Nom de domain Hebergement web téléphonie VoIP SMS

Diekoye Oyeyinka, 33 ans, est un des auteurs nigérians les

Diekoye Oyeyinka, 33 ans, est un des auteurs nigérians les plus prometteurs de sa génération. Il a fréquenté les meilleures écoles et pourtant, comme l'immense majorité de ses camarades de c

Diekoye Oyeyinka, 33 ans, est un des auteurs nigérians les plus prometteurs de sa génération. Il a fréquenté les meilleures écoles et pourtant, comme l'immense majorité de ses camarades de classe, il n'avait "jamais entendu parlé du Biafra avant l'âge de 14 ans".

Ce ne fut d'ailleurs pas sur les bancs de l'école, où l'on n'enseignait pas l'histoire, mais dans les dortoirs: "Un élève faisait passer des tracts prônant l'indépendance du Biafra, on ne savait pas ce que c'était !"

L'adolescent ne savait alors pas que de pareils appels à la sécession avaient circulé après l'indépendance du pays dès 1960. Puis, qu'entre 1967 et 1970, le sud-est du Nigeria fut le théâtre d'un des conflits les plus meurtriers du XXe siècle.

Il ignorait que les généraux igbo d'une province rebelle, la République du Biafra, avaient proclamé son indépendance le 30 mai 1967, déclenchant une guerre civile d'une rare atrocité et une terrible famine, qui feront plus d'un million de morts - ou peut-être même deux. Il n'y a jamais eu de bilan définitif.

Le pays de près de 200 millions d'habitants célèbre cette semaine les 50 ans de la fin de la guerre, sans une seule commémoration d'Etat, sans un souvenir, ni messe officielle.

"L'histoire de notre pays a été très brutale, l'ancienne génération a vécu des traumatismes importants", explique Diekoye Oyeyinka. "On les a juste balayés sous les tapis, comme si ça n'avait jamais existé. Mais sans connaître le passé, nous allons réitérer les mêmes erreurs".

C'est donc pour éviter que "l'histoire politique se répète indéfiniment" que le romancier a décidé d'écrire La Douleur du Géant (Stillborn), une fresque historique fascinante de la première puissance d'Afrique de 1950 à 2010, où la guerre civile est "l'événement le plus important".

- "Notre histoire, notre conflit" -

A la différence de Chimamanda Ngozi Adichie avec ou Chinua Achebe avec son texte Diekoye Oyeyinka est un des rares auteurs nigérians non-igbo à avoir écrit sur la guerre du Biafra.

"Un jour, un ami igbo s'est énervé contre moi et m'a dit +Tu ne peux pas écrire notre histoire, c'est notre conflit!+", confie le romancier. "Si nous ne guérissons pas ces traumatismes, le Nigeria est une cocotte minute prête à exploser".

Car si dans le reste du pays personne ne se souvient de la guerre, à Enugu, ancienne capitale de la république biafraise, personne n'a oublié les 13, 14 et 15 janvier 1970, les jours de reddition, de capitulation et le fameux discours du général Gowon, alors au pouvoir, assurant qu'il n'y avait "ni vainqueur, ni vaincu". Ils n'ont pas oublié non plus l'exil forcé de 13 ans de leur leader, le colonel Chukwuemeka Odumegwu Ojukwu, puis son incarcération de 10 mois.

Cinquante ans plus tard, des drapeaux biafrais continuent à être brandis ici et là sur les devantures des immeubles ou le long des routes, avant d'être détruits par les forces de sécurité, toujours massivement déployées.

Les Igbos, troisième communauté du Nigeria avec les Yorubas et les Haoussas, se sentent toujours "sous occupation", marginalisés, parfois même injustement traités par le gouvernement de Muhammadu Buhari, ancien général du nord du pays, qui avait d'ailleurs renversé les espoirs du seul aspirant igbo à la présidence par un coup d'Etat en 1983.

"Si Alex Ekwueme - vice-président lors du coup d'Etat - avait accédé au pouvoir, le fantôme du Biafra aurait été enterré depuis longtemps", affirme le professeur Pat Utomi, son ancien conseiller et désormais personnalité émérite du Nigeria. "Au début des années 1980, les Igbos eux-mêmes avaient presque oublié la guerre, mais aujourd'hui, la nouvelle génération est beaucoup plus amère".

- "Plus divisé que jamais" -

La récente fermeture de l'aéroport d'Enugu et le saccage de boutiques appartenant à des Igbos par les douanes début décembre à Lagos attisent ce sentiment d'exclusion et les velléités indépendantistes, portées cette fois par la nouvelle génération, qui n'a pas connu la guerre civile.

Les mouvements séparatistes igbo réémergent depuis quelques années, le plus important d'entre eux étant le Mouvement indépendantiste pour les peuples indigènes du Biafra (Ipob), qui mène des campagnes intenses de propagande sur les réseaux sociaux.

"Ne pas en parler, ne pas l'écrire, c'est laisser de la place à une histoire inventée et à la désinformation", poursuit Pat Utomi, dans une interview avec l'AFP. "Le Nigeria est aujourd'hui plus divisé qu'il ne l'a jamais été avant la guerre civile. Nous n'en avons rien appris".

Le professeur a participé à l'organisation d'une grande conférence à Lagos, intitulée "Never Again" (Plus jamais ça), qui doit rassembler toutes les grandes figures traditionnelles communautaires, ainsi que l'ancien président Olusegun Obasanjo, en signe "d'appel au dialogue" et de "réconciliation".

Il est le parrain également du "Centre des mémoires" à Enugu, musée-bibliothèque où les visiteurs peuvent "fouiller dans l'histoire".

Le gouvernement actuel a réintroduit l'Histoire comme matière obligatoire (seulement pour les 10 à 13 ans) dans les programmes scolaires à la dernière rentrée, après des années d'oubli.

"C'est essentiel pour nous construire notre identité et des valeurs patriotiques", reconnait Sonny Echono, secrétaire général du Ministère de l'Education.

- Pas de version officielle -

Mais les écoles manquent cruellement de professeurs qualifiés et la guerre civile, qui n'a jamais eu de version officielle approuvée, n'est toujours pas au programme.

"Nous devons l'enseigner à nos enfants", martèle Egodi Uchendu, professeur d'histoire à l'Université de Nsukka, ville où ont commencé les combats en 1967. "Les Nigérians du Sud-Est n'ont pas vécu la guerre de la même manière que dans les autres régions du pays. Il faut écouter toutes ces versions".

 

Chika Oduah, journaliste américano-nigériane, a parcouru le pays pour collecter plusieurs centaines de témoignages bruts de victimes, témoins ou soldats, qu'elle publie ensuite sur un site d'archives, Biafran War Memories.

Pour beaucoup de ses interlocuteurs, c'était la première fois qu'ils racontaient la mort de leurs proches, comment ils ont dû boire leur propre urine, ou vivre cachés pendant des années dans la forêt.

"Un vieux soldat du Nord a fondu en larmes en évoquant la mort de son frère", se souvient la jeune femme.

Elle a elle-même appris à l'âge de 17 ans, alors qu'elle vivait aux Etats-Unis, que sa mère avait passé deux ans dans un camp de réfugiés pendant enfance. Elle ne lui avait jamais dit avant.

"Tout le monde voulait aller de l'avant, penser à l'avenir, pas au passé", analyse la journaliste. "Mais il faut en parler, sinon on ne guérira jamais."



Par Sophie BOUILLON | AFP

Auteur:


Les avantages des paiements mobiles internationaux pour les camerounaisPowered by Froala Editor
Quels sont les avantages d’un portefeuille électronique ?Powered by Froala Editor
Pourquoi devez-vous opter pour le paiement mobile lorsque vous achetez sur internet au Cameroun ?Powered by Froala Editor
Quels sont les moyens de paiement en ligne les plus utilisés au Cameroun ?Powered by Froala Editor
Les transferts mobiles entre le Cameroun et l’étranger, c’est possiblePowered by Froala Editor
Cameroun – Deux ans après sa déchéance, Dieudonné Yebga se considère toujours comme «le président du MANIDEM»
Cameroun - Alliance Politique: PCRN-MPCN ? Cabral Libii ne ferme pas la porte à Paul Eric Kingue
Cameroon – Charity: Entrepreneur cum politician, Edison Fru Ndi, champions fight against COVID-19 in North West
Cameroun – Futures échéances électorales/Maurice Kamto (Président national du MRC): «Zéro élection sans la fin de la guerre civile au NOSO (Nord-Ouest
La Brigade Anti-Sardinards réfute une fois de plus toute inféodation au Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, à la suite des manifestations anti-Biya cette fin de semaine à Bruxelles, mais proclame avec insistance son allégeance à Maurice Kamto le le
Paiements mobiles des moyens pratiques et sécurisésPowered by Froala Editor
Qu’est-ce qu’un portefeuille électronique et à quoi il sert ?Powered by Froala Editor
Qu’est-ce qu’un paiement mobile ?Powered by Froala Editor
Cameroun - Accès à l’énergie: Des centrales solaires photovoltaïques d’une capacité de 100,5 MW bientôt construites dans les régions septentrionales
Cameroun - Médias: Le Syndicat national des journalistes du Cameroun crée le Conseil national d’éthique et de déontologie pour protéger les citoyens «fa
Cameroun - Critique contre les Beti: La sénatrice Nicole Okala Bilaï prend la défense de Jean Pierre Amougou Belinga
Cameroun - Carnet noir: L’ancien ministre chargé de mission à la Présidence, John Ebong Ngole, est mort
Cameroun - Performance: Gaz du Cameroun réalise un chiffre d’affaires de près de 12 milliards de FCFA en 2019
Cameroun - Crise Anglophone: Sons discordants en "Ambazonie" au sujet des négociations de cessez-le-feu avec Yaoundé
Engagé dans ce qu’il a lui-même appelé «un processus de grande réalisation», Jean Pierre Amougou a visité, le 2 juillet 2020, le chantier de construction de ses deux tours jumelles dans la ville de Yaoundé.
Un projet de pont frontalier entre Mfum et Ekok, pour doper les échanges commerciaux entre le Cameroun et le Nigeria
En février 2020, les banques du Cameroun ont capté 20% de la liquidité injectée dans le système bancaire par la Beac
Qu’est-ce que l’économie numérique ?Powered by Froala Editor
En février 2020, les pays de la Cemac ont mobilisé 168 milliards de FCFA par BTA contre aucune émission en OTA
Les transferts d’argent au Cameroun, de la banque vers le mobilePowered by Froala Editor
Football : la CAN au Cameroun reportée à 2022 en raison du coronavirus
Quel avenir pour les transferts d’argent mobiles au Cameroun ?Powered by Froala Editor
Cameroun - Polémique: Joseph Antoine Bell répond à Richard Bona sur la question de l’alternance
Cameroun – Abus: Le journaliste de la CRTV Moki Edwin Kindzeka malmené par des policiers pour s’être exprimé en anglais
Passé colonial belge: "regrets" historiques du roi Philippe aux Congolais
Crise politique en RDC: Tshisekedi met en garde ses partenaires pro-Kabila
Les entreprises camerounaises les plus rentables en 2020Powered by Froala Editor
Enjeux et défis de l’économie numérique au CamerounPowered by Froala Editor
Cameroun - Frontière Cameroun/Guinée Équatoriale/Joseph Beti Assomo (ministre de la Défense): «En ce qui nous concerne côté camerounais, nous ne voyons p
BTP : le coronavirus ampute d’un demi-milliard de FCFA le budget de la Mission de promotion des matériaux locaux
Cameroun - Lutte contre le Coronavirus: 70 hygiénistes communautaires de la région de l’Est formés à la prévention et au contrôle de la maladie
Déjà plus de 2400 demandes d’emploi enregistrées au Douala Grand Mall pour ses 160 enseignes qui ouvriront en septembre
Cameroun - Soutien: Plus de 80 avocats prennent d’assaut les locaux de la direction régionale de la Police judiciaire du Sud-Ouest à Buea
Cameroun - Co-working: Le ministre des Petites et Moyennes Entreprises, Achille Bassilekin III, inaugure ‘’Africa Business Center’’ à Yaoundé
Relance du projet de poste de contrôle unique de Koutéré pour faciliter le commerce frontalier entre le Cameroun et le Tchad
Cameroun - Représailles: Bibou Nissack (porte-parole de Maurice Kamto) a peur pour sa famille
Face au faible recouvrement de la taxe d’intégration, la Commission de la Cemac suggère de créer de nouveaux prélèvements
Cameroun - Enseignement Supérieur: Les docteurs PhD recrutés dans les universités d’Etat organisent une marche de soutien à Paul Biya
Cameroun - Football/CHAN 2020 et CAN 2021: La CAF se prononce ce jour
Cameroun - Pêche et Aquaculture: Le ministre des Pêches et des Industries Animales, Dr Taïga, offre du matériel de travail aux pêcheurs
Cameroun - CAN 2021/Abel Mbengue (porte-parole du COCAN): «Par expérience, aucune tendance n’est à l’annulation»
Cameroun - Succession de gré à gré/Oumarou Fadil (membre influent du RDPC): «Le pouvoir n’est pas dans les rues encore moins dans les réseaux sociaux ou
Le Cameroun enregistre un déficit de production du maïs de plus 500 000 tonnes au cours de l’année 2019
Élimination du commerce illicite du tabac : les industriels camerounais redoutent un coup tordu des multinationales
Cameroun - Athlétisme: La lanceuse camerounaise Auriol Dongmo change de nationalité
Cameroun - Education: Plus de 180.000 élèves à l’assaut du concours d’entrée en 6ème ce 30 juin 2020.
Cameroun - Coronavirus: L’OMS offre 183 concentrateurs d’oxygène au Cameroun pour près de 79 millions FCFA
Zambo-Anguissa et Villarreal aux portes du top 4 en Liga
Cameroun - Gendarmerie Nationale: Le Groupement de la circulation routière reçoit du matériel moderne de surveillance des voies de communication
Cameroun - Stade d’Olembé: L’entreprise MAGIL reporte la livraison du chantier au mois de novembre 2020
Cameroun - Institution: Après trois années passées à la BAD, le camerounais Célestin Monga retourne à la Banque Mondiale
Cameroun - Kye-Ossi (Sud): La disparition de deux Camerounais ravive les tensions entre Camerounais et Equato-guinéens aux frontières
Cameroun - Invention: Un compteur intelligent inventé pour contrôler la consommation à distance de l’énergie électrique 
Cameroun - Affaire des biens de feu Marc-Vivien Foe/Martin Amougou Foé (père de Marc-Vivien Foe): «Marie Louise a simplement profité de mon absence du Came
Cameroon: Anglophones sidelined from influential posts in new appointments at CRTV
Au Cameroun, le Covid-19 plombe le budget d’investissement public (BIP), exécuté à 17% au premier semestre 2020
Cameroun - Collectivités territoriales décentralisées: Le Ministre de la Décentralisation, Georges Elanga Obam, évalue les compétences transférées dix a
Au Cameroun, le Covid-19 plombe le budget d’investissement public (BIP), exécuté à 17% au premier semestre 2020
Cameroun - Enseignement supérieur: Le ministre Jacques Fame Ndongo ne reconnaît par les diplômes de Doctorat et Phd délivrés par l’Institut Panafricain d
Cameroun - Crise anglophone: L’armée annonce la libération de deux otages dans le Donga Mantung (Nord-Ouest) 24h après leur kidnapping
Roland Maxime Ak’a Ndi’i prend les rênes du Chantier naval et industriel du Cameroun, suite au décès d’Alfred Nforgwei
Cameroon – COVID-19: Cameroonians barred from entering European Union when borders reopen on July 1
La start-up camerounaise Ndoto Sarl conçoit un compteur électrique intelligent permettant de réduire la fraude
Burundi: un nouveau gouvernement dominé par les durs du régime
Covid-19 : les échanges commerciaux globaux du Cameroun régressent de 16% au premier semestre 2020
Hon. Joshua Osih, 1st Vice National Chairman of the opposition Social Democratic Front, SDF, has called on the Head of State to restrict travels into Cameroon for citizens of the European Union.
Vient de paraître: Il y a des Camerounais qui vous aiment de Marie Louise Eteki Otabela
Cameroun - Salubrité: Célestine Ketcha Courtes, ministre de l’Habitat et du Développement Urbain, lance le concours «Ville la plus propre» 2020 à Douala
Cameroun - Dénonciation/Pr Jean Bahebeck (universitaire, militant de l’UPC): «Les Bassa sont la seule tribu du Cameroun dispersée dans trois régions… Le
Cameroun - Assemblée Nationale/Koupit Adamou (député UDC): «Pour le moment, il n’y a aucun projet de loi de modification de la Constitution ou sur le Code
Cameroun - Ouest: Le Préfet du département du Ndé somme le nouveau Sous-Préfet de Bazou de se marier
Cameroun - Diocèse de Bafoussam (Ouest): Un prêtre sanctionné pour avoir participé à une danse cultuelle d’une société sécrète à Bandjoun
Dans perspective de la Zlecaf, Mbarga Atangana remet sur la table la création de l’Agence de promotion des exportations
Cameroun - TIC: Le deuxième Forum sur l’Innovation et les Technologies émergentes se prépare !
Le port de Douala crée, en PPP avec Business Facilities Corporation SA, une filiale dédiée à la gestion du pesage
Cameroun - TIC: La 5ème édition du concours HUAWEI «SEEDS FOR THE FUTURE 2020» prévue au mois de septembre à Yaoundé
Un gang sème la terreur au marché Central de Douala.
Cameroun - Positionnement/Bayero Fadil (militant du RDPC): «Nous voulons démontrer que le septentrion uni peut soit faire d’un homme Président de la Répub
L’Australien Avima Iron Ore choisit d’exporter ses minerais de fer du Congo via le port de Kribi
L’agro-industriel Hevecam, filiale camerounaise de Corrie MacColl, annonce des licenciements économiques
Opportunisme : Kamto pour une militarisation étrangère au NOSO
Stade Omnisports Paul Biya : des avancées, mais il reste du travail
Le Président Mouvement Patriotique pour un Cameroun Nouveau ne lâche pas d’une semelle le président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun et allié d’hier, dont il regrette amèrement d’avoir fait la rencontre.
Cameroun - Concertation: La sécurité à la frontière du Cameroun et de la Guinée équatoriale préoccupe les présidents Paul Biya et Theodoro Obiang Nguema
Cameroun - Crise: HEVECAM va licencier des employés pour «motif économique»
Cameroun - Insécurité: Le nouveau dispositif sécuritaire dans la ville de Yaoundé produit ses premiers résultats.
Crise: Le Zimbabwe plus que jamais au fond du trou
Indépendance du Congo: Lumumba, icône inusable des luttes anticoloniales
Cameroon, Equatorial Guinea, Begin Border Demarcation Talks In Yaoundé June 29 After Clashes
Dans son 20h du 26 juin 2020, la chaine de télévision Vision 4 a réglé ses comptes avec des personnalités qui ont lancé, selon elle, le mot d’ordre de boycott des médias du groupe l’Anecdote.