Nom de domain Hebergement web téléphonie VoIP SMS

Comme les années électorales précédentes, les afrodescen

Comme les années électorales précédentes, les afrodescendants de Belgique se sont retrouvés nombreux sur les listes électorales. Comme en 2014, ils sortiront déçus des élections de 2019. Car ils ne seront que très peu à être élus, victimes du jeu mesquin, voire méprisant des partis politiques à l’égard d’une certaine classe politiques afrodescendante.

Les afrodescendants doivent se rendre compte, que malgré la négation publique des élites politiques, la Belgique est un pays « communautariste » par son histoire, sa composition humaine, socio-ethnologique, géographique et linguistique. Par conséquent, son système politique et électorale n’en est que la pure expression.

Le système électoral de listes et les votes de préférence devraient inviter les élus politiques afrodescendants à faire attention à leurs positions sur les listes et à exiger des places éligibles. Car dans ce genre de système, toutes les voix comptent.

En outre, la nature et la réalité du racisme devraient être reconnues : le racisme est avant tout le premier des « communautarismes », du fait des privilèges et places de préférences et d’emplois, qui sont accordés ou que s’accordent les uns en fonction de la prétendue supériorité ou suprématie de leur « race » sur les autres.

Fort des deux éléments ci-dessus, la réponse efficace contre le racisme et les discriminations qui en découlent consiste à se faire valablement représenter dans les instances de décisions des organisations publiques et privées. Ce communautarisme de réaction et « d’autodéfense » est malheureusement peu compris de la majorité des afrodescendants. Les autres communautés l’ont compris, et les résultats électoraux parlent pour elles positivement à chaque élection.

1- Individualisme et concurrences stériles chez les afro descendants.

A quoi assistons-nous en réalité ? Un spectacle puéril et désolant d’une classe politique afrodescendantes, qui, depuis des années a bâti sa « carrière politique » à travers des concurrences stériles entre hommes et femmes politiques originaires parfois du même pays ou de pays différents. Parmi eux, certains, adoubés par le système dominant, s’illustrent dans le « diviser pour mieux régner », jouent de leur « congolité » pour affirmer leur préséance et légitimité historique et social en Belgique par rapport à d’autres communautés africaines. En fait, ils revendiquent en quelque sorte leur « statut d’évolué », comme à l’époque coloniale.

Les conséquences, que certains d’entre nous n’ont cessé de dénoncer depuis un quart de siècle, sont celles que Bertin Mampaka, un des leaders incontestés de la communauté afrodescendante en Belgique, constate lui-même dans une interview du 22 mai 2019, dans le journal en ligne « Congo indépendant »1 : « On a assisté une prolifération de candidatures. Le risque est qu’il y ait une énorme dispersion des voix au niveau spécialement de la communauté congolaise. A titre d’exemple, Ixelles compte 45 candidats dont 5 Subsahariens. Il y a sans doute des candidatures de complaisance. Des attrapes-voix. Contrairement aux Belges d’origine turque et maghrébine, les Congolais de Kinshasa voient leur représentativité s’amenuiser. Sans vouloir jeter la pierre sur qui que ce soit, je constate que le Subsahariens sont facilement « divisables ». Les Européens, eux, sont constamment dans une attitude de rapports de force. Nos divisions sont exploitées par les autres communautés. En fait, il manque à la communauté congolaise une sorte de « sage » devant jouer le rôle « d’arbitre ». Pour tout vous dire, nous avons eu une « campagne électorale pourrie ».

Bertin Mampaka, qui ne peut pas se plaindre de n’avoir pas reçu le soutien de la communauté, fait-il une autocritique de plus d’un quart de siècle de vie politique ? regrette-t-il de n’avoir pas pu faire plus pour renforcer les capacités politiques des afrodescendants ? est-ce le constat d’un héritage politique mal préparé ?

« Je veux simplement dire, poursuit Bertin Mampaka, qu’on ne s’improvise pas politicien. On assiste à l’apparition d’une importance quantité de jeunes candidats – toutes tendances politiques confondues – quelque peu « indisciplinés ». Ces jeunes considèrent que « les anciens n’ont rien fait ». Que dire des emplois créés, des logements sociaux pour lesquels nous nous sommes battus et des subsides accordés à des associations? La campagne a été « pourrie » parce que nous avons côtoyé des gens dénués d’une bonne éducation. Je leur dis: on peut battre campagne tout en restant courtois et respectueux des autres » (…) Il s’agit, à mon avis, d’un problème d’ambitions mal gérées voire démesurées. Une situation due à une ignorance des « codes » de la politique. Pour réussir en politique, il faut commencer par coller les affiches d’un candidat. Lorsqu’on colle ses propres affiches, on ne va jamais loin… ». Bertin Mampaka peut se tromper.

2- Le communautarisme de réaction et « d’autodéfense ».

En effet, la nouvelle génération de jeunes afrodescendants est certainement mieux outillée, encadrée et consciente des dégâts de la mentalité de « colonisé » et du racisme et de la négrophobie, tirent les leçons de l’expérience de leurs aînés. Le rapport de force dont parle Bertin Mampaka se construit, dans une attitude et posture de dignité, et d’actions qui renforcement le collectif communautaire. Ce que les jeunes ont compris et mettent en avant. Le résultat des prochaines élections surprendront sûrement. Des jeunes afrodescendants détrôneront des anciens. On pourra être surpris par une volonté de changement de génération : au CdH par exemple, une surprise pourra venir de la jeune comme Gladys Kazadi, 12ème effective à la région de Bruxelles.Doit-on s’en offusquer ? N’est-ce pas la nature des choses ?

Les jeunes générations doivent cependant se garder de trois attitudes pièges/défauts : le complexe de « colonisé », une intériorisation de la supposé infériorité dans laquelle enferme le discours raciste. Or, l’amour de soi doit être entretenu, qui favorise la confiance en soi et le développement des potentialités intrinsèques. Le second défaut est le « Mhoiceulisme » (« moi seul » décrié par l’écrivain africain Bernard Dadié dans les années des indépendances africaines), attitude solitaire qui anéantit toute posture de travail en équipe. Enfin, il faut s’écarter du « plairisme », qui consiste selon nous à faire plaisir à l’Homme « Blanc » et au système dominant, ceci parfois dédoublé de bouffonnerie et de pitrerie.

Aussi, conseillerions-nous aux afrodescendants conscients des réalités et difficultés de la communauté, de ne pas gaspiller leurs « munitions » électorales le 26 mai prochain. Allez voter. Tout vote compte. Voter nominativement, donner votre voix de préférence à des candidats épris de changement politique et social de la société. Donnez vos voix à ceux qui vous ont démontré qu’ils se battaient pour la justice et l’égalités sociales réelles. Donnez vos voix aux afrodescendants qui ont mis leur expertise et leur savoir-faire au servir d’un autre monde, d’une société ouverte pour une meilleure vivre ensemble.

Une analyse attentive des listes laisse entrevoir les choix politiques communautaristes fait par les partis politiques dans la composition des listes, élargissant la base des nationalités africaines. Cependant on ne prend que rarement en compte et le respect de la compétence, de la notoriété affirmés des afrodescendants. Comme ci le système dominant a manifestement peur de la montée des afrodescendants de qualité dans la politique européenne, notamment dans le fait qu’il trouve sa force de domination de l’Afrique dans la neutralisation de l’émergence de toute force politique afrodescendante en Europe. La précarisation des afrodescendants en Europe a pour projet politique leur affaiblissement vis-à-vis du continent africain.

Pour le 26 mai 2019, ceux des afrodescendants qui ont des chances d’être élus ne sont pas nombreux. Les candidats en positions éligibles sont les suivants : au niveau fédéral, à la chambre, Alain Eyenga de Défi (2ème effectif sur la liste du Hainaut qui compte 18 députés à élire) ; à la région de Bruxelles : Barbara Trachte et Kalvin Soiresse d’Ecolo, respectivement 2ème et 3ème effectifs et Pierre Kompany, du CdH, 2ème effectif ; à la région wallonne : Germain Muguemangango, PTB de Charleroi et Joelle Kampompole, PS de Mons, respectivement têtes de liste.

Aux autres candidats, donnez leurs vos voix pour les aider à faire du poids à l’intérieur de leur parti politique. Mais qu’ils ne vous fassent pas croire que vos voix permettront leur propre élection. Donnez-leur directement vos suffrages (voix), ils pourront mieux défendre vos droits. Votez pour changer la, société. Votez pour changer le monde. Votez pour combattre le racisme, la négrophobie et l’islamophobie. Mais gardez-vous des discours des bonimenteurs, qui, à la veille de chaque élection, vous font des promesses pour les renier, et vous reniez le lendemain.

Cameroun - Crise anglophone: George Ewane (porte-parole du Grand dialogue national): « Si la langue seule peut nous séparer cela veut dire qu’il y a un prob
Cameroun - Elections législatives du 9 février 2020: Olivier Bibou Nissack (Porte-parole de Maurice Kamto) est-il candidat du MRC dans le département des Ba
Cameroon – Religion: Rt. Rev. Fonki Re-elected PCC Moderator, Rev. Miki Hans Abia Is New Synod Clerk
Pour sa restructuration, l’IAI va solliciter l’accompagnement de l’Union africaine et l’Unesco
Rwanda - Cameroun : les meilleures séquences vidéo du match
Charles Ndongo accuse cet organe de s’être entendu avec la CAF pour empêcher la CRTV d’avoir accès aux paramètres satellitaires nécessaires à la diffusion du match des éliminatoires de la CAN 2021 Rwanda-Cameroun disputé le 17 novembre 2019 à Kigali.
L’accélération des procédures envisagée en vue du démarrage du projet de tramway de Douala au Cameroun
Le footballeur à la retraite explique qu’il veut acquérir les compétences qui lui permettront de réussir dans sa nouvelle carrière d’entrepreneurs.
L’agenda du sommet extraordinaire de la Cemac gardé secret
En procurant au Gabon 60% de l’emprunt obligataire 2019-2024, le Cameroun se confirme comme place financière de la Cemac
Jumia entame un processus de suspension de ses activités au Cameroun, jugé peu mature pour l’e-commerce
Le DG de la Socaver suggère à l’État des abattements fiscaux pour encourager le recyclage des déchets par les entreprises
Au 3e trimestre 2019, les exportations des grumes camerounaises vers l’UE ont chuté de 20%, à 11 300 tonnes
Cameroun - Législatives 2020: Cabral Libii annonce une coalition avec l’UDC dans le Wouri
Tchèques et Belges lorgnent les projets énergétiques au Cameroun
De la pire incompétence de Paul Biya
Cameroun - Douala: Un chinois se fait arracher une mallette contenant 56 millions de FCFA par des badauds
Cameroun - Crise anglophone: Le cardinal Christian Tumi et l’évêque de Mamfe conduisent la campagne de sensibilisation aux résolutions du Grand dialogue na
Directive centrale du MPDR – PMDR relative au choix des Représentants Régionaux
France-Guinée équatoriale : Macron, Obiang et les biens mal acquis
Cameroun - Scandale : Le ministre de la santé exige 50.000 FCFA aux élèves sages-femmes pour l’établissement de leurs attestations de réussite
Cameroun - Forum de Paris sur la paix/Owona Nguini: «Paul Biya est un homme formé qui connait beaucoup de choses. Ceux qui ont voulu le piéger ont pu le cons
Cameroun - Réflexion/Dieudonné Essomba: «La loi réprimant le discours sur le tribalisme n’aura aucun effet sur le tribalisme»
Cameroon music icon, Daphne Njie, author of the popular hit ‘calée’ is said to be recovering from a malaise suffered during her performance at a show in the United States on Saturday November 16.
Cemac : vers la mise en place de nouveaux systèmes de détection précoce des défaillances des banques et microfinances
La camerounaise Djaïli Amadou Amal, lauréate du 1er Prix Orange du Livre en Afrique
Elections législatives et municipales : le RDPC, parti au pouvoir entre en zone de turbulence.
Au Cameroun, 2 316 entreprises sur 6 458 ont fermé entre 2009 et 2016, soit un taux de cessation de 36%
La marine française accoste au port de Kribi en prélude à un exercice militaire dans le golfe de Guinée
2ème Forum sur la paix : Le grand complot de Paris
Eric Niat: « Je remercie S.E Paul Biya »
Le pont sur la Sanaga, qui réduit la distance entre Yaoundé et Ngaoundéré de près de 200 Km, sera livré en février 2020
Risque d’éboulement, Mbankolo, les riverains de ce quartier vivent sous la menace permanente
Cameroun - Reconversion: Samuel Eto’o investit dans les paris sportifs
Cameroun - Football/Lions Indomptables: Voici la réponse de Patrick Mboma au tacle de Samuel Eto’o
Marathon international d’Abidjan: Le camerounais Justilin Foimi dompte les redoutables athlètes kenyans et remporte l’épreuve en 2h 22mn 55 sec.
Cameroon - Anglophone Crisis: Bamenda Regional Hospital Blood Bank Goes Empty
Le secrétaire général du Comité central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais, fait partie des personnalités reçues en audience dans la soirée du vendredi 15 novembre 2019 par le président de la République Paul Biya.
Allemagne-Grande soirée du Noun: Tout est fin prêt pour demain
La chanson « Djoukssa » de Falone Maty : euphorique musique !
Les mototaximen de Douala en phase avec Atanga Nji
Un Conseil d’administration extraordinaire pour sortir l’IAI de l’agonie
Cameroun : Maurice Kamto réorganise ses troupes
Législatives et municipales 2020 au Cameroun: Mamadou Mota «Allons-y pour nos mères et sœurs!»
Afrique centrale: Le nouveau Fcfa se prépare
THE VALUE OF PAUL BIYA’S CONFESSION TO THE STRUGGLE By Denis Atemnkeng
Accusé de violations de droits humains, la Guinée répond à Amnesty
Atanga Nji demande aux moto taximen de respecter les zones interdites
Cameroun - Région du Nord: Un chef de village octogénaire à la tête d’un gang de preneurs d’otages
Cameroun - Législatives et municipales 2020: Le MRC et le PCRN de Cabral Libii accusent l’administration de manœuvrer pour l’élimination de leurs candida
Cameroun/France - Santé: Les jumelles siamoises nées à l’Hôpital gynéco-obstétrique et pédiatrique de Yaoundé ont été opérées avec succès à Lyon
Au cours de sa sortie médiatique le 14 novembre 2019 sur quatre chaînes de télévision (CRTV, Canal 2, Vision 4, STV2), l’ancien capitaine des Lions Indomptables est revenu sur la non sélection de son fils pour la Coupe du monde des U17 en cours au Brésil.
Forum de la Paix: Le Voyage de Trop à Paris
Drôle de créature
L’arrivée d’un nouveau directeur fait grincer les dents à l’usine Cimencam de Figuil, dans le nord du Cameroun
Campost, entreprise postale publique du Cameroun, satisfaite des premières retombées de son plan de restructuration
Socaver, filiale du brasseur camerounais SABC, investit 5,3 milliards de FCFA pour doper sa production d’emballages
Drogba "se décidera vite" pour briguer la présidence de la Fédération ivoirienne e foot
Cameroun – Samuel Eto’o à propos de Nathalie Koah: «C’est une histoire sombre de mon passé… j’ai tiré un trait là-dessus»
La réforme du franc CFA, un chantier économique et diplomatique compliqué
L’ancien capitale des Lions indomptables de football regrette d’avoir combattu Iya Mohammed, l’ex président de la Fédération camerounaise de football, emprisonné depuis six ans pour des accusations de détournement de fonds publics.
Cameroun: Les Lions indomptables de football espoirs éliminés du second tour de la CAN Egypte U23 et des Jeux olympiques Tokyo 2020.
Cameroun - Coopération: La République Tchèque veut investir dans le secteur forestier et Faunique
Ce comptable qui «touche» le salaire d’un militaire
Ce comptable qui «touche» le salaire d’un militaire
Egypte - Cameroun : arrivée en chanson des Lions au stade
Corridor Brazzaville-Yaoundé : le Congo livre son tronçon, long de 312 Km, en 2020
Diaspora - Discorde: Pour avoir marché sur le drapeau français en soutien à Paul Biya, « General El Chenou » est accusé de trahison envers Maurice Kamto
Égypte - Cameroun : le onze de départ de Rigobert Song
Cameroon - Electoral Fever: SDF Goes Back To Its Vomit Again, Attends November Parliamentary Session
PATRICE EKWE EDIMO SILO APPELLE À UNE ALLIANCE M.P – R.D.P.C
Brésil : la moitié des footballeurs noirs victimes de racisme (média)
Le Centre Hospitalier Universitaire de Yaoundé se meurt: La lettre de la COMICODI au MINSANTE
La lutte contre la drogue et la sécurité des frontières au menu d’un conclave des chefs de police d’Afrique centrale
Antonio Conceiçao : « L’équipe a joué pour gagner »
Cameroun/Allemagne – Wilfried Ekanga (MRC): « Aller à ces élections dans le cadre actuel, c’est foncer droit vers la fournaise. Elle entraînera plus de
Cameroun - Session parlementaire de novembre 2019: Le SDF pose ses conditions pour participer aux travaux
Le gouvernement soumet au parlement un projet de modification du Code pénal, pour sanctionner le tribalisme au Cameroun
Cameroun - Repli identitaire: Une loi contre le tribalisme sur la table des députés
Le sac d’oignons atteint le prix record de 120 000 FCFA à Yaoundé, soit 6 fois plus que d’habitude
Cameroun - Budget 2020: 3 milliards de FCFA pour la mairie de Douala 3ème
Cameroun – Elections 2020/Cabral Libii: «Je serai candidat à la députation mais, la vraie fraude a commencé»
Le footballeur camerounais Jean II Makoun signe un partenariat avec Upowa, pour promouvoir le solaire
Ils insistent davantage sur la présentation d’un projet de loi portant sur le statut spécial des régions anglophones.
Commerce, financements, investissements : la Chine devance largement les États-Unis au Cameroun en 2018
MTN prend de l’avance sur ses concurrents sur le marché de numérisation de la fonction publique camerounaise
Wafa Assurance finalise le rachat de Pro Assur et renforce l’empreinte marocaine dans l’assurance au Cameroun
15 entreprises suspendues pour exploitation forestière illégale
Cameroun - Cap-Vert : match nul sans but pour les Lions
Cameroun – griefs: Pr Messanga Nyamnding: « Les gens du MRC nous font peur comme les « Ndjoundjou Kalaba »
Cameroun – Sollicitude: L’internationale camerounaise Nchout Njoya Ajara offre sa prime de victoire face à la Cote- d’ivoire aux victimes de la tragédie
Cameroun – Eliminatoires CAN 2021 : Les officiels cherchent un terrain à Douala pour les Lions indomptables de football
Cameroon - "For Before, For Back": Fru Ndi Instructs Incumbent SDF MPs, Municipal Officials To Compile Candidacy Files For February 9 Twin Elections
Cameroun – Échéances électorales: Le Social Democratic Front (SDF) va participer aux élections législatives et municipales en février 2020
Cameroun - Elections Législatives et Municipales du 9 février 2020: Les potentiels candidats ont jusqu’au 25 novembre 2019 pour déposer leurs dossiers de c