Nom de domain Hebergement web téléphonie VoIP SMS

Comme les années électorales précédentes, les afrodescen

Comme les années électorales précédentes, les afrodescendants de Belgique se sont retrouvés nombreux sur les listes électorales. Comme en 2014, ils sortiront déçus des élections de 2019. Car ils ne seront que très peu à être élus, victimes du jeu mesquin, voire méprisant des partis politiques à l’égard d’une certaine classe politiques afrodescendante.

Les afrodescendants doivent se rendre compte, que malgré la négation publique des élites politiques, la Belgique est un pays « communautariste » par son histoire, sa composition humaine, socio-ethnologique, géographique et linguistique. Par conséquent, son système politique et électorale n’en est que la pure expression.

Le système électoral de listes et les votes de préférence devraient inviter les élus politiques afrodescendants à faire attention à leurs positions sur les listes et à exiger des places éligibles. Car dans ce genre de système, toutes les voix comptent.

En outre, la nature et la réalité du racisme devraient être reconnues : le racisme est avant tout le premier des « communautarismes », du fait des privilèges et places de préférences et d’emplois, qui sont accordés ou que s’accordent les uns en fonction de la prétendue supériorité ou suprématie de leur « race » sur les autres.

Fort des deux éléments ci-dessus, la réponse efficace contre le racisme et les discriminations qui en découlent consiste à se faire valablement représenter dans les instances de décisions des organisations publiques et privées. Ce communautarisme de réaction et « d’autodéfense » est malheureusement peu compris de la majorité des afrodescendants. Les autres communautés l’ont compris, et les résultats électoraux parlent pour elles positivement à chaque élection.

1- Individualisme et concurrences stériles chez les afro descendants.

A quoi assistons-nous en réalité ? Un spectacle puéril et désolant d’une classe politique afrodescendantes, qui, depuis des années a bâti sa « carrière politique » à travers des concurrences stériles entre hommes et femmes politiques originaires parfois du même pays ou de pays différents. Parmi eux, certains, adoubés par le système dominant, s’illustrent dans le « diviser pour mieux régner », jouent de leur « congolité » pour affirmer leur préséance et légitimité historique et social en Belgique par rapport à d’autres communautés africaines. En fait, ils revendiquent en quelque sorte leur « statut d’évolué », comme à l’époque coloniale.

Les conséquences, que certains d’entre nous n’ont cessé de dénoncer depuis un quart de siècle, sont celles que Bertin Mampaka, un des leaders incontestés de la communauté afrodescendante en Belgique, constate lui-même dans une interview du 22 mai 2019, dans le journal en ligne « Congo indépendant »1 : « On a assisté une prolifération de candidatures. Le risque est qu’il y ait une énorme dispersion des voix au niveau spécialement de la communauté congolaise. A titre d’exemple, Ixelles compte 45 candidats dont 5 Subsahariens. Il y a sans doute des candidatures de complaisance. Des attrapes-voix. Contrairement aux Belges d’origine turque et maghrébine, les Congolais de Kinshasa voient leur représentativité s’amenuiser. Sans vouloir jeter la pierre sur qui que ce soit, je constate que le Subsahariens sont facilement « divisables ». Les Européens, eux, sont constamment dans une attitude de rapports de force. Nos divisions sont exploitées par les autres communautés. En fait, il manque à la communauté congolaise une sorte de « sage » devant jouer le rôle « d’arbitre ». Pour tout vous dire, nous avons eu une « campagne électorale pourrie ».

Bertin Mampaka, qui ne peut pas se plaindre de n’avoir pas reçu le soutien de la communauté, fait-il une autocritique de plus d’un quart de siècle de vie politique ? regrette-t-il de n’avoir pas pu faire plus pour renforcer les capacités politiques des afrodescendants ? est-ce le constat d’un héritage politique mal préparé ?

« Je veux simplement dire, poursuit Bertin Mampaka, qu’on ne s’improvise pas politicien. On assiste à l’apparition d’une importance quantité de jeunes candidats – toutes tendances politiques confondues – quelque peu « indisciplinés ». Ces jeunes considèrent que « les anciens n’ont rien fait ». Que dire des emplois créés, des logements sociaux pour lesquels nous nous sommes battus et des subsides accordés à des associations? La campagne a été « pourrie » parce que nous avons côtoyé des gens dénués d’une bonne éducation. Je leur dis: on peut battre campagne tout en restant courtois et respectueux des autres » (…) Il s’agit, à mon avis, d’un problème d’ambitions mal gérées voire démesurées. Une situation due à une ignorance des « codes » de la politique. Pour réussir en politique, il faut commencer par coller les affiches d’un candidat. Lorsqu’on colle ses propres affiches, on ne va jamais loin… ». Bertin Mampaka peut se tromper.

2- Le communautarisme de réaction et « d’autodéfense ».

En effet, la nouvelle génération de jeunes afrodescendants est certainement mieux outillée, encadrée et consciente des dégâts de la mentalité de « colonisé » et du racisme et de la négrophobie, tirent les leçons de l’expérience de leurs aînés. Le rapport de force dont parle Bertin Mampaka se construit, dans une attitude et posture de dignité, et d’actions qui renforcement le collectif communautaire. Ce que les jeunes ont compris et mettent en avant. Le résultat des prochaines élections surprendront sûrement. Des jeunes afrodescendants détrôneront des anciens. On pourra être surpris par une volonté de changement de génération : au CdH par exemple, une surprise pourra venir de la jeune comme Gladys Kazadi, 12ème effective à la région de Bruxelles.Doit-on s’en offusquer ? N’est-ce pas la nature des choses ?

Les jeunes générations doivent cependant se garder de trois attitudes pièges/défauts : le complexe de « colonisé », une intériorisation de la supposé infériorité dans laquelle enferme le discours raciste. Or, l’amour de soi doit être entretenu, qui favorise la confiance en soi et le développement des potentialités intrinsèques. Le second défaut est le « Mhoiceulisme » (« moi seul » décrié par l’écrivain africain Bernard Dadié dans les années des indépendances africaines), attitude solitaire qui anéantit toute posture de travail en équipe. Enfin, il faut s’écarter du « plairisme », qui consiste selon nous à faire plaisir à l’Homme « Blanc » et au système dominant, ceci parfois dédoublé de bouffonnerie et de pitrerie.

Aussi, conseillerions-nous aux afrodescendants conscients des réalités et difficultés de la communauté, de ne pas gaspiller leurs « munitions » électorales le 26 mai prochain. Allez voter. Tout vote compte. Voter nominativement, donner votre voix de préférence à des candidats épris de changement politique et social de la société. Donnez vos voix à ceux qui vous ont démontré qu’ils se battaient pour la justice et l’égalités sociales réelles. Donnez vos voix aux afrodescendants qui ont mis leur expertise et leur savoir-faire au servir d’un autre monde, d’une société ouverte pour une meilleure vivre ensemble.

Une analyse attentive des listes laisse entrevoir les choix politiques communautaristes fait par les partis politiques dans la composition des listes, élargissant la base des nationalités africaines. Cependant on ne prend que rarement en compte et le respect de la compétence, de la notoriété affirmés des afrodescendants. Comme ci le système dominant a manifestement peur de la montée des afrodescendants de qualité dans la politique européenne, notamment dans le fait qu’il trouve sa force de domination de l’Afrique dans la neutralisation de l’émergence de toute force politique afrodescendante en Europe. La précarisation des afrodescendants en Europe a pour projet politique leur affaiblissement vis-à-vis du continent africain.

Pour le 26 mai 2019, ceux des afrodescendants qui ont des chances d’être élus ne sont pas nombreux. Les candidats en positions éligibles sont les suivants : au niveau fédéral, à la chambre, Alain Eyenga de Défi (2ème effectif sur la liste du Hainaut qui compte 18 députés à élire) ; à la région de Bruxelles : Barbara Trachte et Kalvin Soiresse d’Ecolo, respectivement 2ème et 3ème effectifs et Pierre Kompany, du CdH, 2ème effectif ; à la région wallonne : Germain Muguemangango, PTB de Charleroi et Joelle Kampompole, PS de Mons, respectivement têtes de liste.

Aux autres candidats, donnez leurs vos voix pour les aider à faire du poids à l’intérieur de leur parti politique. Mais qu’ils ne vous fassent pas croire que vos voix permettront leur propre élection. Donnez-leur directement vos suffrages (voix), ils pourront mieux défendre vos droits. Votez pour changer la, société. Votez pour changer le monde. Votez pour combattre le racisme, la négrophobie et l’islamophobie. Mais gardez-vous des discours des bonimenteurs, qui, à la veille de chaque élection, vous font des promesses pour les renier, et vous reniez le lendemain.

Deux églises de réveil fermées à Yaoundé
Cameroun : L’Ambassadeur du Cameroun en Suisse met en garde des activistes qui tenteront de perturber le séjour de Paul Biya à Genève
Cameroun - NBA Awards: Pascal Siakam élu "Most Improved Player" of the year
Cameroon – Calls for Withdrawal of Key Given Fru Ndi: Ndifor Richard says “Limbe Chiefs (…) are puppets in the hands of political elites and … do not de
Cameroon – Douala I Council: SDF, Hon. Nintcheu Kick Over Irregularities In Replacing Deceased Deputy Mayor Lotin Same, Promise Never-Seen Consequences
Cameroon - Diplomacy: US Embassy Hails Indomitable Lionesses
Cameroon - Anglophone Crisis: "There Is No Nation In This World Where Everybody Is Employed" - Ekema Patrick, Mayor of Buea
C’est la substance d’un communiqué qui a été rendu public ce 24 juin 2019.
Les séparatistes coupables de torture
CAN 2019 : Côte d’Ivoire, victoire étriquée, mais victoire quand même
CAN 2019 : Le Cameroun va démarrer sa compétition
Choupo-Moting : « il ne faut jamais sous-estimer une équipe »
Clarence Seedorf, sélectionneur du Cameroun : « gagner pour Joel Tagueu »
CAN 2019 : Feux d’artifices du Mali contre la Mauritanie
CAN 2019 : Les Tunisiens accrochés par l’Angola
CAN-2019: Onana, hériter de la dynastie des gardiens camerounais
Etranglé financièrement, le Zimbabwe interdit les transactions en devises étrangères
Les prisonniers du président - Julienne Christelle Atso : “La prison ne me tuera pas”
Les pays africains achètent les médicaments "30 fois plus" chers
Exécutions filmées au Cameroun : sept militaires camerounais vont être jugés
CAN 2019 : Avec le forfait de Joel Tagueu, Clarence Seedorf doit faire appel à Samuel Eto’o
Cameroun – Cybercriminalité: Un Escroc qui se faisait passer pour Ferdinand Ngoh Ngoh (Secrétaire General de la Présidence de la République) sur les rés
Cameroun – CAN 2019: Le ministre des sports est allé consoler Joël Tagueu, renvoyé pour cause de grave problème de santé
Cameroon - Controversy Over Symbolic Limbe Key: SW Chiefs Call On Population To Forgive And Forget
DÉMENTI : Camair-Co ne recrute pas 130 hôtesses
Cameroun - SOS: Woungly-Massaga (l’un des derniers survivants de la lutte armée pour l’indépendance du Cameroun) dans un état critique
CAN 2019 : Joel Tagueu quitte la tanière pour des raisons médicales
Paul Biya en Europe, l’élite du sud s’affronte pour le contrôle du pouvoir
Séjour controversé de Paul Biya à Genève:Des activistes projettent de faire irruption dans son hôtel
Vient de paraître: Le peuple noir et l’ani-mâle blanc de Bertrand Teyou
CAN 2019 : Faï Collins suspendu pour le premier match contre la Gambie
Cameroun: Le joueur Joël Tagueu risque une mort subite s’il joue la CAN Egypte 2019 de football
Cameroon - Anglophone Crisis: Mancho Bibixy Offers His Life For Schools To Resume In September 2019
Cameroun - Match d’ouverture de la CAN 2019: La performance de l’arbitre central, le camerounais Alioum Alioum, saluée par de nombreux observateurs
Cameroon – Anglophone Crisis: Human Rights Watch Stings Separatists, Say Fighters Must Halt Attacks Aimed At Civilians Or Face The Consequences
Cameroun - Attaques de Boko Haram: Un officier supérieur de l’armée camerounaise dénonce la négligence des pays voisins
Cameroon – Humanitarian Assistance: Ambazonia fighters in pinyin burn relief materials from World Food Program
Cameroun - Sérail: Le maire de Sangmelima, André Noël Essian, accuse le ministre Louis Paul Motaze d’avoir commandité une campagne de diffamation à son e
Cameroun - CAN 2019 - Michael Ngadeu-Ngadjui: «Nous ne sommes pas affectés par ce qui se raconte dans les réseaux sociaux»
Le portier champion d’Afrique en 2017 a expliqué dans une interview accordée ce 24 juin 2019 à Radio Balafon pourquoi ses coéquipiers et lui ont décidé d’observer un mouvement d’humeur le jour prévu pour leur départ en Egypte.
CAN 2019 : le mouvement d’humeur des Lions Indomptables met une pression indue sur le groupe
Cameroun : Mathias Eric Owona Nguini, Patrice Nganang et le poison du tribalisme
Il estime que l’arbitrage n’a pas été favorable aux Lionnes Indomptables face aux Trois Lionnes d’Angleterre.
Samuel Eto’o accompagne la Liga en Egypte
Cameroun – Donation: Christian Bassogog fait un don de 20 millions de FCFA au Ministère des enseignements secondaires, pour équiper le lycée technique pol
Cameroun – Elimination des Lionnes indomptables: Une sortie sur fond de polémique autour de l’arbitrage
Ebola en RDC: plus de 1.500 décès enregistrés
CAN-2019: entrée parfaite pour le Sénégal
LE MAESTRO CABARET RESTAURANT A OUVERT SES PORTES A RUEL MALMAISON PRES DE PARIS
LE MAESTRO CABARET RESTAURANT A OUVERT SES PORTES A RUEL MALMAISON PRES DE PARIS
Avenue Kennedy : Ce couloir qui fait peur
Le Maréchal Samuel Mbappé Léppé : « Le plus grand footballeur Camerounais de tous les temps »
Angleterre 3-0 Cameroun : Les lionnes éliminées
COMMENT J’AI RISQUE 20 ANS DE PRISON POUR « APOLOGIE DE TERRORISME » SANS ENQUÊTE PRELIMINAIRES
Cameroun - Retransmission de la CAN et du mondial féminin 2019: La CRTV menace de traîner Équinoxe TV en justice
Mondial féminin : VAR rime toujours avec polémiques
Un bus de transport interurbain est entré en collision avec un camion dans la localité de Lagoué, située dans le département des Hauts Plateaux.
Le PHACOCHERE QUI SE CROYAIT PLUS MALIN QUE LES AUTRES
Cameroon - Anglophone Crisis: NW Governor Partially Withdraws Ban On Motorbike Circulation In Three Subdivisions
Cameroun – CAN Egypte 2019 : Clarence Seedorf serein et confiant après la tourmente liée à la prime de participation des joueurs.
Cameroun - Mondial féminin 2019: Le Cameroun éliminé après la défaite face à l’Angleterre (0-3)
Cameroon: 22 die, others injured in ghastly accident along Bafoussam-Douala highway
Cameroun - Curiosité: L’État achète 96 motos à près de 400 millions de FCFA
20 Morts dans un accident de circulation entre Batié et Baham
Angleterre 2-0 Cameroun : Les lionnes menées à la pause
Angleterre 2-0 Cameroun : Les lionnes menées à la pause
Anleterre - Cameroun : les Lionnes vont-elles se relever ?
Angleterre - Cameroun : des décisions arbitrales controversées
CM 2019 - Huitième de finale : Angleterre - Cameroun (2-0) en cours
CAN 2019 : la controverse sur la sélection des 23 continue de hanter le staff des Lions Indomptables
Coupe du Monde 2019 : Les Lionnes Indomptables affrontent l’Angleterre
Cameroun - Agenda présidentiel: Après 9 mois au pays, Paul et Chantal Biya ont quitté Yaoundé ce dimanche 23 juin 2019 pour un «séjour privé» en Europe
CAN 2019 : première surprise avec l’Ouganda qui remporte son match contre la RDC
Cameroon – Timber Exploitation In Congo Basin: Experts Suggest Logging Ban Within CEMAC Region Come 2021
Cameroun – Mondial Féminin 2019: Les Lionnes Indomptables du Cameroun affrontent l’Angleterre ce jour, Pour une qualification historique en quarts de fina
Cameroun - Handball/Finales Coupe du Cameroun 2019: FAP de Yaoundé et Phoenix de Douala remportent les trophées
Cameroon: Government Intensifies Support Towards Production of Highly Refined Chocolate, As Cameroonian Cocoa Bean Upgrades
Cameroon - Anglophone Crisis: At Least Three Suspected Separatists Shot Dead In Mbiame, North West
Cameroon - Local Governance: Government Begins Pilot Phase Of Decentralization, Doles Out FCFA 4.8 Billion To Lagdo Council
Des opposants au gouvernement de Yaoundé ont marché samedi 22 juin 2019 à Washington aux Etats-Unis pour dénoncer la mauvaise gestion du Cameroun par le régime au pouvoir depuis 37 ans.
Après le deuil national accordé aux seuls militaires, les policiers crient à la discrimination
Dr Jean Paul Sandjon «pour une meilleure prise en charge extra hospitalière des polytraumatisés»
CM 2019 : Alain Djeumfa, cœur de Lionnes
CAN 2019 : premier entraînement des Lions Indomptables
Alain Djeumfa (Cameroun) : « On est façonnés comme ça, on a l’esprit de la gagne »
Cameroon – Anglophone Crisis: UNICEF calls parties to re-open schools and ensure safe learning spaces for children without condition, says over 600,000 childr
Cameroon – Anglophone Crisis: Cameroon International Film Festival Suffers Setback, Pushed To April 2020
Cameroun - Diaspora - Discorde: L’idée d’un «gouvernement de transition» divise la Brigade anti sardinards
Cameroun - Alternance: Le régime de Paul Biya est-il sur le déclin?
CAN 2019 : la chaleur premier adversaire des joueurs
CM 2019 : les Lionnes Indomptables se préparent à Valenciennes
Cameroon - Anglophone Crisis: Ayah Paul Abine says Ambazonians have been reduced to live in the Stone Age era
Cameroun - Assemblée Nationale: Selon des députés, le secrétaire général (Désiré Geoffroy Mbock) a été suspendu pour «son esprit libre et son inadapt
Cameroon: Committee to Protect Journalists Demand Immediate Release of Paul Chouta Detained On Criminal Defamation and False News Charges
Cameroun – Reconnaissance: Paul Biya et Nalova Lyonga rendent hommage à titre posthume à Olivier Wountai Vondou, l’enseignant décapité le 21 mai 2019