Nom de domain Hebergement web téléphonie VoIP SMS

Les électeurs camerounais étaient attendus aux urnes ce 9

Les électeurs camerounais étaient attendus aux urnes ce 9 février, pour les élections législatives et municipales. Des élections dont le principal enjeu était la participation, une partie de l'opposition ayant appelé au boycott. Dans l’attente des chiffres officiels, des observateurs notent un fort taux d’abstention. La victoire du boycott?

En lançant les appels au boycott, certains partis politiques ont fait de la participation le seul enjeu des élections législatives et municipales du 9 février dernier au Cameroun. Environ 6,8 millions d'électeurs camerounais étaient attendus dans les 26.336 bureaux de vote que compte le pays. Si les élections se sont déroulées sans grand incident, même dans les régions anglophones en crise, la participation à ce double scrutin, de l'avis de plusieurs observateurs, a été assez faible.

Pour Jean-Marc Bikoko, coordonnateur de la Dynamique citoyenne, un réseau qui revendique plus de 1.000 observateurs sur l’ensemble du territoire, «le taux de participation tourne autour de 35%, donc vous pouvez imaginer le taux d'abstention».

«Ces élections affichent le taux de participation le plus bas que le Cameroun ait connu. On sait que dans les grandes agglomérations, les Camerounais ont perdu la motivation pour aller voter. Mais dans la région du Sud, pourtant reconnue comme étant le fief de Paul Biya, le taux de participation se situe seulement entre 32% et 35%», constate l’observateur au micro de Sputnik.

À Yaoundé comme à Douala, au terme des opérations de dépouillement, plusieurs observateurs ont relevé qu'à peine plus du tiers des électeurs s'étaient rendus aux urnes. Candidat du Social Democratic Front (SDF) et conseiller municipal à la mairie de Douala 5e, Carlos Ngoualem témoigne:

«Dans nos fiefs traditionnels, nous avons gagné partout, mais le taux de participation était très faible», déclare-t-il sur son compte Facebook.

Si, pour l’instant, l’organe en charge de l’organisation des élections n’a pas rendu publics les chiffres officiels de la participation, la bataille des tendances a d’ores et déjà commencé. Face à la presse, au soir des élections, Paul Atanga Nji, le ministre de l’Administration territoriale, rame à contre-courant et affirme que le taux de participation est satisfaisant.

«L'appel au boycott lancé par certains responsables de partis politiques qui, en réalité, ont eu peur de participer aux élections, a été ignoré par l’immense majorité des Camerounais», a-t-il déclaré lors du point de presse.

Pour le ministre, «le boycott a été boycotté», même dans les régions en crise du Nord-Ouest et du Sud-Ouest anglophone qui représentent 15% des électeurs inscrits et où les séparatistes avaient également promis de perturber le vote, menaçant de s'en prendre aux électeurs qui oseraient se rendre aux urnes.

«S’agissant des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, les populations sont sorties massivement pour accomplir leur devoir civique dans toutes les circonscriptions administratives», a-t-il affirmé, satisfait.

Et pourtant, si des incidents majeurs n’ont ont pas été enregistrés grâce à la forte militarisation déployée pour l’occasion, cette déclaration est loin de faire l’unanimité. De l’avis de nombreux observateurs sur le terrain, les opérations de vote se sont déroulées dans une timidité encore plus prononcée que dans les autres villes du pays.

Pour Jean-Marc Bikoko, habitué à la guerre des chiffres au lendemain des consultations électorales au Cameroun, les déclarations du ministre de Paul Biya ne surprennent plus. «De ce que j’ai vu ici à Buea (chef-lieu du Sud-Ouest Ndlr), les seules personnes qui sont venues voter étaient les militaires et les élites locales. La majorité de la population est restée chez elle», a confié un autre observateur.

«Le pouvoir en place nous a habitués à la fabrication de chiffres surréalistes. On ne sera pas surpris d’entendre parler d’un taux de participation de 45% à 50% pour masquer la réalité. D’ailleurs, le ministre de l’Administration territoriale a déjà commencé à aller dans ce sens avec sa sortie médiatique», argue Jean-Marc Bikoko.

En effet, la participation est un enjeu essentiel pour le pouvoir de Yaoundé, après la crise postélectorale née de la dernière présidentielle. Paul Biya, au pouvoir depuis 1982, veut ainsi faire valoir les «avancées de la démocratie» au Cameroun et la sécurisation des régions séparatistes.
La victoire de l’appel au boycott?

Répondant à une question de la télévision nationale à la sortie de son bureau de vote, après avoir exercé son devoir civique, le Président camerounais n’a pas manqué railler ses rivaux en taxant de «petits partis politiques» ceux qui ont appelé au boycott.

«Je saisis cette occasion pour demander à tous mes compatriotes de faire leur devoir en allant au vote, contrairement aux appels au boycott de certains petits partis politiques», a-t-il déclaré.

En effet, quelques formations politiques –parmi lesquelles le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) de Maurice Kamto, principal challenger de Paul Biya à la présidentielle d’octobre 2018– avaient appelé au boycott de ce double scrutin. Depuis, l’enjeu de ces élections s’est focalisé sur la participation. En réponse à cela, le mot d’ordre du parti au pouvoir était «le boycott du boycott», à grand renfort d’arguments et de slogans. Et déjà, devant la timide participation de la population et s’appuyant sur des chiffres encore non officiels, les partisans du boycott crient leur victoire.

Cependant le «succès de l’abstention» est-il à mettre au seul compte des appels au boycott? Pas seulement, rétorque David Eboutou, analyste politique et consultant permanent d’une télévision privée basée à Douala. Pour lui, au-delà de «l’impact de l’appel lancé par le MRC, arrivé deuxième à la dernière présidentielle avec officiellement 14,23% des suffrages exprimés, soit environ 500.000 électeurs», il y a également une lassitude des citoyens.

«Le fort taux d’abstention s’explique aussi par un relâchement pour la chose politique de la part des Camerounais qui reprochent à l'État d'être encore trop impliqué dans le processus organisationnel. Autres raisons: la conjoncture sécuritaire dans les régions anglophones et la conjoncture économique, qui détournent les Camerounais de la politique», commente-t-il au micro de Sputnik.

Pour Jean-Marc Bikoko, les raisons de ce manque d’engouement sont aussi à chercher dans le dépit des populations.

«L'occasion fait le larron. Ceux qui ont lancé les appels au boycott se sont simplement arrimés au dépit des populations. Les Camerounais en ont assez et ne croient plus au système électoral. En appelant au boycott, les partis de l’opposition savaient que ce n'est pas pour répondre à leur appel que les citoyens n'iraient pas voter, ils savaient que les Camerounais eux-mêmes n'y croient plus», souligne l’observateur.

Mais si on exclut le sujet de la participation, qui fut principal enjeu de ce double scrutin, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) de Paul Biya est quasiment assuré de rafler une nouvelle fois la mise. Le parti, qui jouit déjà d’une majorité écrasante à l’Assemblée nationale –148 sièges sur 180– avait de plus face à lui 49 partis d’opposition.

Sans véritable suspense, donc, dans l’attente de leur proclamation, les résultats exacts des élections municipales devraient être connus soixante-douze heures après la clôture des bureaux, ceux des législatives d’ici à vingt jours.

Quel est le moyen le plus fiable pour conserver son épargne au Cameroun?
Les avantages et les limites des transferts d’argent mobiles au Cameroun
Des solutions par cher pour envoyer de l’argent au Cameroun depuis l’étranger
Les tendances actuelles des transferts d’argent au Cameroun
Les avantages des paiements mobiles internationaux pour les camerounaisPowered by Froala Editor
Quels sont les avantages d’un portefeuille électronique ?Powered by Froala Editor
Pourquoi devez-vous opter pour le paiement mobile lorsque vous achetez sur internet au Cameroun ?Powered by Froala Editor
Quels sont les moyens de paiement en ligne les plus utilisés au Cameroun ?Powered by Froala Editor
Les transferts mobiles entre le Cameroun et l’étranger, c’est possiblePowered by Froala Editor
Cameroun – Deux ans après sa déchéance, Dieudonné Yebga se considère toujours comme «le président du MANIDEM»
Cameroun - Alliance Politique: PCRN-MPCN ? Cabral Libii ne ferme pas la porte à Paul Eric Kingue
Cameroon – Charity: Entrepreneur cum politician, Edison Fru Ndi, champions fight against COVID-19 in North West
Cameroun – Futures échéances électorales/Maurice Kamto (Président national du MRC): «Zéro élection sans la fin de la guerre civile au NOSO (Nord-Ouest
La Brigade Anti-Sardinards réfute une fois de plus toute inféodation au Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, à la suite des manifestations anti-Biya cette fin de semaine à Bruxelles, mais proclame avec insistance son allégeance à Maurice Kamto le le
Paiements mobiles des moyens pratiques et sécurisésPowered by Froala Editor
Qu’est-ce qu’un portefeuille électronique et à quoi il sert ?Powered by Froala Editor
Qu’est-ce qu’un paiement mobile ?Powered by Froala Editor
Cameroun - Accès à l’énergie: Des centrales solaires photovoltaïques d’une capacité de 100,5 MW bientôt construites dans les régions septentrionales
Cameroun - Médias: Le Syndicat national des journalistes du Cameroun crée le Conseil national d’éthique et de déontologie pour protéger les citoyens «fa
Cameroun - Critique contre les Beti: La sénatrice Nicole Okala Bilaï prend la défense de Jean Pierre Amougou Belinga
Cameroun - Carnet noir: L’ancien ministre chargé de mission à la Présidence, John Ebong Ngole, est mort
Cameroun - Performance: Gaz du Cameroun réalise un chiffre d’affaires de près de 12 milliards de FCFA en 2019
Cameroun - Crise Anglophone: Sons discordants en "Ambazonie" au sujet des négociations de cessez-le-feu avec Yaoundé
Engagé dans ce qu’il a lui-même appelé «un processus de grande réalisation», Jean Pierre Amougou a visité, le 2 juillet 2020, le chantier de construction de ses deux tours jumelles dans la ville de Yaoundé.
Un projet de pont frontalier entre Mfum et Ekok, pour doper les échanges commerciaux entre le Cameroun et le Nigeria
En février 2020, les banques du Cameroun ont capté 20% de la liquidité injectée dans le système bancaire par la Beac
Qu’est-ce que l’économie numérique ?Powered by Froala Editor
En février 2020, les pays de la Cemac ont mobilisé 168 milliards de FCFA par BTA contre aucune émission en OTA
Les transferts d’argent au Cameroun, de la banque vers le mobilePowered by Froala Editor
Football : la CAN au Cameroun reportée à 2022 en raison du coronavirus
Quel avenir pour les transferts d’argent mobiles au Cameroun ?Powered by Froala Editor
Cameroun - Polémique: Joseph Antoine Bell répond à Richard Bona sur la question de l’alternance
Cameroun – Abus: Le journaliste de la CRTV Moki Edwin Kindzeka malmené par des policiers pour s’être exprimé en anglais
Passé colonial belge: "regrets" historiques du roi Philippe aux Congolais
Crise politique en RDC: Tshisekedi met en garde ses partenaires pro-Kabila
Les entreprises camerounaises les plus rentables en 2020Powered by Froala Editor
Enjeux et défis de l’économie numérique au CamerounPowered by Froala Editor
Cameroun - Frontière Cameroun/Guinée Équatoriale/Joseph Beti Assomo (ministre de la Défense): «En ce qui nous concerne côté camerounais, nous ne voyons p
BTP : le coronavirus ampute d’un demi-milliard de FCFA le budget de la Mission de promotion des matériaux locaux
Cameroun - Lutte contre le Coronavirus: 70 hygiénistes communautaires de la région de l’Est formés à la prévention et au contrôle de la maladie
Déjà plus de 2400 demandes d’emploi enregistrées au Douala Grand Mall pour ses 160 enseignes qui ouvriront en septembre
Cameroun - Soutien: Plus de 80 avocats prennent d’assaut les locaux de la direction régionale de la Police judiciaire du Sud-Ouest à Buea
Cameroun - Co-working: Le ministre des Petites et Moyennes Entreprises, Achille Bassilekin III, inaugure ‘’Africa Business Center’’ à Yaoundé
Relance du projet de poste de contrôle unique de Koutéré pour faciliter le commerce frontalier entre le Cameroun et le Tchad
Cameroun - Représailles: Bibou Nissack (porte-parole de Maurice Kamto) a peur pour sa famille
Face au faible recouvrement de la taxe d’intégration, la Commission de la Cemac suggère de créer de nouveaux prélèvements
Cameroun - Enseignement Supérieur: Les docteurs PhD recrutés dans les universités d’Etat organisent une marche de soutien à Paul Biya
Cameroun - Football/CHAN 2020 et CAN 2021: La CAF se prononce ce jour
Cameroun - Pêche et Aquaculture: Le ministre des Pêches et des Industries Animales, Dr Taïga, offre du matériel de travail aux pêcheurs
Cameroun - CAN 2021/Abel Mbengue (porte-parole du COCAN): «Par expérience, aucune tendance n’est à l’annulation»
Cameroun - Succession de gré à gré/Oumarou Fadil (membre influent du RDPC): «Le pouvoir n’est pas dans les rues encore moins dans les réseaux sociaux ou
Le Cameroun enregistre un déficit de production du maïs de plus 500 000 tonnes au cours de l’année 2019
Élimination du commerce illicite du tabac : les industriels camerounais redoutent un coup tordu des multinationales
Cameroun - Athlétisme: La lanceuse camerounaise Auriol Dongmo change de nationalité
Cameroun - Education: Plus de 180.000 élèves à l’assaut du concours d’entrée en 6ème ce 30 juin 2020.
Cameroun - Coronavirus: L’OMS offre 183 concentrateurs d’oxygène au Cameroun pour près de 79 millions FCFA
Zambo-Anguissa et Villarreal aux portes du top 4 en Liga
Cameroun - Gendarmerie Nationale: Le Groupement de la circulation routière reçoit du matériel moderne de surveillance des voies de communication
Cameroun - Stade d’Olembé: L’entreprise MAGIL reporte la livraison du chantier au mois de novembre 2020
Cameroun - Institution: Après trois années passées à la BAD, le camerounais Célestin Monga retourne à la Banque Mondiale
Cameroun - Kye-Ossi (Sud): La disparition de deux Camerounais ravive les tensions entre Camerounais et Equato-guinéens aux frontières
Cameroun - Invention: Un compteur intelligent inventé pour contrôler la consommation à distance de l’énergie électrique 
Cameroun - Affaire des biens de feu Marc-Vivien Foe/Martin Amougou Foé (père de Marc-Vivien Foe): «Marie Louise a simplement profité de mon absence du Came
Cameroon: Anglophones sidelined from influential posts in new appointments at CRTV
Au Cameroun, le Covid-19 plombe le budget d’investissement public (BIP), exécuté à 17% au premier semestre 2020
Cameroun - Collectivités territoriales décentralisées: Le Ministre de la Décentralisation, Georges Elanga Obam, évalue les compétences transférées dix a
Au Cameroun, le Covid-19 plombe le budget d’investissement public (BIP), exécuté à 17% au premier semestre 2020
Cameroun - Enseignement supérieur: Le ministre Jacques Fame Ndongo ne reconnaît par les diplômes de Doctorat et Phd délivrés par l’Institut Panafricain d
Cameroun - Crise anglophone: L’armée annonce la libération de deux otages dans le Donga Mantung (Nord-Ouest) 24h après leur kidnapping
Roland Maxime Ak’a Ndi’i prend les rênes du Chantier naval et industriel du Cameroun, suite au décès d’Alfred Nforgwei
Cameroon – COVID-19: Cameroonians barred from entering European Union when borders reopen on July 1
La start-up camerounaise Ndoto Sarl conçoit un compteur électrique intelligent permettant de réduire la fraude
Burundi: un nouveau gouvernement dominé par les durs du régime
Covid-19 : les échanges commerciaux globaux du Cameroun régressent de 16% au premier semestre 2020
Hon. Joshua Osih, 1st Vice National Chairman of the opposition Social Democratic Front, SDF, has called on the Head of State to restrict travels into Cameroon for citizens of the European Union.
Vient de paraître: Il y a des Camerounais qui vous aiment de Marie Louise Eteki Otabela
Cameroun - Salubrité: Célestine Ketcha Courtes, ministre de l’Habitat et du Développement Urbain, lance le concours «Ville la plus propre» 2020 à Douala
Cameroun - Dénonciation/Pr Jean Bahebeck (universitaire, militant de l’UPC): «Les Bassa sont la seule tribu du Cameroun dispersée dans trois régions… Le
Cameroun - Assemblée Nationale/Koupit Adamou (député UDC): «Pour le moment, il n’y a aucun projet de loi de modification de la Constitution ou sur le Code
Cameroun - Ouest: Le Préfet du département du Ndé somme le nouveau Sous-Préfet de Bazou de se marier
Cameroun - Diocèse de Bafoussam (Ouest): Un prêtre sanctionné pour avoir participé à une danse cultuelle d’une société sécrète à Bandjoun
Dans perspective de la Zlecaf, Mbarga Atangana remet sur la table la création de l’Agence de promotion des exportations
Cameroun - TIC: Le deuxième Forum sur l’Innovation et les Technologies émergentes se prépare !
Le port de Douala crée, en PPP avec Business Facilities Corporation SA, une filiale dédiée à la gestion du pesage
Cameroun - TIC: La 5ème édition du concours HUAWEI «SEEDS FOR THE FUTURE 2020» prévue au mois de septembre à Yaoundé
Un gang sème la terreur au marché Central de Douala.
Cameroun - Positionnement/Bayero Fadil (militant du RDPC): «Nous voulons démontrer que le septentrion uni peut soit faire d’un homme Président de la Répub
L’Australien Avima Iron Ore choisit d’exporter ses minerais de fer du Congo via le port de Kribi
L’agro-industriel Hevecam, filiale camerounaise de Corrie MacColl, annonce des licenciements économiques
Opportunisme : Kamto pour une militarisation étrangère au NOSO
Stade Omnisports Paul Biya : des avancées, mais il reste du travail
Le Président Mouvement Patriotique pour un Cameroun Nouveau ne lâche pas d’une semelle le président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun et allié d’hier, dont il regrette amèrement d’avoir fait la rencontre.
Cameroun - Concertation: La sécurité à la frontière du Cameroun et de la Guinée équatoriale préoccupe les présidents Paul Biya et Theodoro Obiang Nguema
Cameroun - Crise: HEVECAM va licencier des employés pour «motif économique»
Cameroun - Insécurité: Le nouveau dispositif sécuritaire dans la ville de Yaoundé produit ses premiers résultats.