Nom de domain Hebergement web téléphonie VoIP SMS

Le possible retour de Laurent Gbagbo en Cote d’Ivoire pour

Le possible retour de Laurent Gbagbo en Cote d’Ivoire pourrait perturber les futures élections présidentielles de 2020. Une chronique de Michel Galy

Alors que les élections présidentielles d’octobre 2020 se rapprochent, les activités frénétiques des partis et les influences extérieures se croisent, se contrecarrent et se neutralisent dans une vaste partie de poker menteur. La situation est compliquée encore par le probable « come back » à Abidjan de l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo, qui est resté très populaire.

Un tel retour qui serait un vrai séisme dépend de la décision du parquet de la Cour Pénale internationale (CPI) de faire appel de sa récente libération. Un nouveau procès face à la Cpi qui prendrait au moins deux ans éliminerait Laurent Gbagbo de la présidentielle de l’an prochain et l’écarterait compte tenu de ses 74 ans, des scrutins ultérieurs.

Le coup d’Etat franco-onusien de 2011

Chaque ivoirien se souvient du lourd prix à payer de la « crise post électorale » voici huit ans. Les milieux conservateurs français et africain n’avaient jamais accepté l’élection du président Laurent Gbagbo. Les tentatives de déstabilisation du régime avaient culminé par le « coup d’Etat franco-onusien » du 11 avril 2011. « On a enlevé Gbagbo pour installer Ouattara », avait résumé élégamment l’auteur du coup de force, Nicolas Sarkozy.

Il est difficile de donner des chiffres définitifs de cette quasi guerre civile. Le bilan est à coup sur très supérieur aux 3000 morts affichés par la doxa erronée des médias et de la propagande gouvernementale. La « commission vérité et réconciliation » de l’ancien Premier ministre Konan Banny, a livré dans son rapport non publié un chiffre de 16000 victimes. La plupart seraient dues aux forces de la rébellion patronnées par Alasssane Ouattara, commandées par Guillame Soro et organisée par les forces françaises.

Petits arrangements constitutionnels

Le souvenir de ce carnage, notamment à Abidjan, pèse encore sur les esprits et explique l’absence de manifestation par une opposition tétanisée devant les violences potentielles. Paradoxalement, les mouvements de protestation sont le fait des milices du régime Ouattara, qui depuis leur fief de Bouaké ont exigé, avec succès, le paiement de « primes ». Ces groupes armés n’ont jamais cessé de rappeler aux dirigeants la dette due pour une prise du pouvoir obtenue dans le sang. A tel point qu’on pourrait parler d’une« aile militaire » du régime…

Comme dans d’autres « démocratures » africaines, le régime d’Ouattara , avec la complicité d’éminents juristes, a tripatouillé la Constitution. De sorte que l’actuel chef de l’Etat puisse se représenter en 2020.

Pour autant, le président Ouattara convoite-t-il un nouveau mandat ou une sortie par la grande porte? Que cherche-t-il vraiment? Le paysage politique ivoirien singulièrement mouvant, tout en scissions et alliances changeantes, laisse ouverts tous les scénarios.

Guillaume Soro, la sécession

C’est ainsi que Guillaume Soro, ex président de l’Assemblée Nationale et un des prédateurs du régime, vient de faire sécession. Depuis quelques mois, l’ancien chef de guerre d’Alassane Ouattara qui se tient à l’écart du RHDP (fondé par M. Ouattara sur les décombres du RDR), songe sérieusement à se présenter en 2020. Encore que Guillaume Soro reste sous l’épée de Damoclès de la justice internationale pour ses milliers de victimes civiles( notamment entre 2002 et 2011) et n’a pas encore de parti qui correspondrait à une base politique qui reste encore incertaine.

Issu de la même génération qui a débuté au sein de la FESCI, le puissant syndicat estudiantin, l’ex ministre Charles Blé Goudé – acquitté lui aussi à la CPI, a transformé son mouvement, le Cojep, en parti politique. Jouant habilement de son rôle de cadet et d’ « élève » de Laurent Gbagbo, il serait prèt à se désister et à se positionner pour une candidature ultérieure à la présidentielle.

Parmi les outsiders se livrant à un battage médiatique inversement proportionnel à sa base électorale, on peut citer l’ancien premier ministre Affi n’Guessan, « retourné « par François Hollande en Juillet 2014 et qui malgré son rapprochement avec M. Ouattara n’a eu que 9% des voix à la dernière élection législative. Soit un seul siège de député pour lui même.

Laurent Gbagbo, clé du scrutin

Toute la recomposition politique dépend effectivement du retour -ou non, de l’ancien président, renversé en avril 2011 et qui a été acquitté le 15 janvier 2019. Et ce malgré les tentatives de lobbying du régime Ouattara, de ses alliés français et des émissaires marocains infiltrés jusque dans la Cour d’appel de la Cpi. Nul doute que la décision d’appel du procureur Fatou Bensouda se négocie actuellement entre La Haye, Paris et Abidjan (1).

En cas d’acquittement définitif, les grandes manœuvres, déjà bien entamées, vont se poursuivre. D’ores et déja, la brouille entre Henri Konan Bédié , leader du Pdci et Alassane Ouattara, a rebattu les cartes .

Hier, chaque grand parti -le FPI de Laurent Gbagbo, le Pdci d’Henri Konan Bédié, l’ex RDR de Ouattara- contrôlait en gros un tiers de l’électorat. Ces dernières années, la géographie électorale a bien évolué . La ville d’Abidjan, mégalopole de 5 millions d’habitants, est devenue multiethnique. Une alliance Gbagbo -Bédié maîtriserait, au bas mot, les 2/3 de l’électorat. Sans compter les « déçus du ouattaruisme », un invisible tiers parti tenté par un abstentionnisme massif. Alassane Ouattara ne contrôlerait plus qu’entre 15% et 20% de l’électorat. Ce qui correspond aux résultats réels des derniers scrutins, si on ne tient pas compte des trucages massifs.

Le scénario de la fraude

Le régime Ouattara , très minoritaire, sera-t-il tenter de recourir à cette fraude que les ivoiriens appellent avec humour les « technologies électorales ». A savoir la « transhumance » par distributions de cartes d’électeurs aux nordistes et aux sahéliens, les bourrages d’urnes, le trucage des chiffes électoraux….

Face au régime, le mouvement de l’ancien président, le FPI, prône la « réconciliation nationale », sur un mode religieux pour Simone Gbagbo et sur un registre politique pour Laurent Gbagbo et son nouveau secrétaire général, le Dr Assoa Adou. Avec quel contenu ? Assistera-t-on à une amnistie générale ou à la recherche des coupables des massacres de 2011? L’hypothèse la plus probable est une « justice transitionnelle » à la sud africaine, qui permette une catharsis collective. Pas question de prôner une nouvelle « justice des vainqueurs » ou d’exiler les partisans de Ouattara.

Cette politique d’apaisement cherche à neutraliser la diplomatie française dont il faut obtenir la non intervention dans le processus de transition politique. Il s’agit d’obtenir d’Emmanuel Macron qu’il renonce à toute action militaire, contrairement à ses prédécesseurs, Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy.

Gbagbo sera-t-il le « Godot » de la célèbre pièce de Samuel Beckett qui n’arrive jamais? En fait, ses chances sont réelles de revenir au pouvoir. A condition de composer avec la puissance des armes.

(1) Le dossier d’accusation de Laurent Gbagbo est vide, de l’avis de la CPI elle même. L’opinion internationale a entendu les 82 témoins de l’accusation disculper les deux prévenus. De sorte que le procès s’est conclu par un acquittement, sans que les témoins de la défense soient entendus!

Cameroun - Football/Mondial féminin 2019: Le Cameroun qualifié in extremis pour les huitièmes de finale
Cameroon – Anglophone Crisis: Ace Nigerian Actress Stella Damasus Solicits Help For Cameroon, Attacks Sit-Tight African Leaders
Cameroun - Nouvelle Zélande (2-1) : Njoya Ajara porte le Cameroun en huitième de finale
Cameroun - Nouvelle Zélande : une défense compacte des adversaires et des Lionnes sans solution
Cameroon - Embezzlement: Former SONARA GM, Charles Metouck Appears In Court
CM 2019 : Cameroun - Nouvelle Zélande, c’est parti
Coupe du Monde 2019 : Si les Lionnes gagnent, elles peuvent se qualifier pour les huitièmes de finale
RDC : Joseph Kabila bloqué dans un embouteillage
LETTRE À MA COMMUNAUTÉ (Par Mamadou Mota depuis la prison centrale de Nkondengui)
Lions Indomptables : Mouvement d’humeur dans la tanière
Lionnes Indomptables : Estelle Johnson, dernière arrivée, déjà intégrée
Lions Indomptables : après un long voyage, le repos était de rigueur
CAN Egypte 2019: les joueurs du Cameroun en grève ?
CAN Egypte 2019: les joueurs du Cameroun en grève ?
Cameroun - Climat politique: Une collecte de fonds pour les prisonniers du MRC interdite dans la région de l’Extrême-Nord
Cameroun - Cybercriminalité: La police interpelle un homme qui arnaquait au nom de Ferdinand Ngoh Ngoh (Secrétaire Général de la Présidence)
Cameroun – Initiative: Mani Bella et Coco Argentée promettent qu’elles ne se dépigmenteront plus la peau
Cameroun - Procès des leaders séparatistes: Accusé d’avoir annoncé dans plusieurs medias américains la tenue des rencontres entre Ayuk Tabe et certaines
Intégration: La Bourse unique de la Cemac sera opérationnelle le 5 juillet 2019 à Douala
Cameroun - Impôts: 116625 contribuables ont été recensés au Cameroun en 2018
DOUBLE OU TRIPLE NATIONALITÉ LES PIÈGES DANS LESQUELS SONT TOMBES LES IMMIGRES AFRICAINS
DOUBLE OU TRIPLE NATIONALITÉ LES PIÈGES DANS LESQUELS SONT TOMBES LES IMMIGRES AFRICAINS
Remplacement de Lottin Same à Douala 1er : Jean Michel Nintcheu dénonce le maire et le préfet
Migrations : plus de 70 millions de réfugiés et déplacés en fin 2018
Cameroun: Grandes réalisations
A METZ, K-MER DIVAS NOUVELLE GÉNÉRATION A VU LE JOUR AVEC LE MANAGER SAMUEL BOUM
DADJE SERGE D. ALIAS DADI SERGE, LE CONDAMNÉ À MORT LE PLUS AIMÉ DE KONDENGUI À LA BARRE CE JOUR.
Escroquerie : Il se faisait passer pour le Sg de la présidence
UN DÉFILE DE MODE AUX ALLURES ROYALES DANS LE CHÂTEAU DE FOMBRAUGE CLASSE SAINT EMILION GRAND CRU
Cameroun : la Catastrophe Promise.
Cameroun - CAN 2019/Urgent: Un nouveau problème de primes chez les Lions Indomptables
Cameroun: Selon l’expert Raoul Sumo, les attentats séparatistes vont réduire la mobilité des troupes loyalistes et désorganiser davantage la vie sociale e
Un désaccord entre dirigeants et joueurs, plombe le voyage de l’équipe du Cameroun de football ce jeudi 20 juin 2019 à destination d’Ismaïlia
formation de 1 000 policiers et gendarmes à la lutte contre les engins explosifs improvisés
Excision et mariages précoces: jeunes filles et chefs religieux au coeur de la lutte
Annulation de deux concerts de Koffi Olomidé en Afrique du Sud
Impôts : 116625 contribuables recensés au Cameroun
Ces milliers d’adolescentes enceintes privées de droit
Un détenu fait un malaise dans une salle d’audience
CAN 2019 : le capitaine des Lions sera Choupo-Moting
Cameroun – Fiasco de la CAN 2019: Louis Paul Motaze, (Ministre des Finances), Nganou Djoumessi (ministre des Travaux publics) Bidoung Mpkatt (Ministre des a
Cameroun: Des dirigeants et membres du MRC emprisonnés à Kondengui exigent «la justification» de leur détention
Cameroun – Assemblée nationale: Le Président de l’Assemblée nationale suspend le secrétaire général
P-SQUARE ÉLECTRISE LE DOUBLE MIX A LYON
Près d’un milliard volé dans les caisses du Crédit Communautaire d’Afrique
CAN 2019 : Yaoundé accueille ses Lions indomptables
Clarence Seedorf a préféré Dawa Tchokonté à Jérôme Onguéné
CAN 2019 : Les Lions indomptables ne sont pas parmi les favoris de Parick Mboma
Cameroon: Ni John Fru Ndi To Limbe Chiefs & Councillors: "Come to Ntarinkon and collect the key to Limbe given to me by the Paramount Chief-elect or go to court
Cameroun - Exécution des femmes et leurs enfants à l’Extrême-Nord: Les militaires accusent le haut-commandement (Kalara)
CAN 2019 : Orange et la CAF poursuivent leur partenariat
Cameroun – Planification locale: Le Ministère de l’Economie de la Planification et de l’aménagement du territoire (MINEPAT) signe une convention de f
Cameroun – Initiative: Le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) Initie un plan d’assistance pour ses militants et sympathisants arrêtés lors de
Cameroun - Crise anglophone - Gaston Kelman: «Je suis contre le sécessionnisme et aussi sur les fondements de ce sécessionnisme qui fait que sur le fondement
Avant la sortie du promoteur de Radio sport info, d’autres informations faisaient état d’une prise en charge effectuée par les autorités qataries.
Mairie de Douala 1er: Yves Philippe Edimo Samè remplace Adolf Lotin Samè
Cameroun : Après l’Union pour la fraternité et la prospérité (UFP), Olivier Bile lance un nouveau mouvement panafricaniste baptisé MEIMA
Cameroon – After handing of symbolic key to Fru Ndi: CPDM, municipal officials charge Limbe Paramount Chief-elect with usurpation, demand an apology
Cameroun - Affaire MRC et la traque au faciès: Le quotidien Le Jour répond à ses détracteurs «Nous avons relaté les faits»
Cameroon: Limbe Chiefs Disown Paramount Chief-elect, Tell Fru Ndi To “Bring Back Our Traditional Key”
Cameroun - Crise sociopolitique/Moussa Faki Mahamat (président de la Commission de l’Union Africaine): «Nous privilégions une diplomatie plus directe, mais
Cameroun - Canal 2 International: Bouba Ngomena explique que la FECAFOOT est à l’origine de sa mise à l’écart
Cameroun - Prison de Kondengui: Une opération de fouille provoque la révolte des détenus
Santé: Le Cameroun accuse un déficit de plus de 300 000 poches de sang par an
Cameroun - Football/Ligue 1: UMS de Loum pourrait perdre son titre de champion du Cameroun 2019
Le journaliste ne comprend pas les réactions qui ont accompagné la Une de son journal paru le 13 juin 2019.
L’armée évite un autre carnage à Kolofata
Bruxelles: Invitation à la soirée de bienfaisance au profit de "Ecole Jades Cameroun"
Dialogue annoncé : Bataille autour de Ayuk Tabe
Marches du 1er juin : En prison sans mandat
Examens officiels 2019 : L’épreuve des « fake news »
Examens officiels 2019 : L’épreuve des « fake news »
BORDEAUX: MA VIE DE PRINCESSE AU CHÂTEAU: TÉMOIGNAGES
BORDEAUX: MA VIE DE PRINCESSE AU CHÂTEAU: TÉMOIGNAGES
DÉPUTÉS / MAIRES : Vers un nouveau report des élections législatives et municipales
Injustice et abus: La Comicodi interpelle le Procureur de la république près du TPI de Yaoundé
BISOU BASS FAIT LE SHOW A L’AMBASSADE GOURMET AVEC LE GROUPE SABA-SABA
PLAIDOYER AUPRES DE PAUL BIYA EN FAVEUR DE MAURICE KAMTO ET DU MRC
Troisième Forum International du Cameroon Patriotic Diaspora (CPD) Munich, 26-28 juillet 2019
Tribalisme dans la presse : Le délit de faciès du journal Le Jour.
Can 2021 : Joseph Dion Ngute répond aux députés
Coupe du Monde 2019 : les Lionnes espèrent toujours
Clarence Seedorf explique encore ses critères de sélection des 23 pour la Coupe d’Afrique des Nations 2019
Lions indomptables : les lions Indomptables vont regagner Yaoundé en pleine nuit
Cameroon’s Head of State, President Paul Biya has in a decree signed Monday, June 17 said Friday June 21, 2019 will be a Day of National Mourning in honour of the memories of 17 soldiers who died in Darak when jihadist fighters belonging to the Boko Haram
Coq Sportif : Yannick Noah ne pouvait laisser le Cameroun jouer sans équipementier
AFFAIRE DE LA VENDEUSE DE POISSON À LA BRAISE MAMAN MOKOUP ROSE .COMPTE RENDU (SUITE)
Paul Atanga Nji : « La situation humanitaire est sous contrôle »
France 2019 : Samuel Eto’o était au Stade du Hainaut pour encourager les Lionnes
Près de 1600 participants aux 14èmes jeux scolaires au Cameroun
Crise anglophone : Encore des morts enregistrés
Crise anglophone au Cameroun : Bamenda en proie au doute après la levée du couvre-feu
Au Cameroun, l’investissement public chute de 76,5 % au premier trimestre 2019
RDC : nouveaux incidents visant les actions sanitaires contre Ebola en Ituri
Prison centrale de Kondengui : Une opération de fouille tourne au vinaigre