Nom de domain Hebergement web téléphonie VoIP SMS

L’invitation autoritaire du président Macron de 5 présid

L’invitation autoritaire du président Macron de 5 présidents africains des pays du Sahel à Pau“ pour qu’ils clarifient et formulent leur demande à la France”, fait encore couler beaucoup d’encre et de salive dans les milieux africains en particulier. Certains y compris la BBC la qualifient à juste titre de convocation. En effet, comment peut-ton inviter des présidents à travers une annonce publique sans aucune consultation privée préalable ? Cette attitude méprisante qui a choqué les Africains révèle paradoxalement un aveu d’impuissance croissante d’un pays en déclin qui s’entête à jouer une partie de poker dangereuse et potentiellement fatale pour lui.

Les propos du président Macron, loin de surprendre s’inscrivent dans la suite logique d’événements récents et de réactions fébriles qui affirment ce que le Sphinx Hebdo clame depuis belle lurette : La France opère en mode panique et irrationnel.

Pour avoir critiqué la politique française et la présence de ses troupes dans son pays, le député Malien Moussa Diarra s’est vu refuser le visa d’entrée en France. Un événement semblable est arrivé à Nathalie Yamb, conseiller exécutif de Mamadou koulibaly, ancien président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire et président du Lider, parti d’opposition ivoirien ; elle s’est fait expulser de Côte d’Ivoire il y a quelques jours sous le prétexte officiel d’avoir mené des activités allant à l’encontre des intérêts de la Côte d’Ivoire. En réalité, on lui fait payer le prix de ses propos, plus souverainistes qu’anti-français qu’elle a tenus au sommet Russie-Afrique de Sotchi d’Octobre 2019

C’est pour avoir critiqué la politique française en Afrique et exposé les horreurs du Franc CFA au public américain surtout noir, que Chihombori-Quao, l’ambassadeur de l’Union Africaine aux États-Unis a été limogée il y a quelques semaines. Mal en a pris à la France car maintenant débarrassée des restrictions diplomatiques, elle s’est donnée pour mission d’informer le public américain et Anglo-Saxon sur la captivité financière dans laquelle la France maintien des centaines de millions de personnes en Afrique, leur enlevant toute perspective d’avenir.

Qu’elle a perdu de sa superbe, la grande France, elle qui dans les années d’indépendance et d’après était si confiante qu’elle recevait chez elle des activistes et des mouvements politiques opposés aux régimes qu’elle avait installés et soutenait. Il est vrai que c’était pour les garder à l’œil et maintenir les dirigeants africains sous la menace permanente de leur remplacement par des opposants. Mais elle encaissait les critiques sans fébrilité. Aujourd’hui elle gère ces “offenses” à sa grandeur comme un père de famille en train de perdre le contrôle dans sa maison le ferait. Un chef de famille confiant ne dirait pas à son enfant de 10 ans de quitter la maison parce qu’il aurait osé lever la voix devant lui. Il le disciplinerait simplement sans allier a des extrêmes auxquels il irait s’il faisait face à la rébellion d’un solide fils de 26 ans. C’est ce que les pays Africains autrefois sous la domination française sont devenus. La France n’a plus de véritables moyens de discipliner.

Elle est affaiblie. Nous ne rentrerons pas dans les démonstrations que nous avons faites dans des publications précédentes pour exposer les profondes crises morales, économiques ou financières qui traversent le pays des Gaulois. La protestation des gilets jaunes qui dure depuis un peu plus d’un an et qui posent des problèmes que l’Etat Français n’a simplement pas les moyens de résoudre est une preuve suffisante s’il en fallait une. La sortie tant attendue du premier ministre Edouard Philippe par rapport à la crise n’a fait qu’offenser les syndicats qui promettent plus de manifestations dans le futur. C’est parce qu’elle se bat pour sa survie qu’elle cherche une bouffée d’oxygène vers d’autres horizons. Ses ouvertures vers la Russie ou la Chine ne sont pas une manifestation de sa vertu ou de son amour pour la paix. C’est l’instinct de survie qui l’anime.

Si la France ne peut résoudre ses problèmes, elle n’a donc rien à donner à l’Afrique et pas grand-chose pour lui nuire véritablement. La présence d’autres puissances sur le continent et la diversification des partenaires ont enlevé à la France son levier économique. Elle n’a plus les moyens tactiques de faire assassiner les présidents africains qui lui déplaisent comme elle le faisait avant. Si c’était le cas il y aurait déjà eu un coup d’Etat en Centrafrique et le président Touadera probablement éliminé. Le levier financier/du franc CFA est une arme à double-tranchants ; elle en est consciente et ne peut jouer dessus en ces temps-ci. Les pays africains qui grognent déjà sur cette monnaie n’hésiteraient pas à la quitter à la moindre brimade.

La France est incapable de s’engager dans une longue guerre sans le soutien de l’OTAN qui elle-même se bat pour sa survie sous les assauts de l’administration Trump qui n’en veut plus. Elle n’a pas la garantie du soutien des autres pays européens qui se battent tous pour un morceau des vastes richesses naturelles de l’Afrique. La flatterie et la tromperie leur en donnent un accès plus aisé qu’une aventure militaire de reconquête. En clair la menace d’une intervention militaire directe et ouverte avec un pays africain n’existe pratiquement plus surtout auprès d’une opinion française en proie à ses propres démons. S’il y a un moment où la France est le plus inoffensive militairement, c’est bien celui-ci.

Nous ne sommes pas en train de suggérer que la France ait perdu toute habilite à nuire. Elle peut toujours faire des griffes. Sa véritable option reste militaire non pas dans un conflit ouvert dont elle aurait du mal à mettre en place un scénario crédible et accepté par les Français et la communauté internationale mais en soutenant le terrorisme comme elle le fait dans la région du Sahel.

Pourquoi les dirigeants Africains ont-ils peur de la France ? C’est parce qu’ils ne sont pas conscients du fait qu’ils sont en position de force. Ils se laissent encore effrayer par les faits du passé, par une France qui joue sur la peur établie dans les consciences par des décennies de violence physique et militaire et les apparences de suffisance qui transpirent dans les propos des présidents français. Elle est devenue comme un garnement de quartier qui a semé la terreur par la brutalité et la force physique et qui perdu la force de ses membres à l’insu de tous. Il gesticule pour cacher sa peur. C’est bien ce que le président Macron fait. Comme dit l’adage : le roi est nu…

Le président français demande des clarifications alors qu’il sait bien que les populations de ces pays ne veulent pas de la France dans cette région riche en ressources naturelles. Les

mensonges des RFI, France 24 et autres médias n’arrivent plus à contenir la vérité et les peuples ont compris que c’est la France qui est à l’origine de leurs problèmes. Ces critiques ont maintenant dépassé les frontières au continent africain pour se déverser en Europe et en Amérique du Nord. Tenant un revolver avec une balle dans la tempe des présidents africains, le président Macron veut les obliger à dire au peuple français fébrile et confus après la collision de 2 hélicoptères et la mort de 13 soldats français au Mali et au monde entier que tout va bien avec la France et qu’ils ont vraiment besoin d’elle.

La balle dans ce revolver est la menace au cas où ces présidents demandent le départ des troupes françaises, d’armer les terroristes pour entretenir la violence dans la région, à défaut de renverser carrément ces régimes. Pourtant, si les pays du bassin du lac Tchad ont pu neutraliser Boko Haram, une autre créature de la France, ceux des pays du Sahel peuvent aussi neutraliser leurs terroristes s’ils se mettent ensemble. La première étape serait de chasser tous les conseillers militaires français qui ont infiltré leur structure militaire.

Comme beaucoup de pays dits développés en pleine crise fonctionnant avec des économies artificielles et virtuelles, la France a un grand besoin de préserver ses apparences. Ce sont elles qui lui permettent de rester crédible dans l’économie mondiale. Toute son économie tient donc sur la confiance qu’elle inspire à ses citoyens et à ses partenaires étrangers. Et la garantie de ces apparences sont les ressources naturelles de l’Afrique. Tant qu’on croit qu’elle est puissante et riche elle peut emprunter, et faire des affaires avec les autres. Si elle se montre un tant soit peu faible et vulnérable, elle se ferait bouffer par ses “alliés “ comme les hordes de loup le font lorsque l’un des leurs est blessé et mourant.

Ainsi, le président Macron voulait prouver qu’il a toujours le contrôle des énormes richesses de son pré-carre en disant en quelque sorte : “je contrôle toujours mon territoire. La preuve ? Je vais les convoquer et ils vont tous courir ». En le faisant il manifeste sa méconnaissance profonde des temps qu’il vit et un peu l’impulsivité caractéristique de sa jeunesse. Imagine-t-on le président François Mitterrand ou Jacques Chirac s’exprimer de façon aussi directe et peu diplomatique ? Ils étaient plus subtils, plus diplomates et bien sûr plus hypocrites. Dans un sens le président Macron est mieux pour l’Afrique que ses prédécesseurs. Il est impulsif, arrogant, direct, a du mal à dissimuler ses sentiments profonds et ce faisant expose au plus naïf des africains le visage hideux de la politique de son pays. Par ses propos, il vient de tomber dans le piège de l’orgueil. Il donne ainsi aux pays africains qu’il a convoquées à Pau l’occasion de remettre la France à sa place une fois pour toutes.

Les présidents convoqués n’ont pas grand-chose à faire. Pas besoin de propos outragés et réprobateurs. Il ne leur suffit que de garder le silence et de trouver des raisons diplomatiques de ne pas aller. Et ils verront la France se dégonfler comme le garnement du quartier qui pour la première fois “rencontre garçon” comme le disent nos amis ivoiriens.

Messieurs les présidents, n’oubliez pas que le monde entier observe cette scène. Les potentiels alliés de l’Afrique veulent voir si vous voulez rester l’esclave de la France comme le président Macron veut le montrer ou alors si vous êtes des hommes libres. D’autres avant vous tels que Sékou Toure ou Thomas Sankara ont posé des actes plus forts dans un contexte beaucoup plus désavantageux. Le président Idriss Deby du Tchad a donné le ton en annonçant qu’il ne répondra pas à la convocation. Cela suffit déjà pour atténuer l’humiliation du continent. Nous attendons la réaction des 4 autres présidents, surtout celle du président Rock March Christian Kabore du Burkina Faso. Vous avez ici l’occasion de faire l’histoire et par un geste simple de briser une chaine de la domination française sur le continent. Par la force des choses, vous avez rendez-vous avec l’histoire, ayez le courage d’affronter votre destin, ce pourquoi Dieu vous a probablement créer : répondez à cet appel au boycott.

Quel est le moyen le plus fiable pour conserver son épargne au Cameroun?
Les avantages et les limites des transferts d’argent mobiles au Cameroun
Des solutions par cher pour envoyer de l’argent au Cameroun depuis l’étranger
Les tendances actuelles des transferts d’argent au Cameroun
Les avantages des paiements mobiles internationaux pour les camerounaisPowered by Froala Editor
Quels sont les avantages d’un portefeuille électronique ?Powered by Froala Editor
Pourquoi devez-vous opter pour le paiement mobile lorsque vous achetez sur internet au Cameroun ?Powered by Froala Editor
Quels sont les moyens de paiement en ligne les plus utilisés au Cameroun ?Powered by Froala Editor
Les transferts mobiles entre le Cameroun et l’étranger, c’est possiblePowered by Froala Editor
Cameroun – Deux ans après sa déchéance, Dieudonné Yebga se considère toujours comme «le président du MANIDEM»
Cameroun - Alliance Politique: PCRN-MPCN ? Cabral Libii ne ferme pas la porte à Paul Eric Kingue
Cameroon – Charity: Entrepreneur cum politician, Edison Fru Ndi, champions fight against COVID-19 in North West
Cameroun – Futures échéances électorales/Maurice Kamto (Président national du MRC): «Zéro élection sans la fin de la guerre civile au NOSO (Nord-Ouest
La Brigade Anti-Sardinards réfute une fois de plus toute inféodation au Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, à la suite des manifestations anti-Biya cette fin de semaine à Bruxelles, mais proclame avec insistance son allégeance à Maurice Kamto le le
Paiements mobiles des moyens pratiques et sécurisésPowered by Froala Editor
Qu’est-ce qu’un portefeuille électronique et à quoi il sert ?Powered by Froala Editor
Qu’est-ce qu’un paiement mobile ?Powered by Froala Editor
Cameroun - Accès à l’énergie: Des centrales solaires photovoltaïques d’une capacité de 100,5 MW bientôt construites dans les régions septentrionales
Cameroun - Médias: Le Syndicat national des journalistes du Cameroun crée le Conseil national d’éthique et de déontologie pour protéger les citoyens «fa
Cameroun - Critique contre les Beti: La sénatrice Nicole Okala Bilaï prend la défense de Jean Pierre Amougou Belinga
Cameroun - Carnet noir: L’ancien ministre chargé de mission à la Présidence, John Ebong Ngole, est mort
Cameroun - Performance: Gaz du Cameroun réalise un chiffre d’affaires de près de 12 milliards de FCFA en 2019
Cameroun - Crise Anglophone: Sons discordants en "Ambazonie" au sujet des négociations de cessez-le-feu avec Yaoundé
Engagé dans ce qu’il a lui-même appelé «un processus de grande réalisation», Jean Pierre Amougou a visité, le 2 juillet 2020, le chantier de construction de ses deux tours jumelles dans la ville de Yaoundé.
Un projet de pont frontalier entre Mfum et Ekok, pour doper les échanges commerciaux entre le Cameroun et le Nigeria
En février 2020, les banques du Cameroun ont capté 20% de la liquidité injectée dans le système bancaire par la Beac
Qu’est-ce que l’économie numérique ?Powered by Froala Editor
En février 2020, les pays de la Cemac ont mobilisé 168 milliards de FCFA par BTA contre aucune émission en OTA
Les transferts d’argent au Cameroun, de la banque vers le mobilePowered by Froala Editor
Football : la CAN au Cameroun reportée à 2022 en raison du coronavirus
Quel avenir pour les transferts d’argent mobiles au Cameroun ?Powered by Froala Editor
Cameroun - Polémique: Joseph Antoine Bell répond à Richard Bona sur la question de l’alternance
Cameroun – Abus: Le journaliste de la CRTV Moki Edwin Kindzeka malmené par des policiers pour s’être exprimé en anglais
Passé colonial belge: "regrets" historiques du roi Philippe aux Congolais
Crise politique en RDC: Tshisekedi met en garde ses partenaires pro-Kabila
Les entreprises camerounaises les plus rentables en 2020Powered by Froala Editor
Enjeux et défis de l’économie numérique au CamerounPowered by Froala Editor
Cameroun - Frontière Cameroun/Guinée Équatoriale/Joseph Beti Assomo (ministre de la Défense): «En ce qui nous concerne côté camerounais, nous ne voyons p
BTP : le coronavirus ampute d’un demi-milliard de FCFA le budget de la Mission de promotion des matériaux locaux
Cameroun - Lutte contre le Coronavirus: 70 hygiénistes communautaires de la région de l’Est formés à la prévention et au contrôle de la maladie
Déjà plus de 2400 demandes d’emploi enregistrées au Douala Grand Mall pour ses 160 enseignes qui ouvriront en septembre
Cameroun - Soutien: Plus de 80 avocats prennent d’assaut les locaux de la direction régionale de la Police judiciaire du Sud-Ouest à Buea
Cameroun - Co-working: Le ministre des Petites et Moyennes Entreprises, Achille Bassilekin III, inaugure ‘’Africa Business Center’’ à Yaoundé
Relance du projet de poste de contrôle unique de Koutéré pour faciliter le commerce frontalier entre le Cameroun et le Tchad
Cameroun - Représailles: Bibou Nissack (porte-parole de Maurice Kamto) a peur pour sa famille
Face au faible recouvrement de la taxe d’intégration, la Commission de la Cemac suggère de créer de nouveaux prélèvements
Cameroun - Enseignement Supérieur: Les docteurs PhD recrutés dans les universités d’Etat organisent une marche de soutien à Paul Biya
Cameroun - Football/CHAN 2020 et CAN 2021: La CAF se prononce ce jour
Cameroun - Pêche et Aquaculture: Le ministre des Pêches et des Industries Animales, Dr Taïga, offre du matériel de travail aux pêcheurs
Cameroun - CAN 2021/Abel Mbengue (porte-parole du COCAN): «Par expérience, aucune tendance n’est à l’annulation»
Cameroun - Succession de gré à gré/Oumarou Fadil (membre influent du RDPC): «Le pouvoir n’est pas dans les rues encore moins dans les réseaux sociaux ou
Le Cameroun enregistre un déficit de production du maïs de plus 500 000 tonnes au cours de l’année 2019
Élimination du commerce illicite du tabac : les industriels camerounais redoutent un coup tordu des multinationales
Cameroun - Athlétisme: La lanceuse camerounaise Auriol Dongmo change de nationalité
Cameroun - Education: Plus de 180.000 élèves à l’assaut du concours d’entrée en 6ème ce 30 juin 2020.
Cameroun - Coronavirus: L’OMS offre 183 concentrateurs d’oxygène au Cameroun pour près de 79 millions FCFA
Zambo-Anguissa et Villarreal aux portes du top 4 en Liga
Cameroun - Gendarmerie Nationale: Le Groupement de la circulation routière reçoit du matériel moderne de surveillance des voies de communication
Cameroun - Stade d’Olembé: L’entreprise MAGIL reporte la livraison du chantier au mois de novembre 2020
Cameroun - Institution: Après trois années passées à la BAD, le camerounais Célestin Monga retourne à la Banque Mondiale
Cameroun - Kye-Ossi (Sud): La disparition de deux Camerounais ravive les tensions entre Camerounais et Equato-guinéens aux frontières
Cameroun - Invention: Un compteur intelligent inventé pour contrôler la consommation à distance de l’énergie électrique 
Cameroun - Affaire des biens de feu Marc-Vivien Foe/Martin Amougou Foé (père de Marc-Vivien Foe): «Marie Louise a simplement profité de mon absence du Came
Cameroon: Anglophones sidelined from influential posts in new appointments at CRTV
Au Cameroun, le Covid-19 plombe le budget d’investissement public (BIP), exécuté à 17% au premier semestre 2020
Cameroun - Collectivités territoriales décentralisées: Le Ministre de la Décentralisation, Georges Elanga Obam, évalue les compétences transférées dix a
Au Cameroun, le Covid-19 plombe le budget d’investissement public (BIP), exécuté à 17% au premier semestre 2020
Cameroun - Enseignement supérieur: Le ministre Jacques Fame Ndongo ne reconnaît par les diplômes de Doctorat et Phd délivrés par l’Institut Panafricain d
Cameroun - Crise anglophone: L’armée annonce la libération de deux otages dans le Donga Mantung (Nord-Ouest) 24h après leur kidnapping
Roland Maxime Ak’a Ndi’i prend les rênes du Chantier naval et industriel du Cameroun, suite au décès d’Alfred Nforgwei
Cameroon – COVID-19: Cameroonians barred from entering European Union when borders reopen on July 1
La start-up camerounaise Ndoto Sarl conçoit un compteur électrique intelligent permettant de réduire la fraude
Burundi: un nouveau gouvernement dominé par les durs du régime
Covid-19 : les échanges commerciaux globaux du Cameroun régressent de 16% au premier semestre 2020
Hon. Joshua Osih, 1st Vice National Chairman of the opposition Social Democratic Front, SDF, has called on the Head of State to restrict travels into Cameroon for citizens of the European Union.
Vient de paraître: Il y a des Camerounais qui vous aiment de Marie Louise Eteki Otabela
Cameroun - Salubrité: Célestine Ketcha Courtes, ministre de l’Habitat et du Développement Urbain, lance le concours «Ville la plus propre» 2020 à Douala
Cameroun - Dénonciation/Pr Jean Bahebeck (universitaire, militant de l’UPC): «Les Bassa sont la seule tribu du Cameroun dispersée dans trois régions… Le
Cameroun - Assemblée Nationale/Koupit Adamou (député UDC): «Pour le moment, il n’y a aucun projet de loi de modification de la Constitution ou sur le Code
Cameroun - Ouest: Le Préfet du département du Ndé somme le nouveau Sous-Préfet de Bazou de se marier
Cameroun - Diocèse de Bafoussam (Ouest): Un prêtre sanctionné pour avoir participé à une danse cultuelle d’une société sécrète à Bandjoun
Dans perspective de la Zlecaf, Mbarga Atangana remet sur la table la création de l’Agence de promotion des exportations
Cameroun - TIC: Le deuxième Forum sur l’Innovation et les Technologies émergentes se prépare !
Le port de Douala crée, en PPP avec Business Facilities Corporation SA, une filiale dédiée à la gestion du pesage
Cameroun - TIC: La 5ème édition du concours HUAWEI «SEEDS FOR THE FUTURE 2020» prévue au mois de septembre à Yaoundé
Un gang sème la terreur au marché Central de Douala.
Cameroun - Positionnement/Bayero Fadil (militant du RDPC): «Nous voulons démontrer que le septentrion uni peut soit faire d’un homme Président de la Répub
L’Australien Avima Iron Ore choisit d’exporter ses minerais de fer du Congo via le port de Kribi
L’agro-industriel Hevecam, filiale camerounaise de Corrie MacColl, annonce des licenciements économiques
Opportunisme : Kamto pour une militarisation étrangère au NOSO
Stade Omnisports Paul Biya : des avancées, mais il reste du travail
Le Président Mouvement Patriotique pour un Cameroun Nouveau ne lâche pas d’une semelle le président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun et allié d’hier, dont il regrette amèrement d’avoir fait la rencontre.
Cameroun - Concertation: La sécurité à la frontière du Cameroun et de la Guinée équatoriale préoccupe les présidents Paul Biya et Theodoro Obiang Nguema
Cameroun - Crise: HEVECAM va licencier des employés pour «motif économique»
Cameroun - Insécurité: Le nouveau dispositif sécuritaire dans la ville de Yaoundé produit ses premiers résultats.