Nom de domain Hebergement web téléphonie VoIP SMS

Alors que ses proches entrevoyaient sérieusement le bout du

Alors que ses proches entrevoyaient sérieusement le bout du tunnel pour l’ancien Directeur général de la Cameroon Radio and Television (CRTV), Amadou Vamoulké a été renvoyé dans sa cellule de la prison centrale de Yaoundé le jeudi 21 novembre 2019 par la justice qui a rejeté sa demande de remise en liberté pour des raisons de santé.

 

Poursuivi pour des soupçons de détournement de fonds publics, l’ex parton de la CRTV est en détention provisoire depuis trois ans. Une longue période transitoire qui est contraire à la loi. En outre, l’homme de 69 ans, très malade, est éligible à une évacuation sanitaire selon ses médecins. Mais, sa situation alarmante ne suscite aucune émotion chez les autorités.

Face à ces attitudes qualifiées d’inhumaines par certains observateurs, Amadou Vamoulké, est sorti de sa réserve pour publier le texte ci-dessous.

 

Yaoundé (Cameroun), mardi 3 décembre 2019

Local 131. C’est la cellule de la Prison centrale de Kondengui, à Yaoundé, devenue ma demeure depuis le 29 juillet 2016.

Lorsque chacun de ses dix occupants (pour 20 mètres carrés) s’est glissé sous son drap, il m’arrive, avant d’arriver enfin à trouver le sommeil, de revivre ces émotions fortes qui m’avaient étreint au lycée lorsque que le professeur d’histoire racontait la traite négrière. J’imaginais un de ces esclaves enchaînés, assis courbé dans une cale et se demandant: «Mais que fais-je ici ? Où allons-nous ? Quels Dieux ai-je pu offenser et quel prix paierai-je pour ma rédemption?»
L’esclave d’alors n’avait pas de réponse, pas plus que moi aujourd’hui, puisque je ne saurais me satisfaire de celle que me donne la justice de mon pays: «Détournement de deniers publics par gonflement artificiel de la Redevance Audiovisuelle» au seul profit de la Crtv que je dirigeais alors.

En effet, il a été établi qu’il n’y avait eu ni détournement, ni gonflement, ni perte d’argent. La Redevance audiovisuelle est un impôt destiné à financer l’audiovisuel public. Cet argent est géré par le seul Trésorier Payeur Général. Qui peut penser que, venant des bureaux de la Cameroon RadioTelevision (Crtv), j’aurais pu m’introduire dans ses services pour y manipuler ses livres comptables et ainsi «gonfler» les chiffres qui s’y trouvaient ? Eh bien, dès lors que la justice d’ici l’a admis contre tout bon sens, je ne peux que subir les plus de trois années d’emprisonnement illégal au regard de mon statut acquis d’inculpé libre.

Ce défaut de charges crédibles justifie le record de 24 renvois de mon procès qui ne peut se tenir valablement et qui s’apparente à une comédie... dramatique. Car, ici, la messe est dite dès lorsque vous êtes inculpé. Vous espérez à raison que la vérité si évidente à établir finira par jaillir. Ne voyant rien venir, vous vous raccrochez à l’espoir que les violations du Droit lors des différentes audiences seront dénoncées et finiront par être reconnues.

C’est ignorer que la justice ne repose pas sur les lois et que rien n’y changera, pas plus les délais légaux largement dépassés (détenu depuis plus de 1200 jours alors que la Loi fixe une limite de neuf mois) que les commissions illégales d’experts judiciaires qui n’en sont pas. Vous ne pouvez rêver d’aucun recours, car la Loi n’a pas prévu de procédure quand elle est violée par la justice. Vous comprenez alors que vous ne résoudrez pas la quadrature du cercle, pas plus que vos juges qui reçoivent parfois comme instruction de leur «hiérarchie» qu’ils doivent «défendre la position du ministère public jusqu’à l’absurde». On peut continuer à palabrer sur cette «justice indépendante » et sur la «séparation des pouvoirs» sensée empêcher le Garde des Sceaux de se mêler des procédures judiciaires.

Quel cynisme il faut avoir pour m’empêcher d’aller me soigner à l’étranger alors même que les spécialistes camerounais et étrangers ont souligné l’extrême gravité de la neuropathie sévère dont je souffre désormais ? Ces mêmes experts ont demandé mon évacuation sanitaire compte tenu de l’absence des infrastructures nécessaires au Cameroun et du risque avéré de paralysie. C’est encore sans doute la “hiérarchie ” qui a décidé le 28 novembre de me priver non seuleement de ma liberté mais aussi de toute l’assistance sanitaire dont j’ai un besoin urgent. LeTribunal a encore dû se résoudre à «obéir» au mépris de la Loi et à rejeter ma demande de mise en liberté provisoire, qui s’imposait pourtant sur les plans humanitaire et juridique.

Dès lors, à quoi bon invoquer, comme l’ont souligné mes avocats, la longue liste de “criminels” condamnés et libérés pour raisons médicales ? Vous avez dit “deux poids deux mesures” ? Vous vous demandez alors pourquoi cette justice broyeuse de vies, qui accable des personnalités de haut rang frappées de peines d’emprisonnement pour des durées entre 10 ans et 50 ans: Premier ministre, secrétaires généraux de la présidence de la République, ministres, recteurs d’université, DG d’entreprises publiques, préfets, maires, comptables publics. Pour ma part, je continue à m’interroger sans cesse sur l’acharnement dont je suis la victime. Ma carrière ne peut en être la raison, car mes collaborateurs, mon environnement, ma famille, tous plaident en ma faveur, mettant en avant ma probité et mon intégrité. Mais à quoi bon vouloir plaider ?

Le président Paul Biya pourrait lui-même témoigner en ma faveur puisque c’est à lui que j’ai écrit dès ma nomination pour refuser d’hériter du salaire de mon prédécesseur, que je trouvais indécent et que j’ai ainsi pu diviser par quatre. Si ce n’est ma carrière, alors quoi??? N’entrevoyant aucune raison crédible, je ne peux qu’en livrer en vrac quelques-unes, sans ordre hiérarchique : «il est hautain » (police, renseignement) ; il n’a rien à faire à la Crtv» (un ministre) ; «il a montré à la télévision la fille du président de la République en tenue légère» (vidéo montage réalisé à mon insu pour décider le chef de l’Etat à me démettre) ; «il a écarté l’entreprise de la fille du conseiller judiciaire du Chef de l’Etat de la Crtv» (ce qui est vrai, pour des raisons objectives) ; «il n’est pas fiable» (comprendre «contrôlable»), etc.

Il est vrai que j’avais veillé à ce que le professionnalisme ne soit pas trop sacrifié aux autres considérations incontournables. J’ai ainsi toujours veillé à placer le curseur, notamment éditorial, le plus près possible de l’équilibre sans prendre le risque d’allrr trop loin pour ne pas tout briiser. Malgré les contraintes (pressions), je pense avoir réussi à réconcilier le public avec sa radio-télévision publique qui doit se situer «au cœur de la Nation», un slogan que j’ai conçu et forgé pour la Crtv. Il est aussi vrai que j’avais signé, en tant que président de l’Union des Journalistes du Cameroun(UJC), un mémorandum directement adressé au Gouvernement pour demander rien de moins que la libéralisation du paysage audiovisuel ainsi que la dépénalisation des délits de presse. Ces actions m’ont valu de fortes pressions et ont bâti une réputation d’électron libre, c’est-à-dire, dans le contexte national, d’une personnalité indésirable !

Aujourd’hui encore, par naïveté ou bien par confiance dans le devenir de mon pays, je n’arrive pas à admettre que tout cela puisse justifier l’acharnement judiciaire, mon emprisonnement illégal ainsi que le traitement inhumain dont je suis la victime. Je suis en effet privé d’examens et de traitement médical adaptés à ma neuropathie sévère récemment diagnostiquée et pour laquelle je reste privé de tous soins, au risque de perdre l’usage de mes membres inférieurs. J’ai bien conscience qu’exposer aujourd’hui ouvertement la prise en otage de la justice de mon pays n’est pas de nature à émouvoir les acteurs incriminés qui se croient encore inébranlables. On prête ainsi à l’un deux, habitué des propos truculents, d’avoir dit «Si vous m’attendez au jugement dernier, sachez que je n’y viendrais pas».

Je voudrais continuer à espérer que ces paroles d’un penseur du XlXème siècle nous apparaîtront un jour comme une vérité dont il ne faut pas trop s’éloigner: «la vérité se venge, et quiconque la hait ou la méprise, tôt ou tard sera sa proie ».

Par Amadou Vamoulké, ancien directeur général de la Cameroon Radio and Television (CRTV)

Auteur:


Cameroun – Deux ans après sa déchéance, Dieudonné Yebga se considère toujours comme «le président du MANIDEM»
Cameroun - Alliance Politique: PCRN-MPCN ? Cabral Libii ne ferme pas la porte à Paul Eric Kingue
Cameroon – Charity: Entrepreneur cum politician, Edison Fru Ndi, champions fight against COVID-19 in North West
Cameroun – Futures échéances électorales/Maurice Kamto (Président national du MRC): «Zéro élection sans la fin de la guerre civile au NOSO (Nord-Ouest
La Brigade Anti-Sardinards réfute une fois de plus toute inféodation au Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, à la suite des manifestations anti-Biya cette fin de semaine à Bruxelles, mais proclame avec insistance son allégeance à Maurice Kamto le le
Paiements mobiles des moyens pratiques et sécurisésPowered by Froala Editor
Qu’est-ce qu’un portefeuille électronique et à quoi il sert ?Powered by Froala Editor
Cameroun - Accès à l’énergie: Des centrales solaires photovoltaïques d’une capacité de 100,5 MW bientôt construites dans les régions septentrionales
Cameroun - Médias: Le Syndicat national des journalistes du Cameroun crée le Conseil national d’éthique et de déontologie pour protéger les citoyens «fa
Cameroun - Critique contre les Beti: La sénatrice Nicole Okala Bilaï prend la défense de Jean Pierre Amougou Belinga
Cameroun - Carnet noir: L’ancien ministre chargé de mission à la Présidence, John Ebong Ngole, est mort
Cameroun - Performance: Gaz du Cameroun réalise un chiffre d’affaires de près de 12 milliards de FCFA en 2019
Cameroun - Crise Anglophone: Sons discordants en "Ambazonie" au sujet des négociations de cessez-le-feu avec Yaoundé
Engagé dans ce qu’il a lui-même appelé «un processus de grande réalisation», Jean Pierre Amougou a visité, le 2 juillet 2020, le chantier de construction de ses deux tours jumelles dans la ville de Yaoundé.
Un projet de pont frontalier entre Mfum et Ekok, pour doper les échanges commerciaux entre le Cameroun et le Nigeria
En février 2020, les banques du Cameroun ont capté 20% de la liquidité injectée dans le système bancaire par la Beac
Qu’est-ce que l’économie numérique ?Powered by Froala Editor
En février 2020, les pays de la Cemac ont mobilisé 168 milliards de FCFA par BTA contre aucune émission en OTA
Les transferts d’argent au Cameroun, de la banque vers le mobilePowered by Froala Editor
Football : la CAN au Cameroun reportée à 2022 en raison du coronavirus
Quel avenir pour les transferts d’argent mobiles au Cameroun ?Powered by Froala Editor
Cameroun - Polémique: Joseph Antoine Bell répond à Richard Bona sur la question de l’alternance
Cameroun – Abus: Le journaliste de la CRTV Moki Edwin Kindzeka malmené par des policiers pour s’être exprimé en anglais
Passé colonial belge: "regrets" historiques du roi Philippe aux Congolais
Crise politique en RDC: Tshisekedi met en garde ses partenaires pro-Kabila
Les entreprises camerounaises les plus rentables en 2020Powered by Froala Editor
Enjeux et défis de l’économie numérique au CamerounPowered by Froala Editor
Cameroun - Frontière Cameroun/Guinée Équatoriale/Joseph Beti Assomo (ministre de la Défense): «En ce qui nous concerne côté camerounais, nous ne voyons p
BTP : le coronavirus ampute d’un demi-milliard de FCFA le budget de la Mission de promotion des matériaux locaux
Cameroun - Lutte contre le Coronavirus: 70 hygiénistes communautaires de la région de l’Est formés à la prévention et au contrôle de la maladie
Déjà plus de 2400 demandes d’emploi enregistrées au Douala Grand Mall pour ses 160 enseignes qui ouvriront en septembre
Cameroun - Soutien: Plus de 80 avocats prennent d’assaut les locaux de la direction régionale de la Police judiciaire du Sud-Ouest à Buea
Cameroun - Co-working: Le ministre des Petites et Moyennes Entreprises, Achille Bassilekin III, inaugure ‘’Africa Business Center’’ à Yaoundé
Relance du projet de poste de contrôle unique de Koutéré pour faciliter le commerce frontalier entre le Cameroun et le Tchad
Cameroun - Représailles: Bibou Nissack (porte-parole de Maurice Kamto) a peur pour sa famille
Face au faible recouvrement de la taxe d’intégration, la Commission de la Cemac suggère de créer de nouveaux prélèvements
Cameroun - Enseignement Supérieur: Les docteurs PhD recrutés dans les universités d’Etat organisent une marche de soutien à Paul Biya
Cameroun - Football/CHAN 2020 et CAN 2021: La CAF se prononce ce jour
Cameroun - Pêche et Aquaculture: Le ministre des Pêches et des Industries Animales, Dr Taïga, offre du matériel de travail aux pêcheurs
Cameroun - CAN 2021/Abel Mbengue (porte-parole du COCAN): «Par expérience, aucune tendance n’est à l’annulation»
Cameroun - Succession de gré à gré/Oumarou Fadil (membre influent du RDPC): «Le pouvoir n’est pas dans les rues encore moins dans les réseaux sociaux ou
Le Cameroun enregistre un déficit de production du maïs de plus 500 000 tonnes au cours de l’année 2019
Élimination du commerce illicite du tabac : les industriels camerounais redoutent un coup tordu des multinationales
Cameroun - Athlétisme: La lanceuse camerounaise Auriol Dongmo change de nationalité
Cameroun - Education: Plus de 180.000 élèves à l’assaut du concours d’entrée en 6ème ce 30 juin 2020.
Cameroun - Coronavirus: L’OMS offre 183 concentrateurs d’oxygène au Cameroun pour près de 79 millions FCFA
Zambo-Anguissa et Villarreal aux portes du top 4 en Liga
Cameroun - Gendarmerie Nationale: Le Groupement de la circulation routière reçoit du matériel moderne de surveillance des voies de communication
Cameroun - Stade d’Olembé: L’entreprise MAGIL reporte la livraison du chantier au mois de novembre 2020
Cameroun - Institution: Après trois années passées à la BAD, le camerounais Célestin Monga retourne à la Banque Mondiale
Cameroun - Kye-Ossi (Sud): La disparition de deux Camerounais ravive les tensions entre Camerounais et Equato-guinéens aux frontières
Cameroun - Invention: Un compteur intelligent inventé pour contrôler la consommation à distance de l’énergie électrique 
Cameroun - Affaire des biens de feu Marc-Vivien Foe/Martin Amougou Foé (père de Marc-Vivien Foe): «Marie Louise a simplement profité de mon absence du Came
Cameroon: Anglophones sidelined from influential posts in new appointments at CRTV
Au Cameroun, le Covid-19 plombe le budget d’investissement public (BIP), exécuté à 17% au premier semestre 2020
Cameroun - Collectivités territoriales décentralisées: Le Ministre de la Décentralisation, Georges Elanga Obam, évalue les compétences transférées dix a
Au Cameroun, le Covid-19 plombe le budget d’investissement public (BIP), exécuté à 17% au premier semestre 2020
Cameroun - Enseignement supérieur: Le ministre Jacques Fame Ndongo ne reconnaît par les diplômes de Doctorat et Phd délivrés par l’Institut Panafricain d
Cameroun - Crise anglophone: L’armée annonce la libération de deux otages dans le Donga Mantung (Nord-Ouest) 24h après leur kidnapping
Roland Maxime Ak’a Ndi’i prend les rênes du Chantier naval et industriel du Cameroun, suite au décès d’Alfred Nforgwei
Cameroon – COVID-19: Cameroonians barred from entering European Union when borders reopen on July 1
La start-up camerounaise Ndoto Sarl conçoit un compteur électrique intelligent permettant de réduire la fraude
Burundi: un nouveau gouvernement dominé par les durs du régime
Covid-19 : les échanges commerciaux globaux du Cameroun régressent de 16% au premier semestre 2020
Hon. Joshua Osih, 1st Vice National Chairman of the opposition Social Democratic Front, SDF, has called on the Head of State to restrict travels into Cameroon for citizens of the European Union.
Vient de paraître: Il y a des Camerounais qui vous aiment de Marie Louise Eteki Otabela
Cameroun - Salubrité: Célestine Ketcha Courtes, ministre de l’Habitat et du Développement Urbain, lance le concours «Ville la plus propre» 2020 à Douala
Cameroun - Dénonciation/Pr Jean Bahebeck (universitaire, militant de l’UPC): «Les Bassa sont la seule tribu du Cameroun dispersée dans trois régions… Le
Cameroun - Assemblée Nationale/Koupit Adamou (député UDC): «Pour le moment, il n’y a aucun projet de loi de modification de la Constitution ou sur le Code
Cameroun - Ouest: Le Préfet du département du Ndé somme le nouveau Sous-Préfet de Bazou de se marier
Cameroun - Diocèse de Bafoussam (Ouest): Un prêtre sanctionné pour avoir participé à une danse cultuelle d’une société sécrète à Bandjoun
Dans perspective de la Zlecaf, Mbarga Atangana remet sur la table la création de l’Agence de promotion des exportations
Cameroun - TIC: Le deuxième Forum sur l’Innovation et les Technologies émergentes se prépare !
Le port de Douala crée, en PPP avec Business Facilities Corporation SA, une filiale dédiée à la gestion du pesage
Cameroun - TIC: La 5ème édition du concours HUAWEI «SEEDS FOR THE FUTURE 2020» prévue au mois de septembre à Yaoundé
Un gang sème la terreur au marché Central de Douala.
Cameroun - Positionnement/Bayero Fadil (militant du RDPC): «Nous voulons démontrer que le septentrion uni peut soit faire d’un homme Président de la Répub
L’Australien Avima Iron Ore choisit d’exporter ses minerais de fer du Congo via le port de Kribi
L’agro-industriel Hevecam, filiale camerounaise de Corrie MacColl, annonce des licenciements économiques
Opportunisme : Kamto pour une militarisation étrangère au NOSO
Stade Omnisports Paul Biya : des avancées, mais il reste du travail
Le Président Mouvement Patriotique pour un Cameroun Nouveau ne lâche pas d’une semelle le président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun et allié d’hier, dont il regrette amèrement d’avoir fait la rencontre.
Cameroun - Concertation: La sécurité à la frontière du Cameroun et de la Guinée équatoriale préoccupe les présidents Paul Biya et Theodoro Obiang Nguema
Cameroun - Crise: HEVECAM va licencier des employés pour «motif économique»
Cameroun - Insécurité: Le nouveau dispositif sécuritaire dans la ville de Yaoundé produit ses premiers résultats.
Crise: Le Zimbabwe plus que jamais au fond du trou
Indépendance du Congo: Lumumba, icône inusable des luttes anticoloniales
Cameroon, Equatorial Guinea, Begin Border Demarcation Talks In Yaoundé June 29 After Clashes
Dans son 20h du 26 juin 2020, la chaine de télévision Vision 4 a réglé ses comptes avec des personnalités qui ont lancé, selon elle, le mot d’ordre de boycott des médias du groupe l’Anecdote.
Cameroun: Décès de l’ancien vice-président de l’Assemblée nationale, Charles Moukouri Manga Bell.
LA DOUBLE NATIONALITÉ SANS DEMOCRATIE, SANS JUSTICE ET SANS LIBERTÉ EST UN LEURRE
Cameroun - Tension: Sam Mbende raconte l’histoire de la résolution manquée du conflit entre Richard Bona et les autorités camerounaises
Cameroun - Humanitaire: La footballeuse internationale camerounaise, Jacquette Ada, crée sa Fondation
Cameroun - Football/Mercato: L’international camerounais Frank Boya rejoint Antwerp, un club belge de première division
Cameroun - Lutte contre le Covid-19: Le Camerounais Alain Nkontchou, co-fondateur d’Enko Capital, offre du matériel médical d’une valeur de 120 millions d