Nom de domain Hebergement web téléphonie VoIP SMS

Le 17 juin 2020, lors des questions orales face aux sénateu

Le 17 juin 2020, lors des questions orales face aux sénateurs, le ministre de l’enseignement supérieur Jacques Fame Ndongo a été interpellé sur le fonctionnement de l’Ecole de Mine et de Géologie (EGEM) de l’université de Ngaoundéré délocalisée à Meïganga. En retour, le patron des universités a eu cette réponse : « l’Ecole de géologie et d’exploitation minière, parce qu’elle a été délocalisée à Meïganga, serait l’ombre d’elle-même de par ses infrastructures. Nous sommes dans le Mbéré, et pourtant, elle fonctionne bel et bien avec des amphis, avec des ateliers, avec des labos, comme toute école qui se respecte. »

La question adressée au ministre rentrait dans le cadre des missions des sénateurs, celle de contrôler l’action gouvernementale. Et si un sénateur a pris la peine d’introduire le sujet au cours de la session, c’est qu’il avait bien constaté que quelque chose n’allait pas dans cette école, mais la chambre haute a été surprise de la réponse selon laquelle « elle fonctionne bel et bien avec des amphis, avec des ateliers, avec des labos, comme toute école qui se respecte. »

Faits contraires

La presse n’est d’ailleurs pas restée indifférente après cette réponse. Le tri hebdomadaire l’œil du Sahel, dans un dossier publié dans son édition du 19 juin 2020 avec à la Une « Egem de Meïganga, les contre-vérités de Fame Ndongo », a plutôt montré une école abandonnée dans la broussaille. Dans les réseaux sociaux, les internautes y sont allés à cœur joie, vidéos et images à l’appui, pour démontrer à quel point les déclarations du ministre de l’Enseignement supérieur étaient loin de la vérité. Sur la page Facebook du Tgv de l’info, on lit « Voici l’Ecole de Mine et de Géologie( EGEM) dont les travaux ont été abandonnés depuis des années comme vous voyez sur les images.

Et pourtant le Minesup Jacques Fame Ndongo affirme en mondovision devant les Sénateurs que l’école est opérationnelle, avec des amphithéâtres et des laboratoires alors qu’il n’en est rien. Sur une des images ci-dessous on voit des étudiants de cette école devant la boulangerie d’un homme d’affaire natif de la ville entrain de charger et de travailler sur leurs ordinateurs faute de courant et de locaux appropriés… A chacun d’en juger! »

Il faut dire que dans la réalité, l’Ecole de mine et de géologie offre l’un des visages les plus odieux de l’enseignement supérieur au Cameroun, et quoique son importance ne soit plus à démontrer dans un contexte de développement adossé sur les ressources naturelles, elle semble trainer une malédiction depuis la naissance.

Difficultés au démarrage

Elle a été créée il y a 27 ans par décret du N°93/028/ du 19 janvier 1993 portant organisation administrative et académique de l’Université de Ngaoundéré. Il faudra attendre 18 ans pour qu’elle prenne corps, d’abord par arrêté n°ll 00074/MINSUP du 27 avril 2011 portant ouverture et délocalisation de cette institution à Meïganga, et ensuite par lettre N°11 00105/MINSUP/CAB/USV du 18 mai 2011, qui consacrait son fonctionnement. Mais une fois les portes ouvertes, elle n’a pas attendu trois ans pour faire parler d’elle négativement, par un mouvement de grève entamé par les élèves le 26 novembre 2015. Regroupés au sein du « Collectif sauvons l’Egem », ils revendiquaient entre autres la dénomination de leur diplôme et leurs attestations de fin d’étude, les problèmes de leurs relevés de notes, la qualité des enseignements, l’absence des infrastructures et matériels de laboratoire, les difficultés liées aux stages, leurs primes d’excellence et l’intégration à la fonction publique. Comme pour toutes les revendications estudiantines, ils n’ont finalement obtenu que des promesses des dirigeants et des autorités administratives pour baisser la garde. Des solutions cosmétiques ont été apportées sur le champ, mais dans le fond, la situation a continué à pourrir, pour que l’institution se trouve aujourd’hui dans un état de décrépitude avancée.

L’omniscience du décret

Au sujet des préoccupations concernant cette école, la réponse donnée par le Minesup aux sénateurs, ressemble bien à une autre avancée en 2017, lorsque les inquiétudes étaient soulevées sur la qualité des ordinateurs offerts aux étudiants par le chef de l’Etat par l’entremise du ministère de l’Enseignement supérieur. Sur la capacité des disques dur de ces ordinateurs fixés à 32 giga et jugée insignifiante pour les étudiants, le Pr Roger Atsa Etoundi, Directeur des Systèmes d’information au Minesup avait eu cette réponse « les étudiants qui auront ces ordinateurs peuvent avoir Internet via Bluetooth, via le wifi ou encore par connexion filaire. Ces ordinateurs sont dotés de disques SSD qui sont ultra rapides. Ce sont les disques SSD de 32 gigas. Initialement, quand on va voir ça, on va dire que 32 gigas c’est petit. Mais, avec cette technologie, 32 gigas, ça fait 500 gigas dans l’ancienne technologie… »

Il n’ a pas fallu une semaine pour que les étudiants, au-delà de cette capacité, détectent tous les défauts de fabrication et confirment les inquiétudes quant à la qualité de l’offre présidentielle. Mais pour le ministère, tout était parfait, comme tout l’est encore aujourd’hui pour une école qui pourtant tire le diable par la queue.

La dernière réponse du ministre de l’Enseignement supérieur aux sénateurs est une fois de plus la preuve que le Cameroun souffre de ce qu’on peut appeler l’arrogance gouvernementale. Les membres n’acceptent jamais qu’ils sont faillibles, pour eux tout va bien, et surtout, ce qui est vrai n’est pas ce qui est conforme à la réalité, c’est vrai parce qu’ils l’ont dit. Ainsi, quand ils disent qu’une école fonctionne bien, cela ne veut pas dire que tout le monde peut vérifier cela sur le terrain et le constater, cela veut dire qu’il faut s’en tenir à ce qu’ils ont dit et savoir que c’est la vérité. Dans le gouvernement camerounais et ses extensions, l’on a tendance à croire qu’un décret de nomination est synonyme d’omniscience et d’infaillibilité.

L’ennui c’est qu’au fil des années cette attitude n’aide les situations qu’à s’empirer. Les théories du développement soutiennent que le premier pas vers le développement, c’est la prise de conscience que l’on est sous développé, ou pour dire simplement, le premier pas vers la guérison est la prise de conscience que l’on est malade. Il n’est bénéfique pour personne, surtout pas pour la bonne marche de la nation, que les gouvernants persistent dans le déni permanent de la réalité. Admettre qu’on a failli n’est-il pas signe de grandeur ?

Les activités les plus rentables de l'économie numérique
L’économie numérique, un moyen d’auto-emploi
10 astuces pour gagner de l'argent en ligne grâce à l'économie numérique
7 raisons de se lancer dans l'économie numérique
Économie numérique : la montée en puissance du marketing d’influence au Cameroun
La place des réseaux sociaux dans le secteur de l’e-commerce au Cameroun 
Transformation numérique au Cameroun, impact sur les habitudes de  vie
Les changements apportés par la révolution numérique dans le secteur du travail 
Qu’est-ce que la révolution numérique ?
Le numérique en Afrique, un canal pour le financement des PME
Le numérique, facteur de développement et de croissance en Afrique
Les principaux piliers de la révolution numérique
Les nouvelles technologies au service du développement économique durable d’un pays
Comment le mobile money brise le mystère autour de la banque en Afrique
Les principales tendances du marché de transfert de fonds au Cameroun
Cameroun-entrepreneur : comment exploiter les paiements mobiles pour développer son activité ?
La valeur ajoutée de l'économie numérique au développement du Cameroun
Quels sont les piliers de la révolution digitale en Afrique ?
Les défis du marché de transfert d’argent Afrique - étranger
Comment envoyer de l’argent vers un compte Mobile money depuis l’étranger ?
Peut-on dire que les paiements mobiles ont rendu la banque plus accessible au Cameroun ?
Quel est l'impact des transferts d’argent mobiles sur l'économie numérique au Cameroun ?
Transferts d’argent : le téléphone portable au secours des institutions bancaires
Le mobile banking au service de l’inclusion financière au Cameroun 
Jetcamer : le leader du web service
Quel est le moyen le plus fiable pour conserver son épargne au Cameroun?
Les avantages et les limites des transferts d’argent mobiles au Cameroun
Des solutions par cher pour envoyer de l’argent au Cameroun depuis l’étranger
Les tendances actuelles des transferts d’argent au Cameroun
Les avantages des paiements mobiles internationaux pour les camerounaisPowered by Froala Editor
Quels sont les avantages d’un portefeuille électronique ?Powered by Froala Editor
Pourquoi devez-vous opter pour le paiement mobile lorsque vous achetez sur internet au Cameroun ?Powered by Froala Editor
Quels sont les moyens de paiement en ligne les plus utilisés au Cameroun ?Powered by Froala Editor
Les transferts mobiles entre le Cameroun et l’étranger, c’est possiblePowered by Froala Editor
Cameroun – Deux ans après sa déchéance, Dieudonné Yebga se considère toujours comme «le président du MANIDEM»
Cameroun - Alliance Politique: PCRN-MPCN ? Cabral Libii ne ferme pas la porte à Paul Eric Kingue
Cameroon – Charity: Entrepreneur cum politician, Edison Fru Ndi, champions fight against COVID-19 in North West
Cameroun – Futures échéances électorales/Maurice Kamto (Président national du MRC): «Zéro élection sans la fin de la guerre civile au NOSO (Nord-Ouest
La Brigade Anti-Sardinards réfute une fois de plus toute inféodation au Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, à la suite des manifestations anti-Biya cette fin de semaine à Bruxelles, mais proclame avec insistance son allégeance à Maurice Kamto le le
Paiements mobiles des moyens pratiques et sécurisésPowered by Froala Editor
Qu’est-ce qu’un portefeuille électronique et à quoi il sert ?Powered by Froala Editor
Qu’est-ce qu’un paiement mobile ?Powered by Froala Editor
Cameroun - Accès à l’énergie: Des centrales solaires photovoltaïques d’une capacité de 100,5 MW bientôt construites dans les régions septentrionales
Cameroun - Médias: Le Syndicat national des journalistes du Cameroun crée le Conseil national d’éthique et de déontologie pour protéger les citoyens «fa
Cameroun - Critique contre les Beti: La sénatrice Nicole Okala Bilaï prend la défense de Jean Pierre Amougou Belinga
Cameroun - Carnet noir: L’ancien ministre chargé de mission à la Présidence, John Ebong Ngole, est mort
Cameroun - Performance: Gaz du Cameroun réalise un chiffre d’affaires de près de 12 milliards de FCFA en 2019
Cameroun - Crise Anglophone: Sons discordants en "Ambazonie" au sujet des négociations de cessez-le-feu avec Yaoundé
Engagé dans ce qu’il a lui-même appelé «un processus de grande réalisation», Jean Pierre Amougou a visité, le 2 juillet 2020, le chantier de construction de ses deux tours jumelles dans la ville de Yaoundé.
Un projet de pont frontalier entre Mfum et Ekok, pour doper les échanges commerciaux entre le Cameroun et le Nigeria
En février 2020, les banques du Cameroun ont capté 20% de la liquidité injectée dans le système bancaire par la Beac
Qu’est-ce que l’économie numérique ?Powered by Froala Editor
En février 2020, les pays de la Cemac ont mobilisé 168 milliards de FCFA par BTA contre aucune émission en OTA
Les transferts d’argent au Cameroun, de la banque vers le mobilePowered by Froala Editor
Football : la CAN au Cameroun reportée à 2022 en raison du coronavirus
Quel avenir pour les transferts d’argent mobiles au Cameroun ?Powered by Froala Editor
Cameroun - Polémique: Joseph Antoine Bell répond à Richard Bona sur la question de l’alternance
Cameroun – Abus: Le journaliste de la CRTV Moki Edwin Kindzeka malmené par des policiers pour s’être exprimé en anglais
Passé colonial belge: "regrets" historiques du roi Philippe aux Congolais
Crise politique en RDC: Tshisekedi met en garde ses partenaires pro-Kabila
Les entreprises camerounaises les plus rentables en 2020Powered by Froala Editor
Enjeux et défis de l’économie numérique au CamerounPowered by Froala Editor
Cameroun - Frontière Cameroun/Guinée Équatoriale/Joseph Beti Assomo (ministre de la Défense): «En ce qui nous concerne côté camerounais, nous ne voyons p
BTP : le coronavirus ampute d’un demi-milliard de FCFA le budget de la Mission de promotion des matériaux locaux
Cameroun - Lutte contre le Coronavirus: 70 hygiénistes communautaires de la région de l’Est formés à la prévention et au contrôle de la maladie
Déjà plus de 2400 demandes d’emploi enregistrées au Douala Grand Mall pour ses 160 enseignes qui ouvriront en septembre
Cameroun - Soutien: Plus de 80 avocats prennent d’assaut les locaux de la direction régionale de la Police judiciaire du Sud-Ouest à Buea
Cameroun - Co-working: Le ministre des Petites et Moyennes Entreprises, Achille Bassilekin III, inaugure ‘’Africa Business Center’’ à Yaoundé
Relance du projet de poste de contrôle unique de Koutéré pour faciliter le commerce frontalier entre le Cameroun et le Tchad
Cameroun - Représailles: Bibou Nissack (porte-parole de Maurice Kamto) a peur pour sa famille
Face au faible recouvrement de la taxe d’intégration, la Commission de la Cemac suggère de créer de nouveaux prélèvements
Cameroun - Enseignement Supérieur: Les docteurs PhD recrutés dans les universités d’Etat organisent une marche de soutien à Paul Biya
Cameroun - Football/CHAN 2020 et CAN 2021: La CAF se prononce ce jour
Cameroun - Pêche et Aquaculture: Le ministre des Pêches et des Industries Animales, Dr Taïga, offre du matériel de travail aux pêcheurs
Cameroun - CAN 2021/Abel Mbengue (porte-parole du COCAN): «Par expérience, aucune tendance n’est à l’annulation»
Cameroun - Succession de gré à gré/Oumarou Fadil (membre influent du RDPC): «Le pouvoir n’est pas dans les rues encore moins dans les réseaux sociaux ou
Le Cameroun enregistre un déficit de production du maïs de plus 500 000 tonnes au cours de l’année 2019
Élimination du commerce illicite du tabac : les industriels camerounais redoutent un coup tordu des multinationales
Cameroun - Athlétisme: La lanceuse camerounaise Auriol Dongmo change de nationalité
Cameroun - Education: Plus de 180.000 élèves à l’assaut du concours d’entrée en 6ème ce 30 juin 2020.
Cameroun - Coronavirus: L’OMS offre 183 concentrateurs d’oxygène au Cameroun pour près de 79 millions FCFA
Zambo-Anguissa et Villarreal aux portes du top 4 en Liga
Cameroun - Gendarmerie Nationale: Le Groupement de la circulation routière reçoit du matériel moderne de surveillance des voies de communication
Cameroun - Stade d’Olembé: L’entreprise MAGIL reporte la livraison du chantier au mois de novembre 2020
Cameroun - Institution: Après trois années passées à la BAD, le camerounais Célestin Monga retourne à la Banque Mondiale
Cameroun - Kye-Ossi (Sud): La disparition de deux Camerounais ravive les tensions entre Camerounais et Equato-guinéens aux frontières
Cameroun - Invention: Un compteur intelligent inventé pour contrôler la consommation à distance de l’énergie électrique 
Cameroun - Affaire des biens de feu Marc-Vivien Foe/Martin Amougou Foé (père de Marc-Vivien Foe): «Marie Louise a simplement profité de mon absence du Came
Cameroon: Anglophones sidelined from influential posts in new appointments at CRTV
Au Cameroun, le Covid-19 plombe le budget d’investissement public (BIP), exécuté à 17% au premier semestre 2020
Cameroun - Collectivités territoriales décentralisées: Le Ministre de la Décentralisation, Georges Elanga Obam, évalue les compétences transférées dix a
Au Cameroun, le Covid-19 plombe le budget d’investissement public (BIP), exécuté à 17% au premier semestre 2020
Cameroun - Enseignement supérieur: Le ministre Jacques Fame Ndongo ne reconnaît par les diplômes de Doctorat et Phd délivrés par l’Institut Panafricain d
Cameroun - Crise anglophone: L’armée annonce la libération de deux otages dans le Donga Mantung (Nord-Ouest) 24h après leur kidnapping
Roland Maxime Ak’a Ndi’i prend les rênes du Chantier naval et industriel du Cameroun, suite au décès d’Alfred Nforgwei