se substituent à la Cour Suprême en critiquant les décisions judiciaires… dans la rue. La vérité est qu’ils ont choisi la date du 08 juin 2019 pour mettre en œuvre leur plan du « chassement ».

6- Il est clair que le présent appel d’offre public insurrectionnel s’adresse beaucoup plus aux ampliataires internationaux pour solliciter leur aide pour le « chassement » qu’au peuple camerounais car, après avoir tenté sans succès, d’instrumentaliser une partie de l’élite intellectuelle et économique bamiléké pour prendre le pouvoir, Maurice Kamto et son groupe qui sont tous pour la plupart bamiléké, tentent aujourd’hui d’utiliser les organisations ampliatrices pour assouvir leur soif insatiable de pouvoir par le truchement du « chassement » le 08 juin 2019.

7- En effet, ceux-ci et leurs partisans apparents ou cachés au cœur des institutions internationales, après avoir échoués dans leur tentative de l’instrumentalisation de la tribu Bamiléké à laquelle appartient l’auteur de la présente réplique, en leur faisant croire qu’ils sont marginalisés et discriminés, ce qui est naturellement faux, ils cherchent aujourd’hui à tromper la Communauté internationale en utilisant les mêmes mensonges. Il faut dire qu’ils y réussissent puisque certains pays ont tenté d’utiliser le Conseil de Sécurité des Nations Unies pour faire passer le message des politiciens dissidents.

8- En effet, les Bamiléké ne sont pas tombés dans leur piège et n’ont pas obéi aux élucubrations de M. Kamto les invitant à l’insurrection car ils sont conscients qu’ils seraient les principaux perdants en cas de déstabilisation de notre pays dont ils tiennent indiscutablement l’économie et sont parmi les plus grands bâtisseurs de notre nation. Ils ne peuvent détruire ce qu’ils ont construit eux-mêmes à la sueur de leur front et ne sauraient prêter main forte à M. Kamto dans son entreprise criminelle pour accéder au pouvoir.

9- Toutes les statistiques démontrent la fausseté de l’accusation selon laquelle les Bamiléké seraient victimes de la marginalisation au Cameroun.

10- Je m’inscris en faux contre cette récrimination fausse qu’une certaine élite Bamiléké véhicule pour tromper la Communauté internationale et notre jeunesse et l’opposer aux autres depuis 1960 (Les années 1960 maquis Bami-Bassa- 1990 villes mortes, carton rouge anglo-Bami- 2008 émeutes de la faim transformées en insurrection contre la modification de la

constitution – 2018 tour de tontine tontinars-sardinars, ont mis en exergue les mêmes acteurs tribaux du caillou dans la chaussure du Cameroun indépendant dans leur tentative de prendre le pouvoir par la force).

11- J’invite mes frères Bamiléké à rejeter ce mode de pensée rétrograde qui tend à les jeter à la vindicte des autres tribus car la notion de la proportion dément toutes ces fausses assertions selon lesquelles les Bamiléké seraient marginalisés au Cameroun. Comment peut-on se dire marginalisé alors qu’on détient la part du lion dans le Cameroun ? Les statistiques sont formelles que les Bamiléké sont les plus nombreux dans chaque maillon du pouvoir, qu’il s’agisse des Enseignants, des Médecins, des Ingénieurs, des Politiciens etc.

12- La région administrative de l’Ouest Cameroun, celle des bamiléké est nettement la plus développée et équipée que les autres régions du pays (en dehors de Douala et Yaoundé) ; proportionnellement à sa dimension et à son réseau routier, elle jouit nettement de plus de Kilomètres bitumés.

13- À Douala et Yaoundé, les deux plus grandes métropoles du pays, les Bamiléké détiennent l’essentiel des titres fonciers. Il n’existe presque pas de zones au Cameroun, dans lesquelles les Bamiléké ne sont pas propriétaires terriens et bailleurs alors qu’il est plutôt rare, quasi impossible, qu’un non-bamiléké ait un terrain à l’ouest-bamiléké.

14- Alors, je demande instamment à la jeunesse Bamiléké de ne plus écouter ces gens-là qui mentent et les instrumentalisent pour des raisons de politique politicienne. Car dans un concours administratif, lorsqu’on demande 100 places, les Bamiléké seront 5. 000 à concourir pour avoir uniquement 13 % selon la Loi de 1982 sur l’équilibre régional. La loi de la proportion qu’exploitent habilement les apprentis sorciers pour faire croire que les Bamiléké sont marginalisés prouve le contraire, car même si les 100 personnes retenues au concours sont toutes Bamiléké, il y aura toujours 4 900 Bamiléké mécontents. Et les autres tribus qui n’auront personne se retourneront contre les Bamiléké. Voilà ce qu’exploitent ces politiciens dissidents pour tromper notre peuple en lui disant que leurs enfants ont des diplômes et n’ont pas du travail, sachant pertinemment que l’État n’emploie pas plus que le Secteur privé qui est sous leur contrôle exclusif./-

Yaoundé le 14 mai 2019

Maître MOMO Jean de Dieu

Avocat des Droits de l’Homme et Bamiléké

Copie à :

- Présidence de la République du Cameroun ;

- M. le Secrétaire Général des Nations Unies ;

- M. le Président de la Commission de l’Union Africaine ;

- M. le Président de la Commission de l’Union Européenne ;

- M. le Premier Président de la Cour Suprême du Cameroun ;

- Chancelleries accréditées à Yaoundé.

Cameroon – President Biya Delegates Signature Powers To Elung Paul Che, Ahmadou Sali
Cameroon – Anglophone Crisis: Human Rights Watch official says South Africa can stop the spiral of abuses in Cameroon
Cameroon – Killing of baby in Muyuka: Ayah Paul Abine: “It is now an open secret that death squads have been sent after the bereaved mother for elimination:
Cameroon - Anglophone Crisis: Commuter narrates ordeal along Kumba-Buea highway
Cameroun - Entreprises: Le commerce électronique prend de l’envol au Cameroun
Reçu en audience par Paul Biya le 22 mai 2019, le diplomate suisse a rassuré du soutien de son pays dans la recherche des solutions à la crise anglophone.
Marcello Sergio, réalisateur de la sérié "les Minutes de MAMITON" sera inhumé le 1er juin prochain
Paiement électronique : Orange Cameroun arrime la CNPS au mobile money
Crise anglophone au Cameroun : quels acteurs pour quel dialogue ?
Cameroun - Bourses: Le député Albert Kouinche offre 22 millions de FCFA à 220 doctorants
CAN 2019 : Majestueux Stade Japoma
Cameroun - Energie: Sur les 80 MW annoncés, le barrage de Memve’ele ne livre que 45 MW
Cameroun - Terrorisme: Le bilan passe à deux morts et une vingtaine de blessés après l’explosion d’une grenade à Maroua
Cameroon – National Day Celebrations: Bloodshed Crowns Commemoration In Anglophone Regions.
Cameroun - Crise anglophone: L’armée accusée d’avoir abattu un bébé de quatre mois à Muyuka (Sud-Ouest)
Cameroun - Crise anglophone/Emmanuel Macron suggère à Paul Biya: «... de manière urgente une réponse politique par le recours au dialogue, des mesures de d
Cameroon – National Day Celebrations: Paul Biya Shames Detractors, Partake In March Past And Gala
Cameroun - CAN 2019/Clarence Seedorf (sélectionneur des Lions Indomptables): «On est en forme et tous les signaux sont au vert… ce ne sera facile pour aucun
Cameroonian Diaspora communities in the United States and Great Britain have been identified as the major push behind the economic and political set up in the country.
Bon à Savoir: Fovu de Baham, le 5e vestige le plus important au monde en péril
Bon à Savoir: Fovu de Baham, le 5e vestige le plus important au monde en péril
MARKETING ET DIGITALISATION: ENJEUX ET OUTILS DE PERFORMANCE AU SERVICE DES HOMMES ET ORGANISATIONS
Le 20 mai au Cameroun ou le paradoxe de l’unité nationale…
Une messe d’action de grâce inter-religieuse pour le Cameroun célébrée à Bruxelles (Vidéo)
Jacques FAME NDONGO : « Maurice Kamto, renaissance ou déliquescence ? »
Clarence Seedorf : « au Cameroun, on s’intéresse énormément aux joueurs, qui représentent tout pour leurs compatriotes »
Jean-Baptiste Bokam de retour à Yaoundé
CAN 2019 : Les Comores entrent en stage le 3 juin
Ligue de Football Professionnel : journée 2 des Play-Offs UP et Down
La dépouille de Belinga Eboutou arrive au Cameroun le 06 juin prochain
Cameroun - Football: La FIFA célèbre Roger Milla à l’occasion de son 67è anniversaire
Cameroun – Clash: Jean de Dieu Momo (Président du PADDEC) et Jean Michel Nincheu (Député SDF), se donnent en spectacle sur Facebook
La lauréate du Grand prix littéraire d’Afrique noire 2011 reproche à l’auteur de «temps de chien» le fait de diaboliser les membres de l’ethnie bulu.
Cameroon - National Day: Historian Says Anglophones Remember How They Were Conquered On May 20, 1972
Cameroun - Diplomatie: Le Nouvel Ambassadeur du Cameroun en France (Alfred Nguini) est toujours sans logement (Jeune Afrique)
Cameroun – Justice: Astride Cheminel (ancienne Consule de France à Yaoundé) assigne Michel Thierry Atangana devant le tribunal de Grande Instance de Paris
Mutzig Mboa Tour: IUG remporte le million mis en jeu
Cameroun: opposition et séparatistes boycottent la fête nationale
Cameroun - Téléphonie mobile: Pour ses 20 ans, Orange offre 20 000 téléphones à ses abonnés
Cameroon – National Day Celebrations: South West Chiefs Ignore Governor’s Threat, Boycott Event In Buea
Cameroun – Médias: Le Cameroun a dépensé plus d’un million d’euros pour sauver la chaine de télévision Africa 24 de la fermeture
La Première Dame était présente aux côtés de son époux, au défilé du 20 mai 2019 à Yaoundé.
Cameroon - National Day: Ghost Town, Arson & Gunshots Usher In May 20 In Buea
Cameroun - Dialogue dans la crise anglophone: Atanga Nji (ministre de l’Administration Territoriale) contredit le Premier Ministre Dion Ngute
France : une demi-heure de jeu pour Clinton Njié pour un but et deux passes décisives
La diaspora camerounaise débat sur la prédisposition de Paul Biya à discuter avec tous le monde
L’ASSASSINAT DU DEPUTE WANKO SAMUEL ORIGINAIRE DE BATOUFAM PAR LES MAQUISARDS LE 13 DECEMBRE 1957
Cameroun - Medias: Mis en liquidation judiciaire depuis 2018, l’Etat du Cameroun rachète Afrimedia SAS, le diffuseur d’Africa 24
Cameroun - Hydrocarbures: La SNH met neuf blocs pétroliers en promotion
47è Fête nationale du 20 Mai: Paul Biya interdit les téléphones au défilé et au cocktail au palais
Décision de l’Assemblée générale des actionnaires de l’entreprise tenue le 15 mai 2019 à Douala.
Coupe du Monde 2019 - match amical : les Lionnes chutent brutalement contre l’Espagne
Cameroun – Crise anglophone - Bernard Okalia Bilai (gouverneur du Sud-Ouest): «Si notre armée qui intervient dans cette région n’était pas professionnel
Football - Prix Marc-Vivien Foe 2019: L’Ivoirien Nicolas Pepe élu joueur africain de Ligue 1 (France)
Cameroun - Militants du MRC Incarcérés: Victor Pufong, 36 ans, «prêt à donner sa vie pour ce pays»
Pour le président du Parti de l’Alliance Libérale (PAL), si un diagnostic cru n’est pas fait, on ne pourra pas résoudre ce problème.
Jeu des puissances : Le Cameroun tiraillé
Cameroun - 20 mai 2019: Donald Trump écrit à Paul Biya: «Les Etats-Unis réaffirment leur engagement à collaborer avec votre gouvernement au renforcement d
Cameroun: Voici les 4 propositions de Maurice Kamto et ses leaders alliés pour sortir des crises politiques et sécuritaires
Cameroun – Fête de l’unité: Gilbert Tsimi Evouna (Le Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Yaoundé) offre un énorme banquet po
Cameroon: Governmentt Secures FCFA 17.38 Billion World Bank Loan To Strengthen Public Expenditure Efficiency, Statistical System
Cameroon - Kumba Government Delegate, Victor Ngoh Nkelle: "2004 Laws On Decentralization Are Simply Among The Finest On The Planet"
Play-Offs Down : débouté dans l’affaire contre Apejes, Union devra se battre contre la relégation
Cameroon – Compensating Mankon Victims: North West Governor Installs Urgent Commission In Bamenda.
Afrique du Sud: Arnold Schwarzenegger attaqué pendant un événement sportif
Cameroon – ‘Brigade Anti-Sardinards’: Thousands Stage Fresh “Biya Must Go” Protest In Paris
Cameroun: Le député Jean Michel Nintcheu (SDF) demande à Joseph Dion Ngute de faire limoger Paul Atanga Nji
Cameroun: Le MRC annonce que ses deux militants portés disparus sont détenus au SED
Depuis le déclenchement des manifestations publiques au sein de la diaspora camerounaise contre le régime de Paul Biya il y a environ sept mois, la marche de ce samedi 18 mai 2019 Place de la République à Paris, a rassemblé pour la première fois, des mani
Cameroon – Anglophone Crisis: UB Students Beg PM Dion Ngute To Disarm Separatists, Troops
Cameroun: Le Ministre des sports fait une passe de congratulations à André Onana, gardien de buts des Lions Indomptables
Le nouveau président du PCRN se dit porteur de solutions à ce conflit qui dure depuis près de trois ans.
Cameroun - Échauffourées d’Alachu (Bamenda): Paul Biya va indemniser les victimes de l’incendie perpétré par les soldats
Cameroon – Anglophone Crisis: Ayah Paul Abine’s Nephew Dies In Refugee Settlement In Nigeria
Cameroun - Nécrologie: Défenseur des causes citoyennes à la télé, Me Célestin Kengoum est mort
Crise anglophone - Dr Nta à Bitang : « Eviter d’ajouter de l’huile sur le feu »
En Guinée équatoriale, les plus pauvres attendent toujours leurs logements sociaux
Cameroun - 16ème Tour Cycliste International du Cameroun: Narcisse Mouelle Kombi, le ministre des Sports et de l’Education Physique, demande qu’une étape
Cameroun - Douala: Le MRC à la recherche de deux militants portés disparus
Cameroon – Currency Crisis: Tension Mounts Between BEAC and Local Banks.
Cameroon – Anglophone Crisis: Former Magistrate Stuns PM Dion Ngute, Makes Emotional Plea For Release Of All Those Arrested
Cameroon – Anglophone Crisis: South West Chiefs Send Twin Memos To Biya, Promise To Disarm Separatist Fighters With ‘Juju’
Cameroun: Le ministre Issa Tchiroma réapparait sur la toile pour signaler l’existence des comptes parodiques affichant son identité
Crise anglophone : témoignages des ex-combattants sécessionnistes.
Impuissance sexuelle : L’abus des excitants et de l’alcool peuvent en être les causes
Cameroun – Football: Le Paris Saint-Germain met Choupo-Moting sur le marché des transferts pour un Montant de 5 millions d’Euros
Cameroun - Climat sociopolitique/Fame Ndongo (ministre de l’Enseignement Supérieur) répond à Maurice Kamto: «Le texte de l’universitaire Kamto, est anac
Cameroun - Situation du Cameroun: Paul Biya continue de parler sur internet alors que les États Unis accentuent leur pression
Cameroun – Emprunts de l’Etat: Le gouvernement Camerounais à la recherche de 150 Milliards de FCFA pour financer des projets de développement.
Que pensez-vous des dérapages verbaux de certaines personnalités à propos de la crise anglophone ?
Cameroun - Climat sociopolitique: Jean De Dieu Momo accuse Maurice Kamto et les membres de sa coalition d’utiliser la communauté Bamiléké pour prendre le p
Cameroun - Crise anglophone: La mort de deux soldats provoque des échauffourées à Bamenda
Cameroun: Le Coup de gueule du Ministre des Finances, Louis Paul Motaze, contre Camair-co à l’aéroport international de Douala.
Cameroun : Apres avoir bravé les attaques sécessionnistes à la sortie de Buea, le Premier ministre a reçu à Kumba, des ex combattantd
Deux soldats tués à Bamenda par des séparatistes anglophones