Nom de domain Hebergement web téléphonie VoIP SMS

Il a publié à cet effet, un long texte sur les réseaux so

Il a publié à cet effet, un long texte sur les réseaux sociaux.

La polémique ne retombe pas autour du projet de loi portant Code général des collectivités territoriales décentralisées en étude au parlement.

Une disposition en particulier fait problème, celle contenue dans l’article 246, (alinéa 1) du texte qui prévoit que «le Maire de la Ville est une personnalité autochtone de la Région de rattachement de la Communauté Urbaine».

Selon le journaliste Benjamin Zebaze, c’est «un texte anti-Bami».

«Ce qui est clair, c’est que les auteurs de ce texte avaient un autre objectif que celui affiché: contrer les bamilékés sur le plan politique», dit-il dans une longue réflexion sur la question publiée sur les réseaux sociaux.

«Lorsqu’on estime, sans avoir bien défini le concept d’autochtone, que seul ce dernier peut occuper certains postes dans une Région, qui peut encore contester le fait qu’une telle mesure vise la communauté bamiléké?», interroge le directeur de publication des journaux Ouest Echo et Ouest Littoral.

Il estime en effet que «le bamiléké fait peur, très peur. Les autres communautés redoutent des gens qui malgré l’adversité, dans des conditions extrêmes, arrivent toujours à se sortir gagnant sur le plan économique. Il fait peur à cause de sa démographie qui l'oblige à chercher des terres auprès des autres communautés pour s’épanouir, les siennes ne pouvant contenir l’ensemble de ses enfants».

Notre confrère nuance son propose en soulignant que cette communauté dont il est originaire, «porte les germes de sa détestation»

«Dans la plupart des groupes sur les réseaux sociaux, ceux qui accusent les autres de ‘‘tchop block pot’’, de paresseux… sont pour la plupart des bamilékés. Se faisant, ils ignorent les dégâts qu’ils causent à leur communauté. Un Beti, un anglophone, un Mbo... peut être légitimement choqué par de tels propos», indique M. Zebaze.  

Pour comprendre le journaliste, il faut savoir que dans une ville comme Douala qui compte six arrondissements, les ressortissants bamilékés occupaient trois sièges de mairies avant le décès de Françoise Foning.

Elle a été remplacée à Douala 5è par Gustave Ebanda qui est ressortissant de l’ethnie Beti. Ce qui signifie que si cette loi est adoptée, ce n’est pas seulement la communauté Bamiléké qui serait affectée.

Voici l’intégralité de sa réflexion:

DECENTRALISATION : UN TEXTE ANTI-BAMI par Benjamin Zebaze

J’ai essayé de lire les textes du gouvernement sur la décentralisation toute la journée d’hier. Le moins que l’on puisse en dire, est qu’il faut être courageux pour tout lire et comprendre ce qui sous-tend un tel texte.

Ce qui est, en revanche clair, et je m’en félicite, c’est que les auteurs de ce texte avaient un autre objectif que celui affiché: contrer les bamilékés sur le plan politique.

Au moins, on ne se cache pas et personne ne viendra plus nous parler d’égalité des Camerounais, d’unité nationale... dans la mesure où la Constitution hier, la loi aujourd’hui, indiquent que selon l’endroit où on se trouve, on est moins Camerounais que l’autre; ayant moins de droit.

UN TEXTE CLAIREMENT ANTI-BAMI

Je suis plutôt content, car cela fait des années que j’explique que ce pays n’est plus qu’un conglomérat de communautés qui se regardent en chiens de faïence, prêtes à en découdre: je ne récolte qu’injures et mépris.

Lorsqu’on estime, sans avoir bien défini le concept d’autochtone, que seul ce dernier peut occuper certains postes dans une Région, qui peut encore contester le fait qu’une telle mesure vise la communauté bamiléké?

Cela va enfin ouvrir les yeux à beaucoup de nos compatriotes. Déjà sur les réseaux sociaux, vous constaterez qu’en dehors des groupes où les bamilékés sont les plus nombreux, tous les autres ne trouvent rien  contre les nouvelles lois; bien au contraire, ils vont s’en féliciter, parfois sans se demander quelles seraient leurs sentiments s’ils étaient à la place des personnes ostracisées.

C'est ce qui explique le fait que Paul Biya peut avoir de nombreux votes en sa faveur et gagner une élection à la régulière, certainement pas avec 71%.

Les gens lors de la dernière présidentielle par exemple, comme je l'ai maintes fois exprimé, votaient contre Maurice Kamto qui pour eux, était le candidat des bamilékés; Paul Biya représentait alors le meilleur rempart contre le péril bamiléké. Ne pas comprendre cette évidence, c’est rien comprendre aux enjeux politiques d'aujourd'hui et de demain.

Ce que les nouveaux textes législatifs posent comme problème mérite un débat sans passion, avec sang-froid, entre les Camerounais qui se soucient de l’avenir de leur pays.

J'ai toujours affirmé être pour une réelle politique d'équilibre régional; pour la protection des minorités. Si la dictature d'une majorité est injuste, celle d'une minorité est une escroquerie insoutenable.

POURQUOI LE BAMI EST COMBATTU ?

On voit là un énième épisode de la "chasse aux bamilékés" qui dure depuis le siècle dernier. La question qui brûle les lèvres est alors de savoir pourquoi?

J’ai écrit il y a des mois, un très long texte pour essayer de l’expliquer. Certains extrémistes bamilékés ont failli s’étrangler après m’avoir étranglé. Ils ignoraient, sans doute, que j’ai bataillé dur dans ce pays pour être libre de dire ce que je pense sur un sujet, fut-il brûlant et au risque de me tromper, sans peur ni faiblesse.

Cela dit, ne comptez pas sur moi pour jeter tous les torts sur les autres. Le bamiléké (aucune règle n’ayant pas d’exceptions), porte en lui-même les germes de sa détestation.

Je vais prendre, en tant que bamiléké, quelques exemples pour montrer notre duplicité que certains Camerounais ne supportent pas:

Et quand ils vont rentrer à l’Ouest, des gens vont accourir vers eux pour quelques boites de sardines, oubliant que ces gens sont de véritables fossoyeurs des personnes qu’ils sont censés représentées.

Se faisant, ils ignorent les dégâts qu’ils causent à leur communauté. Un Beti, un anglophone, un Mbo... peut être légitimement choqué par de tels propos.

Lorsque Ahmadou Ahidjo arrive au pouvoir, les principales ressources sur lesquelles il s’appuie pour  créer un embryon d’État, sont essentiellement agricoles. C’est le Café et le Cacao qu’on cultive essentiellement au Centre Sud, à l’Ouest, dans le Moungo et en zone anglophone qui permet à l’État de faire face à ses engagements.

Ce n’est pas parce que Paul Biya a placé quelques Beti à tous les postes de pouvoir et qu’avec eux, il détruit ce pays, qu’on doit oublier les efforts réalisés par leurs ancêtres pour le développement de ce pays.

COMMENT DOIVENT RÉAGIR LES BAMILEKES ?

De mon point de vue, la communauté bamiléké doit faire face au plus grand défi de son histoire; sinon elle risque de subir le sort des Juifs comme l’a prédit le ministre Jean De Dieu Momo, sans que personne au sein du pouvoir, au sein de l'élite politico-économique bamiléké ne trouve à redire.

Pour s’en sortir, je propose quelques pistes:

Dans mon village Bafou par exemple, 10 sièges de sociétés avec 10 employés, créeraient un début de boom immobilier, relancerait la consommation…

Ceux qui voudront pousser la communauté à aiguiser ses machettes, nettoyer ses vieux fusils pour se préparer à la guerre sont des imbéciles.

Si on est vraiment fort, on doit pouvoir répondre à l’adversité par de méthodes intelligentes. Nos jeunes en sont capables.

En tous les cas, avec cette nouvelle loi, le gouvernement a dépassé une ligne rouge. Rester les bras croisés serait une grosse faute.

Entretemps, mes enfants et moi, et tous ceux qui sont dans la même situation deviennent quoi ?

Quand je suis en pays Bassa et Bakoko, on me traite affectueusement, par mes réactions, de bamiléké. A l’Ouest, quand j’élève la voix, on rappelle que je ne suis pas tout à fait bamiléké.

La définition de «l’autochtonie» selon  Biya et les siens vont classer mes enfants, avec du sang Douala, Bassa, Beti, dans quelle catégorie ?

Fred BIHINA

Auteur:


Cameroun - Elections législatives et municipales 2020: Après avoir piétiné des symboles du RDPC, Jean- Michel Nintcheu se dit prêt à recommencer
Les recettes douanières du Cameroun augmentent de 46,7 milliards de FCFA pour se situer à 971,7 milliards en 2019
Cameroun - Emploi: Selon le ministère des Petites et Moyennes Entreprises, plus de 13000 entreprises ont été créées en 2019  
Cameroun - Législatives et municipales 2020: La campagne électorale tourne à l’affrontement entre les candidats du RDPC, Ali Bachir et Alhadji Aboubakar, d
Commercial Bank du Cameroun obtient environ 10 milliards de FCFA auprès de la BEI pour le financement des PME
Au Cameroun, cinq civils tués dans une attaque de Boko Haram près du lac Tchad
Village Babou : la chefferie attaquée par un essaim d’abeilles
Cameroun – Secteur privé: Bientôt, Les entreprises convaincues de s’être livrées à des actes de corruption manifestes seront purement exclues du GICAM
Cameroun – Football: La deuxième phase des championnats nationaux de Elite One et Elite II est de retour au calendrier après la remise d’une enveloppe de
À Douala, la start-up Bee Sarl tente de révolutionner le transport par moto-taxi au Cameroun
Cameroun – Logements sociaux: Les acquéreurs des logements sociaux d’Olembe refusent de rejoindre leurs nouvelles habitations à cause de l’absence d’e
L’électricien Eneo admet la possibilité que des erreurs se glissent dans les factures de ses clients
Élections municipales et législatives du 9 février 2020 : le financement public de la campagne électorale disponible
Hans-Peter Schadek : « la balance commerciale entre le Cameroun et l’UE reste positive en faveur du Cameroun »
Havard découvre des squelettes préhistoriques près de Bamenda remettant en cause l’autochtonie des occupants actuels du Cameroun
Avec 68% des marchandises, le Tchad domine le transit import au port en eau profonde de Kribi au Cameroun
Cameroun - Maurice Kamto à ses partisans à Paris: «Merci pour l’accueil … Vous êtes des Camerounais préoccupés et engagés pour le développement de n
Gabon: une femme tuée par une "balle perdue" lors des récents incidents de Libreville
Afrique du Sud: une banque publique vient au secours de SAA au bord de la faillite
Coronavirus: le Mozambique suspend la délivrance des visas aux Chinois
Cameroun - Jean De Dieu Momo : « C’est ma liberté de rester sur Facebook. J’y suis, j’y reste. Tant que mes patrons ne me disent pas que « Momo arrête
La PME Igeaf BTP Sarl ouvre le premier centre de formation professionnelle en menuiserie aluminium du Cameroun
Cameroun: Le ministre Paul Atanga Nji invite les responsables de partis à venir décharger le financement public pour la campagne électorale 2020 
Lions Indomptables : ambiance des vestiaires
Cameroun – Electrification rurale: 25 milliards de FCFA pour électrifier 150 villages dans la région de l’Est
Cameroun - Opposition: Alice Sadio démissionne de la présidence de l’AFP
CAN 2021 : Jean-Paul Akono regrette la nomination d’un sélectionneur sans état de service à la tête des Lions Indomptables
Cameroun – CAN 2021: Les travaux de construction des différentes voies d’accès du stade de Japoma sont réalisés à plus de 90%
Cameroun - Coopération: L’Egypte veut construire une usine de transformation de bois dans le pays
Cameroun - Epidémie du Coronavirus/Malachie Manaouda (ministre de la Santé Publique): «Nous disposons d’un plan préparation et de réponse à la grippe en
Cameroun - Salubrité : Les autorités administratives de Douala instaurent « le jeudi de propreté » avant, pendant et après le CHAN et la CAN
Cameroun - Endettement: Le FMI demande à l’Etat de respecter strictement le plan de décaissement des prêts contractés  
Les propositions de l’industrie cosmétique pour développer le « Made in Cameroon »
Le Cameroun occupe le 40e rang du classement des pays les plus démocratiques d’Afrique (Economist Intelligence Unit)
Cameroun - Prison de Kondengui: Sisiku Ayuk Tabe et ses codétenus craignent pour leur vie
Cameroun – Justice: Le procès de Mamadou Mota et de Mancho Bibixy renvoyé au 24 février 2020
Cameroun : Toni Conceiçao, coach des Lions indomptables, a présenté au président de la Fecafoot un nouveau programme de travail avec la sélection national
Cameroun - Campagne électorale: Cabral Libii et Serge Espoir Matomba dénoncent la non disponibilité des financements publics
Cameroon – Muyuka: Candidate On CPDM List For February 9 Municipal Elections Withdraws Over Health Concerns
Après plus d’un an d’attente, l’opérationnalisation du Dispositif d’appui à la compétitivité du Cameroun annoncée pour 2020
Le président du Sénat a regagné le Cameroun dans la nuit du 27 janvier 2020.
À fin 2019, l’encours de la dette publique camerounaise a atteint 8 384 milliards FCFA, soit 37,4% du PIB
Le tribunal de commerce de Paris saisit pour annuler le rachat de la Bicec par le Marocain BCP
Le Groupement inter-patronal du Cameroun menace d’exclure de ses rangs les entreprises convaincues de corruption
L’Égypte veut investir dans la transformation du bois au Cameroun
Sur les 9 premiers mois de l’année 2019, le Cameroun a subventionné la consommation du gaz domestique à 17,9 milliards FCFA
Cameroun : ouverture timide de la campagne en vue des élections locales
Affaire Mamadou Mota, Mancho Bbc : La mise en liberté provisoire rejetée
Aéroport de Douala : Conavirus, des passagers contrôlés au thermomètre-laser
Le boycott au menu de la campagne
Cameroun: Le président Paul Biya signe un décret portant nomination de Sous-Préfets.
Cameroon – End To Anglophone Crisis: Agbor Balla Rubbishes Decentralization & Special Status, Insists Two-State Federation Is Only Way Out
Le site de la conférence a été pris d’assaut par des policiers  envoyés par le sous-préfet de Bafoussam 1er, Aboubakar Garba.
Championnats pro : retour sur les terrains dès mardi
Cameroun - Lycée d’Ayos: Voici la version des faits de l’enseignant molesté par le sous-préfet. Une version démentie par l’autorité administrative.
Cameroun - Infrastructures routières: Le gouvernement veut construire plus de routes avec peu d’argent  
Cameroun - Campagne électorale: L’honorable Jean Michel Nintcheu du SDF a marché sur des symboles du RDPC
Cameroun – Football: Le Cameroun va abriter le championnat d’Afrique centrale des moins de 17 ans en juillet 2020
Ses détracteurs ne lui ont pas pardonné cet excès de zèle
Les entreprises qui vont réaliser le projet d’électrification de 150 localités à l’Est du Cameroun sont connues
Cameroun - Production des passeports/Commissaire divisionnaire J. L. Messing (directeur de la police des frontières): «Le service de production des passeports
Le Cameroun va tenter de lever 50 milliards de FCFA sur le marché monétaire de la Cemac, le 29 janvier 2020
Cameroun : pourquoi Jean Perrial Nyodog a été limogé
Cameroun - Apaisement: Après l’incendie de son domicile, le journaliste Sam Sévérin Ango abandonne les poursuites contre son épouse
Cameroon – Anglophone Crisis: Military Scores Major Victory In Bui, Kills Headstrong Separatist “General Chacha”
Cameroun - Lions Indomptables: Porté disparu depuis deux mois, le sélectionneur Toni Conceiçao est de retour au Cameroun
Tunisie: décès de la blogueuse Lina Ben Mhenni, une figure de la révolution
Le hacker portugais Rui Pinto révèle être derrière les "Luanda Leaks"
Le Cameroun reconnecté aux câbles sous-marins à fibre optique WACS et SAT3, après plus d’une semaine d’interruption
La nouvelle de son décès a provoqué une onde de choc dans les milieux du sport et du showbiz.
En vue de tripler son capital pour le porter à 37 milliards de FCFA, la Bicec sollicite ses actionnaires privés camerounais
Pour révolutionner l’aménagement intérieur des entreprises, William Fotchine lance la 1ère matériauthèque du Cameroun
Malachie Manaouda : « des mesures sont en cours pour prévenir toute importation des Coronavirus chinois au Cameroun »
L’ambassade de France au Cameroun annonce la mise en place d’un nouveau système de demande de visa
La SNH lance un appel d’offres pour la réalisation d’une étude sismique dans le bassin de Douala/Kribi-Campo
CHAN 2020 : la réaction de Clément Arroga après la victoire contre le Tchad
CHAN 2020 : le Cameroun bat le Tchad en match amical (2-0)
Six ans que Christiane Soppo secrétaire de Marafa Hamidou a été retrouvée assassinée à son domicile
Cameroun - Jean de Dieu Momo : « Il n’y a pas d’alliance entre mon parti et le RDPC, j’ai une alliance avec le président Paul Biya que je soutiendrai
Cameroun – Législatives et municipales 2020 : Les Candidats de l’ANDP et du FSNC promettent des écoles modernes et l’amélioration des conditions de vi
Cameroun - Crise anglophone: Le général Chacha, un important chef milicien, tué par l’armée
Cameroun : Selon Georges Elanga Obam, les 15% du budget de l’Etat consacrés à la dotation générale de la décentralisation ne seront pas effectifs en 2020
Au front des guerres dans les Régions du Nord-Ouest, Sud-Ouest et Extrême-Nord, les forces armées camerounaises sont régulièrement accusées par les populations et les organisations non gouvernementales de violations graves des droits de l’homme.
Cameroun : La Confédération africaine de football ouvre officiellement la procédure d’accréditation des médias pour le tirage au sort du CHAN 2020.
Cameroun - Sam Sévérin Ango réclame une promotion au sein du MRC: «Ce que j’attends du MRC, c’est qu’ils me mettent à la place qu’il faut pour cont
Iɴᴄᴏᴍᴘᴇ́ᴛᴇɴᴄᴇ ᴅᴜ Dɪʀᴇᴄᴛᴇᴜʀ Gᴇɴᴇʀᴀʟ ᴅᴇs Iᴍᴘᴏ̂ᴛs ?
CHRONIQUE DOMINICALE 26-1-2020: LA SEMAINE DES GIFLES
Cameroun, Afrique centrale francophone: Élections Pièges à Cons et Corrompus
Cameroun, Afrique centrale francophone: Élections Pièges à Cons et Corrompus
Le mépris de Biya aux créateurs de richesses pousse le DG des impôts à mépriser les entrepreneurs
Les candidats ont deux semaines pour séduire les électeurs jusqu’àu 8 février prochain.
Cameroun – Justice: Les années de prison de Thierry Atangana au cameroun inspirent la proposition d’une loi à l’Assemblée Nationale Française
Cameroun -  Alerte au Coronavirus chinois : Voici les prescriptions du ministre camerounais de la santé publique.
Le scandale dos Santos, test pour la lutte anticorruption en Angola
Gouvernance : Selon Transparency international (TI), le Cameroun est le 28e pays le plus corrompu du monde en 2019