Nom de domain Hebergement web téléphonie VoIP SMS

“The release of Maurice Kamto and other political opponent

“The release of Maurice Kamto and other political opponents of the regime is excellent news,” said Lewis Mudge, central Africa director at Human Rights Watch.

“But Kamto, his allies, and supporters should never have been arrested and prosecuted in the first place for simply organizing peaceful protests.”

Human Rights Watch in a dispatch Monday, October 7, 2019 recalls that Cameroon President Paul Biya ordered the release on October 4 of a prominent opposition leader, Maurice Kamto. The president also ordered the release of other members and supporters of Kamto’s party, the Cameroon Renaissance Movement (MRC). Kamto and the other detainees were released on October 5.

Kamto, along with over 200 MRC members and supporters, was arrested between January 26 and 28 after countrywide peaceful protests. At least 350 more party members and supporters, including its vice president Mamadou Mota, were arrested between June 1 and 2 after they tried to hold demonstrations across the country.

Kamto denounced the results of presidential elections in October 2018 and was facing trial before the Yaoundé Military Court on charges of insurrection, hostility against the homeland, criminal association, threats to public order, rebellion, and inciting insurrection, crimes that could carry the death penalty. The next hearing was scheduled for October 8. All charges against Kamto have been dropped.

Menkem Sother, a lawyer for Kamto, told Human Rights Watch that while he welcomed the news of Kamto’s release, 60 other party leaders, members, and supporters were still awaiting trial. 

Kamto and other members of the political opposition should be allowed to continue their work, Human Rights Watch said.

Kamto’s release came on the last day of the “National Dialogue,” a series of nationwide discussions that started on September 30, aimed at addressing the crisis in Cameroon’s English-speaking regions, in which the Anglophone minority has been protesting against perceived discrimination by the central government.

On October 3, during the talks, the president announced that the charges against 333 people arrested during unrest in the North-West and South-West regions were to be dropped.

Over the past three years, Cameroon’s Anglophone regions have been embroiled in a cycle of violence that has claimed 3,000 lives and forced half a million people to flee their homes. 

On August 30, 2017, Biya ordered the Yaoundé Military Court to drop charges against more than 40 people arrested following peaceful protests across the English-speaking regions in late 2016, including a prominent jurist, Paul Aya Abine, and two human rights activists, Nkongho Felix Agbor-Balla and Fontem Aforteka’a Neba. On December 13, 2018, the president announced the release of 289 people arrested during unrest in the North-West and South-West regions.

Unlawful detention and abuse of detainees are rife in Cameroon. Many people perceived as opposing the government are held often on spurious charges related to national security and terrorism. In another case, Abdul Karim Ali, an outspoken Anglophone activist and political analyst, was arrested on September 25 and denied access to a lawyer for five days, in violation of Cameroonian law.

Abdul Karim Ali was taken to the State Defense Secretariat (Secrétariat d’État à la défense, SED) in Yaoundé. His whereabouts were finally made public on September 30 when he was taken before the Yaoundé Military Court and charged with acts of terrorism, financing terrorism, and secession.

Human Rights Watch has previously documented the widespread use of torture and incommunicado detention at the SED, mainly of detainees suspected of ties to armed separatist groups. The prison has been used to hold people incommunicado and as a place of torture since at least 2014. Torture is pervasive across the country, in both official and unofficial detention centers.

Abdul Karim’s lawyers say that his arrest was unlawful and filed a habeas corpus request to the Yaoundé High Court. A hearing has yet to be scheduled.

“The release of Kamto and other prisoners does not demonstrate that Cameroon is turning a new leaf because unlawful arrests continue,” Mudge said. “The government should demonstrate that meaningful change has come by ending unlawful arrests, incommunicado detention, and torture and by respecting the rule of law.”

Auteur:
Emeutes de février 2008: Le Cameroun offrait l’image d’une certaine apathie collective
Devoir de mémoire: Junior Mbeng victime de la barbarie humaine et de la violence gratuite
Saccage de l’ambassade du Cameroun en France : Le procès s’ouvre vendredi
Sortie de Emmanuel Macron : Un sujet de parodie de plus
Alassane Dramane Ouattara peut-il capturer l’Etat de Côte d’Ivoire ?
Xavier Messé : « Le Cameroun est plus fort que la Libye, le Soudan ou la Côte d’Ivoire ? »
Décès de Hervé Bourges ancien directeur l’école de journalisme de Yaoundé
Commune de Banka: Joseph Nguessieuk entre effectivement en fonction
Teodorin Obiang retrouve un de ses bolides confisqués à Genève
Alpha Condé, ex-opposant historique accusé de dérive autoritaire
Alpha Condé, ex-opposant historique accusé de dérive autoritaire
Maurice Kamto annonce les marches de résistances
40ème anniversaire: Le groupe KASSAV annoncé le 28 mai prochain à Washington DC
Le cuisinier de Mouelle Kombi lui vole 165 millions FCFA à la maison
[Tribune] Au Cameroun, abstention ne veut pas dire apathie
Crise anglophone au Cameroun : dialogue impossible entre ennemis intimes
[Tribune] Hervé Bourges, un éléphant en or massif
Saccage ambassade du Cameroun à Paris:Le procès renvoyé au 20 novembre prochain (Texte et video)
Février 2008 - Février 2020 au Cameroun : Il y a douze ans, les émeutes de février 2008
Une stratégie en gestation pour l’implication des femmes dans la lutte contre la criminalité maritime au Cameroun
En 2019, le Cameroun a pu mobiliser 643 milliards de FCFA par émission de titres publics
Daniel Ona Ondo : « les pays de la Cemac traînent un déficit alimentaire d’environ 2000 milliards de FCFA par an »
Louis Paul Motaze enjoint au Cenadi de mettre fin aux « faux salaires, faux avancements et fausses pensions »
La moitié des occupants des logements sociaux de Mbanga Bakoko à Douala n’ont pas de contrat avec la Sic
La nouvelle unité en charge du transport de la fibre optique au Cameroun va rester sous le contrôle de Camtel
Le brasseur camerounais SABC investit 12 milliards de FCFA dans une nouvelle ligne de production à Douala
Au cours des 10 dernières années, le Cameroun a levé plus de 2000 milliards de FCFA par émissions de titres publics
Huawei et l’État du Cameroun font le point de leur partenariat stratégique
Les élections législatives 2020 annulées dans 11 circonscriptions des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest
Un projet de 3 milliards de FCFA lancé au Cameroun, pour booster le marché local du bois d’œuvre
Près d’un milliard de FCFA pour promouvoir les activités d’élevage et de pêche dans le Nord-Ouest du Cameroun
Le Camerounais Arthur Zang, inventeur du Cardiopad, partage son expérience du Crowfunding
En 2019, le Cameroun enregistre son plus haut taux d’inflation (2,5%) depuis 4 ans
Conformité à l’ITIE : l’examen de rattrapage du Cameroun lancé le 13 février 2020
Le Cameroun lance un programme de réhabilitation de 320 stations de captage d’eau potable à travers le pays
La reprise des flux vers le Nigeria a renchéri le prix de la viande de bœuf au Cameroun de 3,5% en 2019
Les entreprises sommées de livrer les logements sociaux de Douala « à la fin de cette année » 2020
L’INS redoute une flambée des prix du poisson du fait de l’interdiction des importations de Chine, foyer du Coronavirus
Un réseau de fabrication de fausses peintures démantelé à Yaoundé
En 2020, le taux d’inflation au Cameroun pourrait se situer autour de 2% contre 2,5% en 2019
Le Cameroun densifie son programme de financement de la microfinance en mode islamique
Vers la suppression des frais de roaming dans l’espace Cemac
D’un coût de 74 milliards de FCFA, la construction d’un pont de 620 m entre le Cameroun et le Tchad lancée
Guinness Cameroun revendique une capacité d’embouteillage de 2 200 bouteilles de whisky par heure
Après la construction, le Cameroun confie au Chinois CHEC l’exploitation et la maintenance de l’autoroute Kribi-Lolable
L’État du Cameroun réclame un trop-perçu de 1,5 milliard de FCFA à 3 366 enseignants des promotions 2012-2018
Dangote Cameroon déclare une baisse des ventes de son ciment de l’ordre de 6,5% en 2019
Malgré des procédures judiciaires visant à annuler l’opération, le Marocain BCP, repreneur de la Bicec, affiche sa sérénité
Incident de Ngarbuh : Yaoundé remet en cause les méthodes d’investigation de Human Rights Watch
Discours à la jeunesse : Paul Biya revendique la création de 500 000 emplois au Cameroun en 2019
Le Camerounais Jean Pierre Amougou Belinga rachète la chaîne gabonaise Telesud
Gabon, l’avocat de Brice Laccruche torturé
La tribalisation à outrance du débat politique au Cameroun et au sein des diasporas
Merci Monsieur le Président de la République
Christian PENDA EKOKA : « Le système électoral actuel, verrouillé et corrompu »
Christian PENDA EKOKA : « Le système électoral actuel, verrouillé et corrompu »
Élections au Cameroun: «boycott du boycott» ou «victoire de l’abstention»?
Dr Jean-Louis Benae : “Une opportunité pour les populations locales”
Paul Biya: "Il y a soixante ans j’avais alors votre âge"
Groupement Maha : le Sous-préfet de Bazou remet les clés d’un véhicule au chef supérieur
« Les. Petits partis » : Grégoire Owona Monte au créneau pour défendre Paul Biya
La Nouvelle Zélande propose des bourses d’étude aux ressortissants de plusieurs pays africains dont le Cameroun
Au Nigeria, la route Maiduguri-Dikwa qui connecte les frontières Cameroun et Tchad est réouverte
Législatives 2020: un candidat du PCRN aux arrêts
11 février 2020 : Eric Niat et Nyangono du sud chanteront pour les jeunes
11 février 2020 : Eric Niat et Nyangono du sud chanteront pour les jeunes
Ce qu’est devenu le Cameroun d’après le chef Sokoudjou
A 84 ans, elle veut hériter de son père
A 84 ans, elle veut hériter de son père
UA : Le sommet convoqué en mai sera organisé en Afrique du Sud
Je n’ai pas voté !
MAROC: IMMERSION INTERNATIONALE: ENCG AGADIR 2020
Bandjoun: Gilles Ngnie tire sur Emmanuel Chatué et Albert Kouinche
MEIWAY ILLUMINE LA 4EME EDITION DE LA NUIT AFRICAINE DE BILBAO
Les épaves roulantes de nos campagnes
POINT PRESSE POUR DÉCRYPTER LA NUIT STYLE CHIC ET GLAMOUR EN PRÉSENCE DE DINA BELL
CAMEROUN – MUNICIPALES 2020: MESSAGE DE REMERCIEMENT DU PRESIDENT JEAN BLAISE GWET
Double scrutin du 9 février au Cameroun : la vérité cachée au grand public et au peuple camerounais
La démocratie ne se construit pas sur un boycott sélectif et orienté des artistes
La démocratie ne se construit pas sur un boycott sélectif et orienté des artistes
Atanga Nji: " Les populations des régions anglophones ont voté massivement "
Municipales et legislatives : le coup de geule de Paul Biya (Vidéo)
Législatives et municipales 2020 : le Cameroun vote sous haute surveillance
Bandjoun: Emmanuel Chatue ou Gilles Ngnie? Le choix cornélien de Djomo Kamga
Bandjoun: Emmanuel Chatue ou Gilles Ngnie? Le choix cornélien de Djomo Kamga
Un jour avant l’Abattoir : LE CHOIX DE LA CANCRITUDE
Réhabilitation de la Sonara : La piste russe en discussion
« Biens mal acquis »: un fils du président du Congo mis en examen en France pour « blanchiment »
Comment les diasporas attendent le double scrutin
Enquête au cœur du système de passation des marchés au gré à gré
Bamenda: De présumés sécessionnistes tuent un policier et emportent son arme
Le Cameroun actualise son Plan directeur d’industrialisation
Le Cameroun va taxer les transactions électroniques pour financer le développement de l’économie numérique
Financement public: Cabral Libii dit avoir reçu 49 millions pour la campagne électorale
La diplomatie au secours du jet-setter Teodorin Obiang