Nom de domain Hebergement web téléphonie VoIP SMS

La presse Camerounaise s’est massivement mobilisée en dé

La presse Camerounaise s’est massivement mobilisée en début de semaine au siège du MRC pour une communication dans laquelle le professeur Maurice Kamto annonçait qu’il ne participera pas aux élections. L’évènement faisait suite à une réunion du conseil national du parti. On retrouve dans le site du MRC la note qui annonce la convocation dudit conseil. On peut lire en substance :

<< Conformément à l’article 19 d) des statuts du mouvement pour la renaissance du Cameroun( MRC) le président dudit parti convoque un conseil national élargi à la présidence des femmes du MRC (FMRC) au président des jeunes du MRC (JMRC) et aux secrétaires des fédérations départementales pour Lundi 25 Novembre 2019…Y sont donc attendus :

Les membres du directoire, les membres du conseil national de médiation et d’arbitrage, les secrétaires de fédérations régionales, la présidente des femmes du

MRC, le président des jeunes du MRC, Les secrétaires des fédérations départementales.>>

Le Document est signé par le professeur Maurice Kamto. La décision a été prise au somment du parti, au sein d’un collège de cadres. Une décision vraiment si collégiale ? Il faut se méfier de l’effet gourou dans les partis politiques. J’ai vécu ce phénomène au sein d’un grand parti politique Belge,. Quand le responsable politique de notre localité aujourd’hui ministre (je préfère ne pas le citer) , devait prendre une décision, il demandait à l’assemblée : Qui est contre ? Personne n’osait lever la main pour formuler des réserves ou même protester. C’est ainsi que toutes les décisions passaient comme une lettre à la poste. Les décisions étaient bel et bien prises de façon collégiale et démocratique. Pourquoi les cadres et militants présents dans la salle avaient à ce point des comportements de béni-oui-oui? C’est parce qu’ils avaient peur du chef, C’est parce qu’ils étaient tenus par des privilèges déjà obtenus ou espérés.

Le refus d’aller aux élections a été décidé au sein du conseil national du MRC, c’est-à-dire l’élite du parti. Le Conseil national du parti a-t-il confisqué la parole de la base au moyen d’un mécanisme qui ressemble à la démocratie représentative ? Certains responsables du MRC se pavanent déjà dans les médias pour démontrer le contraire, rappelant avec obstination que c’est la base qui s’est prononcée.

C’est au sortir du conseil national que le président Kamto a décidé de rendre compte de la position de son parti par rapport aux prochaines élections municipales et législatives. L’annonce est accueillie par des applaudissements nourris.

Les raisons évoquées sont : La crise au NOSO et la non-révision du code électoral. Le Professeur de droit a dû faire l’expérience d’un Choix cornélien. Aller aux élections, c’est valider un jeu inéquitable donc l’issue est connue d’avance…« Avec le système actuel, les mêmes causes produiront inévitablement les mêmes effets à savoir : fraudes massives, vol des résultats et nouvelle crise post-électorale » Et le refus d’aller aux élections, serait lourd de conséquences. C’est pourtant cette deuxième alternative que le MRC privilégie. Le Pr Kamto reconnaît que la décision ne va pas plaire à tout le monde. Il a néanmoins décidé de la prendre car il estime qu’à ce niveau de responsabilité ce qui doit occuper l’esprit d’un leader qui aspire à un destin national , ce ne sont pas les ambitions carriéristes de ses lieutenants mais plutôt ce qui fait commun , ce qui donne sens à l’aventure collective.<>.

Derrière une décision d’une telle gravité se trouvent certainement des postures stratégiques, des rationalités sous-jacentes. Nous allons les formuler sous forme d’hypothèses.

La première de ces hypothèses serait de penser que Conscient du fait qu’il lui était difficile de prendre le pouvoir par la voie électorale , Le Pr Kamto a fait le pari de jouer sur la fatigue du régime Biya en activant les leviers qui lui permettent d’abimer encore plus sa crédibilité au niveau international. Une crédibilité déjà mise à mal par la grise mine avec les Etats-Unis. L’option du boycott vise à réintroduire dans les colonnes de la presse mondiale la crise sociopolitique au Cameroun. Elle vise à indisposer le régime en créant une actualité sur la perte de sa légitimité. Elle déplace le curseur vers un axe insurrectionnel. Mathias Nguini wona, l’ex-dissident reconverti au conservatisme restitue si bien les enjeux dans des termes qui ne sont pas totalement dépourvus de justesse lorsqu’on les dépouille de certaines allusions équivoques :

« Le boycott vise à endormir le régime, son chef et les forces sociales qui le soutiennent afin de lancer de nouvelles mobilisations insurrectionnelles usant de la revendication d’un code électoral comme “alibi” et opérant de connivence avec les hooligans armés ambazoniens qui durciraient leurs actions guerrières et terroristes. Avant que les voyous sectaristes (…) s’invitent éventuellement dans la partie !!! »

Le champ d’analyse ouvert par cette posture stratégique, fait florès, alimenté par la théorie du complot. L’hypothèse d’un complot aux ramifications internationales est davantage privilégiée à celle d’un complot entre Kamto et les forces ambazoniennes théorisée Mathias Owona. Il se murmure dans les causeries de famille qu’un intellectuel de la stature de Maurice Kamto ne saurait prendre une telle décision sans être en coalition des officines étrangères.

24 heures après le discours de Kamto les médias du pays annonçaient déjà l’arrivée au Cameroun du président de la commission de l’Union africaine, des dirigeants de la francophonie et du Commonwealth venus avec comme mission , accompagner le Cameroun vers une sortie de crise. Leur arrivée au Cameroun à ce moment précis, est-il sans rapport avec les stratégies de Kamto ? L’histoire nous le dira.

On pourrait aussi voir dans le choix de boycotter les élections, un simple souci de cohérence. Aller à une compétition électorale, tout en contestant les règles du jeu dilue la gravité des critiques qu’on peut formuler. On pourrait bien au lendemain des élections demander au Pr Kamto :

Si le jeu était si injuste et inéquitable pourquoi vous y êtes allés ? On pourrait aussi insinuer qu’il a quand même gagné les élections dans certaines localités. Est-ce que les mêmes règles du jeu ne s’appliquaient pas à ces circonscriptions administratives ?

Il reste tout de même que le boycott des élections est lourd de conséquences pour le MRC et son président. Les militants du parti parient sur le report des élections.

Boycotter une élection en misant sur le report de celle-ci par l’adversaire relève du charlatanisme. Si Biya décidait de reporter les élections, il apparaîtrait comme un président qui recule quand Kamto hausse le ton. Ce qui pourrait ouvrir la porte à une succession de chantages. Un pareil spectacle alimenterait très vite la chronique sur les signes annonciateurs d’une fin de règne.

Les militants du MRC doivent bien s’accommoder pour l’instant à digérer les conséquences suivantes que leur propre champion n’a pas manquées de relever :

Le Mrc ne pourra pas présenter de candidat à une prochaine élection présidentielle, la loi électorale en vigueur exigeant que tout candidat à une telle élection soit présenté par une formation politique ayant au moins un élu, à défaut qu’il rassemble 300 signatures venant de personnalités dont on sait qu’elles sont pour l’essentiel inféodées au régime. De même le MRC ne pourra pas présenter des candidats aux élections sénatoriales faute de conseillers municipaux.

Le retrait du MRC de la compétition électorale est un coup dur pour les militants qui aspiraient au statut d’élu. Le mécontentement se fait le plus entendre chez les figures du Mercato ( Célestin Djamen et Sam Séverin Ango..). Ce sont plutôt les franches radicalisées du Parti qui semblent saluer l’option du boycott. Plusieurs membres de la BAS n’ont pas manqué d’envoyer des félicitations au président Kamto tout en menaçant au passage les leaders politiques qui iraient aux élections. Etrange conception du jeu démocratique. Au nom de quoi tous les leaders de l’opposition seraient tenus de suivre de façon moutonnière les options du professeur Kamto ?

Les militants de la BAS rêvent d’une opposition alignée derrière leur idole, le Pr Kamto. Si ce dernier doit justement se positionner comme un leader de l’opposition dont les consignes sont suivies, ce sera par la négociation et le dialogue, et non par la menace , l’intimidation , les agressions physiques… Non seulement ce type de méthodes nuisent au leadership de kamto, elles pourraient aussi à terme, menacer l’équilibre très fragile du pays.

Pour l’instant on voit mal comment Kamto parviendra à jouer un rôle de rassembleur dans le contexte actuel de chamaillerie avec toutes les autres formations de l’opposition. La brouille a commencé avec Cabral Libi, après c’était Eric Kingué…Aux dernières nouvelles on menace d’agresser Joshua Osih (dans les rue de Paris) s’il allait aux élections. Les nervis de la BAS deviennent fous.

Cameroun - Accès à l’énergie: Des centrales solaires photovoltaïques d’une capacité de 100,5 MW bientôt construites dans les régions septentrionales
Cameroun - Médias: Le Syndicat national des journalistes du Cameroun crée le Conseil national d’éthique et de déontologie pour protéger les citoyens «fa
Cameroun - Critique contre les Beti: La sénatrice Nicole Okala Bilaï prend la défense de Jean Pierre Amougou Belinga
Cameroun - Carnet noir: L’ancien ministre chargé de mission à la Présidence, John Ebong Ngole, est mort
Cameroun - Performance: Gaz du Cameroun réalise un chiffre d’affaires de près de 12 milliards de FCFA en 2019
Cameroun - Crise Anglophone: Sons discordants en "Ambazonie" au sujet des négociations de cessez-le-feu avec Yaoundé
Engagé dans ce qu’il a lui-même appelé «un processus de grande réalisation», Jean Pierre Amougou a visité, le 2 juillet 2020, le chantier de construction de ses deux tours jumelles dans la ville de Yaoundé.
Un projet de pont frontalier entre Mfum et Ekok, pour doper les échanges commerciaux entre le Cameroun et le Nigeria
En février 2020, les banques du Cameroun ont capté 20% de la liquidité injectée dans le système bancaire par la Beac
Qu’est-ce que l’économie numérique ?Powered by Froala Editor
En février 2020, les pays de la Cemac ont mobilisé 168 milliards de FCFA par BTA contre aucune émission en OTA
Les transferts d’argent au Cameroun, de la banque vers le mobilePowered by Froala Editor
Football : la CAN au Cameroun reportée à 2022 en raison du coronavirus
Quel avenir pour les transferts d’argent mobiles au Cameroun ?Powered by Froala Editor
Cameroun - Polémique: Joseph Antoine Bell répond à Richard Bona sur la question de l’alternance
Cameroun – Abus: Le journaliste de la CRTV Moki Edwin Kindzeka malmené par des policiers pour s’être exprimé en anglais
Passé colonial belge: "regrets" historiques du roi Philippe aux Congolais
Crise politique en RDC: Tshisekedi met en garde ses partenaires pro-Kabila
Les entreprises camerounaises les plus rentables en 2020Powered by Froala Editor
Enjeux et défis de l’économie numérique au CamerounPowered by Froala Editor
Cameroun - Frontière Cameroun/Guinée Équatoriale/Joseph Beti Assomo (ministre de la Défense): «En ce qui nous concerne côté camerounais, nous ne voyons p
BTP : le coronavirus ampute d’un demi-milliard de FCFA le budget de la Mission de promotion des matériaux locaux
Cameroun - Lutte contre le Coronavirus: 70 hygiénistes communautaires de la région de l’Est formés à la prévention et au contrôle de la maladie
Déjà plus de 2400 demandes d’emploi enregistrées au Douala Grand Mall pour ses 160 enseignes qui ouvriront en septembre
Cameroun - Soutien: Plus de 80 avocats prennent d’assaut les locaux de la direction régionale de la Police judiciaire du Sud-Ouest à Buea
Cameroun - Co-working: Le ministre des Petites et Moyennes Entreprises, Achille Bassilekin III, inaugure ‘’Africa Business Center’’ à Yaoundé
Relance du projet de poste de contrôle unique de Koutéré pour faciliter le commerce frontalier entre le Cameroun et le Tchad
Cameroun - Représailles: Bibou Nissack (porte-parole de Maurice Kamto) a peur pour sa famille
Face au faible recouvrement de la taxe d’intégration, la Commission de la Cemac suggère de créer de nouveaux prélèvements
Cameroun - Enseignement Supérieur: Les docteurs PhD recrutés dans les universités d’Etat organisent une marche de soutien à Paul Biya
Cameroun - Football/CHAN 2020 et CAN 2021: La CAF se prononce ce jour
Cameroun - Pêche et Aquaculture: Le ministre des Pêches et des Industries Animales, Dr Taïga, offre du matériel de travail aux pêcheurs
Cameroun - CAN 2021/Abel Mbengue (porte-parole du COCAN): «Par expérience, aucune tendance n’est à l’annulation»
Cameroun - Succession de gré à gré/Oumarou Fadil (membre influent du RDPC): «Le pouvoir n’est pas dans les rues encore moins dans les réseaux sociaux ou
Le Cameroun enregistre un déficit de production du maïs de plus 500 000 tonnes au cours de l’année 2019
Élimination du commerce illicite du tabac : les industriels camerounais redoutent un coup tordu des multinationales
Cameroun - Athlétisme: La lanceuse camerounaise Auriol Dongmo change de nationalité
Cameroun - Education: Plus de 180.000 élèves à l’assaut du concours d’entrée en 6ème ce 30 juin 2020.
Cameroun - Coronavirus: L’OMS offre 183 concentrateurs d’oxygène au Cameroun pour près de 79 millions FCFA
Zambo-Anguissa et Villarreal aux portes du top 4 en Liga
Cameroun - Gendarmerie Nationale: Le Groupement de la circulation routière reçoit du matériel moderne de surveillance des voies de communication
Cameroun - Stade d’Olembé: L’entreprise MAGIL reporte la livraison du chantier au mois de novembre 2020
Cameroun - Institution: Après trois années passées à la BAD, le camerounais Célestin Monga retourne à la Banque Mondiale
Cameroun - Kye-Ossi (Sud): La disparition de deux Camerounais ravive les tensions entre Camerounais et Equato-guinéens aux frontières
Cameroun - Invention: Un compteur intelligent inventé pour contrôler la consommation à distance de l’énergie électrique 
Cameroun - Affaire des biens de feu Marc-Vivien Foe/Martin Amougou Foé (père de Marc-Vivien Foe): «Marie Louise a simplement profité de mon absence du Came
Cameroon: Anglophones sidelined from influential posts in new appointments at CRTV
Au Cameroun, le Covid-19 plombe le budget d’investissement public (BIP), exécuté à 17% au premier semestre 2020
Cameroun - Collectivités territoriales décentralisées: Le Ministre de la Décentralisation, Georges Elanga Obam, évalue les compétences transférées dix a
Au Cameroun, le Covid-19 plombe le budget d’investissement public (BIP), exécuté à 17% au premier semestre 2020
Cameroun - Enseignement supérieur: Le ministre Jacques Fame Ndongo ne reconnaît par les diplômes de Doctorat et Phd délivrés par l’Institut Panafricain d
Cameroun - Crise anglophone: L’armée annonce la libération de deux otages dans le Donga Mantung (Nord-Ouest) 24h après leur kidnapping
Roland Maxime Ak’a Ndi’i prend les rênes du Chantier naval et industriel du Cameroun, suite au décès d’Alfred Nforgwei
Cameroon – COVID-19: Cameroonians barred from entering European Union when borders reopen on July 1
La start-up camerounaise Ndoto Sarl conçoit un compteur électrique intelligent permettant de réduire la fraude
Burundi: un nouveau gouvernement dominé par les durs du régime
Covid-19 : les échanges commerciaux globaux du Cameroun régressent de 16% au premier semestre 2020
Hon. Joshua Osih, 1st Vice National Chairman of the opposition Social Democratic Front, SDF, has called on the Head of State to restrict travels into Cameroon for citizens of the European Union.
Vient de paraître: Il y a des Camerounais qui vous aiment de Marie Louise Eteki Otabela
Cameroun - Salubrité: Célestine Ketcha Courtes, ministre de l’Habitat et du Développement Urbain, lance le concours «Ville la plus propre» 2020 à Douala
Cameroun - Dénonciation/Pr Jean Bahebeck (universitaire, militant de l’UPC): «Les Bassa sont la seule tribu du Cameroun dispersée dans trois régions… Le
Cameroun - Assemblée Nationale/Koupit Adamou (député UDC): «Pour le moment, il n’y a aucun projet de loi de modification de la Constitution ou sur le Code
Cameroun - Ouest: Le Préfet du département du Ndé somme le nouveau Sous-Préfet de Bazou de se marier
Cameroun - Diocèse de Bafoussam (Ouest): Un prêtre sanctionné pour avoir participé à une danse cultuelle d’une société sécrète à Bandjoun
Dans perspective de la Zlecaf, Mbarga Atangana remet sur la table la création de l’Agence de promotion des exportations
Cameroun - TIC: Le deuxième Forum sur l’Innovation et les Technologies émergentes se prépare !
Le port de Douala crée, en PPP avec Business Facilities Corporation SA, une filiale dédiée à la gestion du pesage
Cameroun - TIC: La 5ème édition du concours HUAWEI «SEEDS FOR THE FUTURE 2020» prévue au mois de septembre à Yaoundé
Un gang sème la terreur au marché Central de Douala.
Cameroun - Positionnement/Bayero Fadil (militant du RDPC): «Nous voulons démontrer que le septentrion uni peut soit faire d’un homme Président de la Répub
L’Australien Avima Iron Ore choisit d’exporter ses minerais de fer du Congo via le port de Kribi
L’agro-industriel Hevecam, filiale camerounaise de Corrie MacColl, annonce des licenciements économiques
Opportunisme : Kamto pour une militarisation étrangère au NOSO
Stade Omnisports Paul Biya : des avancées, mais il reste du travail
Le Président Mouvement Patriotique pour un Cameroun Nouveau ne lâche pas d’une semelle le président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun et allié d’hier, dont il regrette amèrement d’avoir fait la rencontre.
Cameroun - Concertation: La sécurité à la frontière du Cameroun et de la Guinée équatoriale préoccupe les présidents Paul Biya et Theodoro Obiang Nguema
Cameroun - Crise: HEVECAM va licencier des employés pour «motif économique»
Cameroun - Insécurité: Le nouveau dispositif sécuritaire dans la ville de Yaoundé produit ses premiers résultats.
Crise: Le Zimbabwe plus que jamais au fond du trou
Indépendance du Congo: Lumumba, icône inusable des luttes anticoloniales
Cameroon, Equatorial Guinea, Begin Border Demarcation Talks In Yaoundé June 29 After Clashes
Dans son 20h du 26 juin 2020, la chaine de télévision Vision 4 a réglé ses comptes avec des personnalités qui ont lancé, selon elle, le mot d’ordre de boycott des médias du groupe l’Anecdote.
Cameroun: Décès de l’ancien vice-président de l’Assemblée nationale, Charles Moukouri Manga Bell.
LA DOUBLE NATIONALITÉ SANS DEMOCRATIE, SANS JUSTICE ET SANS LIBERTÉ EST UN LEURRE
Cameroun - Tension: Sam Mbende raconte l’histoire de la résolution manquée du conflit entre Richard Bona et les autorités camerounaises
Cameroun - Humanitaire: La footballeuse internationale camerounaise, Jacquette Ada, crée sa Fondation
Cameroun - Football/Mercato: L’international camerounais Frank Boya rejoint Antwerp, un club belge de première division
Cameroun - Lutte contre le Covid-19: Le Camerounais Alain Nkontchou, co-fondateur d’Enko Capital, offre du matériel médical d’une valeur de 120 millions d
Cameroun - Représailles: Marlène Emvoutou menace de «déshabiller» Amougou Belinga, le patron de Vision 4
Cameroun - Accueil: A peine né, le "Mouvement 10 millions de Nordistes" récolte déjà des réactions hostiles
Cameroun - Formation: La FIFA va dispenser des cours de recyclage à 30 arbitres camerounais pour renforcer leurs capacités
Christophe Guilhou : « Je ne suis pas le porte-parole de Paul Biya »
Enquête - Evasion fiscale: L’Afrique perd 224 milliards de dollars chaque année
Cameroun - Initiative: Le journaliste Guibai Gatama lance le «Mouvement 10 millions de Nordistes»
Cameroun - Parlement: Trois nouveaux députés admis à l’Assemblée nationale