Nom de domain Hebergement web téléphonie VoIP SMS

Il a publié à cet effet, un long texte sur les réseaux so

Il a publié à cet effet, un long texte sur les réseaux sociaux.

La polémique ne retombe pas autour du projet de loi portant Code général des collectivités territoriales décentralisées en étude au parlement.

Une disposition en particulier fait problème, celle contenue dans l’article 246, (alinéa 1) du texte qui prévoit que «le Maire de la Ville est une personnalité autochtone de la Région de rattachement de la Communauté Urbaine».

Selon le journaliste Benjamin Zebaze, c’est «un texte anti-Bami».

«Ce qui est clair, c’est que les auteurs de ce texte avaient un autre objectif que celui affiché: contrer les bamilékés sur le plan politique», dit-il dans une longue réflexion sur la question publiée sur les réseaux sociaux.

«Lorsqu’on estime, sans avoir bien défini le concept d’autochtone, que seul ce dernier peut occuper certains postes dans une Région, qui peut encore contester le fait qu’une telle mesure vise la communauté bamiléké?», interroge le directeur de publication des journaux Ouest Echo et Ouest Littoral.

Il estime en effet que «le bamiléké fait peur, très peur. Les autres communautés redoutent des gens qui malgré l’adversité, dans des conditions extrêmes, arrivent toujours à se sortir gagnant sur le plan économique. Il fait peur à cause de sa démographie qui l'oblige à chercher des terres auprès des autres communautés pour s’épanouir, les siennes ne pouvant contenir l’ensemble de ses enfants».

Notre confrère nuance son propose en soulignant que cette communauté dont il est originaire, «porte les germes de sa détestation»

«Dans la plupart des groupes sur les réseaux sociaux, ceux qui accusent les autres de ‘‘tchop block pot’’, de paresseux… sont pour la plupart des bamilékés. Se faisant, ils ignorent les dégâts qu’ils causent à leur communauté. Un Beti, un anglophone, un Mbo... peut être légitimement choqué par de tels propos», indique M. Zebaze.  

Pour comprendre le journaliste, il faut savoir que dans une ville comme Douala qui compte six arrondissements, les ressortissants bamilékés occupaient trois sièges de mairies avant le décès de Françoise Foning.

Elle a été remplacée à Douala 5è par Gustave Ebanda qui est ressortissant de l’ethnie Beti. Ce qui signifie que si cette loi est adoptée, ce n’est pas seulement la communauté Bamiléké qui serait affectée.

Voici l’intégralité de sa réflexion:

DECENTRALISATION : UN TEXTE ANTI-BAMI par Benjamin Zebaze

J’ai essayé de lire les textes du gouvernement sur la décentralisation toute la journée d’hier. Le moins que l’on puisse en dire, est qu’il faut être courageux pour tout lire et comprendre ce qui sous-tend un tel texte.

Ce qui est, en revanche clair, et je m’en félicite, c’est que les auteurs de ce texte avaient un autre objectif que celui affiché: contrer les bamilékés sur le plan politique.

Au moins, on ne se cache pas et personne ne viendra plus nous parler d’égalité des Camerounais, d’unité nationale... dans la mesure où la Constitution hier, la loi aujourd’hui, indiquent que selon l’endroit où on se trouve, on est moins Camerounais que l’autre; ayant moins de droit.

UN TEXTE CLAIREMENT ANTI-BAMI

Je suis plutôt content, car cela fait des années que j’explique que ce pays n’est plus qu’un conglomérat de communautés qui se regardent en chiens de faïence, prêtes à en découdre: je ne récolte qu’injures et mépris.

Lorsqu’on estime, sans avoir bien défini le concept d’autochtone, que seul ce dernier peut occuper certains postes dans une Région, qui peut encore contester le fait qu’une telle mesure vise la communauté bamiléké?

Cela va enfin ouvrir les yeux à beaucoup de nos compatriotes. Déjà sur les réseaux sociaux, vous constaterez qu’en dehors des groupes où les bamilékés sont les plus nombreux, tous les autres ne trouvent rien  contre les nouvelles lois; bien au contraire, ils vont s’en féliciter, parfois sans se demander quelles seraient leurs sentiments s’ils étaient à la place des personnes ostracisées.

C'est ce qui explique le fait que Paul Biya peut avoir de nombreux votes en sa faveur et gagner une élection à la régulière, certainement pas avec 71%.

Les gens lors de la dernière présidentielle par exemple, comme je l'ai maintes fois exprimé, votaient contre Maurice Kamto qui pour eux, était le candidat des bamilékés; Paul Biya représentait alors le meilleur rempart contre le péril bamiléké. Ne pas comprendre cette évidence, c’est rien comprendre aux enjeux politiques d'aujourd'hui et de demain.

Ce que les nouveaux textes législatifs posent comme problème mérite un débat sans passion, avec sang-froid, entre les Camerounais qui se soucient de l’avenir de leur pays.

J'ai toujours affirmé être pour une réelle politique d'équilibre régional; pour la protection des minorités. Si la dictature d'une majorité est injuste, celle d'une minorité est une escroquerie insoutenable.

POURQUOI LE BAMI EST COMBATTU ?

On voit là un énième épisode de la "chasse aux bamilékés" qui dure depuis le siècle dernier. La question qui brûle les lèvres est alors de savoir pourquoi?

J’ai écrit il y a des mois, un très long texte pour essayer de l’expliquer. Certains extrémistes bamilékés ont failli s’étrangler après m’avoir étranglé. Ils ignoraient, sans doute, que j’ai bataillé dur dans ce pays pour être libre de dire ce que je pense sur un sujet, fut-il brûlant et au risque de me tromper, sans peur ni faiblesse.

Cela dit, ne comptez pas sur moi pour jeter tous les torts sur les autres. Le bamiléké (aucune règle n’ayant pas d’exceptions), porte en lui-même les germes de sa détestation.

Je vais prendre, en tant que bamiléké, quelques exemples pour montrer notre duplicité que certains Camerounais ne supportent pas:

Et quand ils vont rentrer à l’Ouest, des gens vont accourir vers eux pour quelques boites de sardines, oubliant que ces gens sont de véritables fossoyeurs des personnes qu’ils sont censés représentées.

Se faisant, ils ignorent les dégâts qu’ils causent à leur communauté. Un Beti, un anglophone, un Mbo... peut être légitimement choqué par de tels propos.

Lorsque Ahmadou Ahidjo arrive au pouvoir, les principales ressources sur lesquelles il s’appuie pour  créer un embryon d’État, sont essentiellement agricoles. C’est le Café et le Cacao qu’on cultive essentiellement au Centre Sud, à l’Ouest, dans le Moungo et en zone anglophone qui permet à l’État de faire face à ses engagements.

Ce n’est pas parce que Paul Biya a placé quelques Beti à tous les postes de pouvoir et qu’avec eux, il détruit ce pays, qu’on doit oublier les efforts réalisés par leurs ancêtres pour le développement de ce pays.

COMMENT DOIVENT RÉAGIR LES BAMILEKES ?

De mon point de vue, la communauté bamiléké doit faire face au plus grand défi de son histoire; sinon elle risque de subir le sort des Juifs comme l’a prédit le ministre Jean De Dieu Momo, sans que personne au sein du pouvoir, au sein de l'élite politico-économique bamiléké ne trouve à redire.

Pour s’en sortir, je propose quelques pistes:

Dans mon village Bafou par exemple, 10 sièges de sociétés avec 10 employés, créeraient un début de boom immobilier, relancerait la consommation…

Ceux qui voudront pousser la communauté à aiguiser ses machettes, nettoyer ses vieux fusils pour se préparer à la guerre sont des imbéciles.

Si on est vraiment fort, on doit pouvoir répondre à l’adversité par de méthodes intelligentes. Nos jeunes en sont capables.

En tous les cas, avec cette nouvelle loi, le gouvernement a dépassé une ligne rouge. Rester les bras croisés serait une grosse faute.

Entretemps, mes enfants et moi, et tous ceux qui sont dans la même situation deviennent quoi ?

Quand je suis en pays Bassa et Bakoko, on me traite affectueusement, par mes réactions, de bamiléké. A l’Ouest, quand j’élève la voix, on rappelle que je ne suis pas tout à fait bamiléké.

La définition de «l’autochtonie» selon  Biya et les siens vont classer mes enfants, avec du sang Douala, Bassa, Beti, dans quelle catégorie ?

Fred BIHINA

Auteur:


Quel est le moyen le plus fiable pour conserver son épargne au Cameroun?
Les avantages et les limites des transferts d’argent mobiles au Cameroun
Des solutions par cher pour envoyer de l’argent au Cameroun depuis l’étranger
Les tendances actuelles des transferts d’argent au Cameroun
Les avantages des paiements mobiles internationaux pour les camerounaisPowered by Froala Editor
Quels sont les avantages d’un portefeuille électronique ?Powered by Froala Editor
Pourquoi devez-vous opter pour le paiement mobile lorsque vous achetez sur internet au Cameroun ?Powered by Froala Editor
Quels sont les moyens de paiement en ligne les plus utilisés au Cameroun ?Powered by Froala Editor
Les transferts mobiles entre le Cameroun et l’étranger, c’est possiblePowered by Froala Editor
Cameroun – Deux ans après sa déchéance, Dieudonné Yebga se considère toujours comme «le président du MANIDEM»
Cameroun - Alliance Politique: PCRN-MPCN ? Cabral Libii ne ferme pas la porte à Paul Eric Kingue
Cameroon – Charity: Entrepreneur cum politician, Edison Fru Ndi, champions fight against COVID-19 in North West
Cameroun – Futures échéances électorales/Maurice Kamto (Président national du MRC): «Zéro élection sans la fin de la guerre civile au NOSO (Nord-Ouest
La Brigade Anti-Sardinards réfute une fois de plus toute inféodation au Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, à la suite des manifestations anti-Biya cette fin de semaine à Bruxelles, mais proclame avec insistance son allégeance à Maurice Kamto le le
Paiements mobiles des moyens pratiques et sécurisésPowered by Froala Editor
Qu’est-ce qu’un portefeuille électronique et à quoi il sert ?Powered by Froala Editor
Qu’est-ce qu’un paiement mobile ?Powered by Froala Editor
Cameroun - Accès à l’énergie: Des centrales solaires photovoltaïques d’une capacité de 100,5 MW bientôt construites dans les régions septentrionales
Cameroun - Médias: Le Syndicat national des journalistes du Cameroun crée le Conseil national d’éthique et de déontologie pour protéger les citoyens «fa
Cameroun - Critique contre les Beti: La sénatrice Nicole Okala Bilaï prend la défense de Jean Pierre Amougou Belinga
Cameroun - Carnet noir: L’ancien ministre chargé de mission à la Présidence, John Ebong Ngole, est mort
Cameroun - Performance: Gaz du Cameroun réalise un chiffre d’affaires de près de 12 milliards de FCFA en 2019
Cameroun - Crise Anglophone: Sons discordants en "Ambazonie" au sujet des négociations de cessez-le-feu avec Yaoundé
Engagé dans ce qu’il a lui-même appelé «un processus de grande réalisation», Jean Pierre Amougou a visité, le 2 juillet 2020, le chantier de construction de ses deux tours jumelles dans la ville de Yaoundé.
Un projet de pont frontalier entre Mfum et Ekok, pour doper les échanges commerciaux entre le Cameroun et le Nigeria
En février 2020, les banques du Cameroun ont capté 20% de la liquidité injectée dans le système bancaire par la Beac
Qu’est-ce que l’économie numérique ?Powered by Froala Editor
En février 2020, les pays de la Cemac ont mobilisé 168 milliards de FCFA par BTA contre aucune émission en OTA
Les transferts d’argent au Cameroun, de la banque vers le mobilePowered by Froala Editor
Football : la CAN au Cameroun reportée à 2022 en raison du coronavirus
Quel avenir pour les transferts d’argent mobiles au Cameroun ?Powered by Froala Editor
Cameroun - Polémique: Joseph Antoine Bell répond à Richard Bona sur la question de l’alternance
Cameroun – Abus: Le journaliste de la CRTV Moki Edwin Kindzeka malmené par des policiers pour s’être exprimé en anglais
Passé colonial belge: "regrets" historiques du roi Philippe aux Congolais
Crise politique en RDC: Tshisekedi met en garde ses partenaires pro-Kabila
Les entreprises camerounaises les plus rentables en 2020Powered by Froala Editor
Enjeux et défis de l’économie numérique au CamerounPowered by Froala Editor
Cameroun - Frontière Cameroun/Guinée Équatoriale/Joseph Beti Assomo (ministre de la Défense): «En ce qui nous concerne côté camerounais, nous ne voyons p
BTP : le coronavirus ampute d’un demi-milliard de FCFA le budget de la Mission de promotion des matériaux locaux
Cameroun - Lutte contre le Coronavirus: 70 hygiénistes communautaires de la région de l’Est formés à la prévention et au contrôle de la maladie
Déjà plus de 2400 demandes d’emploi enregistrées au Douala Grand Mall pour ses 160 enseignes qui ouvriront en septembre
Cameroun - Soutien: Plus de 80 avocats prennent d’assaut les locaux de la direction régionale de la Police judiciaire du Sud-Ouest à Buea
Cameroun - Co-working: Le ministre des Petites et Moyennes Entreprises, Achille Bassilekin III, inaugure ‘’Africa Business Center’’ à Yaoundé
Relance du projet de poste de contrôle unique de Koutéré pour faciliter le commerce frontalier entre le Cameroun et le Tchad
Cameroun - Représailles: Bibou Nissack (porte-parole de Maurice Kamto) a peur pour sa famille
Face au faible recouvrement de la taxe d’intégration, la Commission de la Cemac suggère de créer de nouveaux prélèvements
Cameroun - Enseignement Supérieur: Les docteurs PhD recrutés dans les universités d’Etat organisent une marche de soutien à Paul Biya
Cameroun - Football/CHAN 2020 et CAN 2021: La CAF se prononce ce jour
Cameroun - Pêche et Aquaculture: Le ministre des Pêches et des Industries Animales, Dr Taïga, offre du matériel de travail aux pêcheurs
Cameroun - CAN 2021/Abel Mbengue (porte-parole du COCAN): «Par expérience, aucune tendance n’est à l’annulation»
Cameroun - Succession de gré à gré/Oumarou Fadil (membre influent du RDPC): «Le pouvoir n’est pas dans les rues encore moins dans les réseaux sociaux ou
Le Cameroun enregistre un déficit de production du maïs de plus 500 000 tonnes au cours de l’année 2019
Élimination du commerce illicite du tabac : les industriels camerounais redoutent un coup tordu des multinationales
Cameroun - Athlétisme: La lanceuse camerounaise Auriol Dongmo change de nationalité
Cameroun - Education: Plus de 180.000 élèves à l’assaut du concours d’entrée en 6ème ce 30 juin 2020.
Cameroun - Coronavirus: L’OMS offre 183 concentrateurs d’oxygène au Cameroun pour près de 79 millions FCFA
Zambo-Anguissa et Villarreal aux portes du top 4 en Liga
Cameroun - Gendarmerie Nationale: Le Groupement de la circulation routière reçoit du matériel moderne de surveillance des voies de communication
Cameroun - Stade d’Olembé: L’entreprise MAGIL reporte la livraison du chantier au mois de novembre 2020
Cameroun - Institution: Après trois années passées à la BAD, le camerounais Célestin Monga retourne à la Banque Mondiale
Cameroun - Kye-Ossi (Sud): La disparition de deux Camerounais ravive les tensions entre Camerounais et Equato-guinéens aux frontières
Cameroun - Invention: Un compteur intelligent inventé pour contrôler la consommation à distance de l’énergie électrique 
Cameroun - Affaire des biens de feu Marc-Vivien Foe/Martin Amougou Foé (père de Marc-Vivien Foe): «Marie Louise a simplement profité de mon absence du Came
Cameroon: Anglophones sidelined from influential posts in new appointments at CRTV
Au Cameroun, le Covid-19 plombe le budget d’investissement public (BIP), exécuté à 17% au premier semestre 2020
Cameroun - Collectivités territoriales décentralisées: Le Ministre de la Décentralisation, Georges Elanga Obam, évalue les compétences transférées dix a
Au Cameroun, le Covid-19 plombe le budget d’investissement public (BIP), exécuté à 17% au premier semestre 2020
Cameroun - Enseignement supérieur: Le ministre Jacques Fame Ndongo ne reconnaît par les diplômes de Doctorat et Phd délivrés par l’Institut Panafricain d
Cameroun - Crise anglophone: L’armée annonce la libération de deux otages dans le Donga Mantung (Nord-Ouest) 24h après leur kidnapping
Roland Maxime Ak’a Ndi’i prend les rênes du Chantier naval et industriel du Cameroun, suite au décès d’Alfred Nforgwei
Cameroon – COVID-19: Cameroonians barred from entering European Union when borders reopen on July 1
La start-up camerounaise Ndoto Sarl conçoit un compteur électrique intelligent permettant de réduire la fraude
Burundi: un nouveau gouvernement dominé par les durs du régime
Covid-19 : les échanges commerciaux globaux du Cameroun régressent de 16% au premier semestre 2020
Hon. Joshua Osih, 1st Vice National Chairman of the opposition Social Democratic Front, SDF, has called on the Head of State to restrict travels into Cameroon for citizens of the European Union.
Vient de paraître: Il y a des Camerounais qui vous aiment de Marie Louise Eteki Otabela
Cameroun - Salubrité: Célestine Ketcha Courtes, ministre de l’Habitat et du Développement Urbain, lance le concours «Ville la plus propre» 2020 à Douala
Cameroun - Dénonciation/Pr Jean Bahebeck (universitaire, militant de l’UPC): «Les Bassa sont la seule tribu du Cameroun dispersée dans trois régions… Le
Cameroun - Assemblée Nationale/Koupit Adamou (député UDC): «Pour le moment, il n’y a aucun projet de loi de modification de la Constitution ou sur le Code
Cameroun - Ouest: Le Préfet du département du Ndé somme le nouveau Sous-Préfet de Bazou de se marier
Cameroun - Diocèse de Bafoussam (Ouest): Un prêtre sanctionné pour avoir participé à une danse cultuelle d’une société sécrète à Bandjoun
Dans perspective de la Zlecaf, Mbarga Atangana remet sur la table la création de l’Agence de promotion des exportations
Cameroun - TIC: Le deuxième Forum sur l’Innovation et les Technologies émergentes se prépare !
Le port de Douala crée, en PPP avec Business Facilities Corporation SA, une filiale dédiée à la gestion du pesage
Cameroun - TIC: La 5ème édition du concours HUAWEI «SEEDS FOR THE FUTURE 2020» prévue au mois de septembre à Yaoundé
Un gang sème la terreur au marché Central de Douala.
Cameroun - Positionnement/Bayero Fadil (militant du RDPC): «Nous voulons démontrer que le septentrion uni peut soit faire d’un homme Président de la Répub
L’Australien Avima Iron Ore choisit d’exporter ses minerais de fer du Congo via le port de Kribi
L’agro-industriel Hevecam, filiale camerounaise de Corrie MacColl, annonce des licenciements économiques
Opportunisme : Kamto pour une militarisation étrangère au NOSO
Stade Omnisports Paul Biya : des avancées, mais il reste du travail
Le Président Mouvement Patriotique pour un Cameroun Nouveau ne lâche pas d’une semelle le président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun et allié d’hier, dont il regrette amèrement d’avoir fait la rencontre.
Cameroun - Concertation: La sécurité à la frontière du Cameroun et de la Guinée équatoriale préoccupe les présidents Paul Biya et Theodoro Obiang Nguema
Cameroun - Crise: HEVECAM va licencier des employés pour «motif économique»
Cameroun - Insécurité: Le nouveau dispositif sécuritaire dans la ville de Yaoundé produit ses premiers résultats.