Nom de domain Hebergement web téléphonie VoIP SMS

Jusqu'ici, nous savons, depuis des décennies, que l'encadre

Jusqu'ici, nous savons, depuis des décennies, que l'encadrement des manifestations publiques est régi par le régime déclaratif. En effet, avant de tenir une réunion, une conférence publique, une assise dans un lieu public, il est loisible, pour tout requérant, de déclarer un événement donné. Mais, depuis la fin du déroulement de l'élection présidentielle le 7 octobre 2018, il est avéré que le régime déclaratif est mis sous le boisseau par le régime de l'interdiction des manifestations publiques. A cause de la frilosité des officiels gouvernementaux, un nouveau régime est alors né, celui de l'interdiction de toute réunion, de toute conférence de presse ou encore de tout événement destiné à être organisé dans un lieu public au Cameroun. Des faits emblématiques qui matérialisent cette thèse sont repérables à l'aune d'au moins trois cas contextuels.

Le 16 octobre 2018, Paul Eric Kingue, directeur de campagne de Maurice Kamto, envisageait de donner une conférence de presse au siège du Qg à Yaoundé sis à Nlongkak. Malheureusement, le jour de l'événement, grande a été la surprise de Olivier Bibou Nissack, porte-parole du président national du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc), de recevoir, à dix minutes, de l'enclenchement de cette conférence de presse, une note informative du sous-préfet de l'arrondissement de Yaoundé 1er interdisant la tenue de cet événement public. Cet après-midi-là, un contingent d'agents de la police a contraint près d'une cinquantaine d'Hommes de médias à libérer les lieux.

Toute chose qui a été, in fine, exécutée sans rechignement et sans grincement de dents. Mais, la frustration se lisait sur les visages des journalistes présents, qui se demandaient pourquoi le Cameroun fait rejaillir la rémanence de l'Etat autoritaire. Eh oui, l'Etat policier renaît de ses cendres au lendemain de la présidentielle du 7 octobre 2018! Soit! Autre lieu autre manifestation publique interdite. Jean-Michel Nintcheu, président régional du Social democratic front (Sdf) pour le Littoral, Edith Kah Walla, présidente nationale du Cameroon people's party (Cpp), parallèlement leader du collectif "Stand up for Cameroon", ont, tous les deux dans une dynamique de coalition, prévu de tenir, le 21 octobre 2018, un meeting à Douala, suivi d'une marche pacifique sur un itinéraire déterminé. Mais, quelques jours avant le jour-j, le sous-préfet de l'arrondissement de Douala IIIème a rendu publique une note d'interdiction dudit événement, laquelle a, comme à l'accoutumée, été diffusée sur les réseaux sociaux. Question de faire savoir à quiconque qu'un événement d'une telle essence est prohibé.

Malgré tout, Nintcheu et Kah Walla s'obstinent à organiser ce meeting. D'ailleurs, deux jours avant la tenue dudit meeting, des affiches ont été conçues et ont été diffusées dans les techno-médias. Histoire d'informer les populations locales de la ville frondeuse que la marche pacifique se déroulera. Le point de repère, mieux le point de rassemblement est le carrefour rond point Dakar. Des groupes de militants et sympathisants du collectif "Stand up for Cameroon" y sont, en réalité, présents, mais ils ont été dissuadés et ont été interpellés par des sbires massés sur les lieux. Des journalistes, à l'instar de Josiane Kouagheu, correspondante de l'agence Reuters, et Prince Fogue, reporter au quotidien "Le Messager", en ont fait les frais tant ils ont été arrêtés et conduits, tous les deux, dans les geôles de la gendarmerie de Logbaba. Ils y ont été libérés en début de soirée du dimanche, 21 octobre 2018. Des activistes du collectif "Stand up for Cameroon" ont été, dans la même veine, happés par les agents des appareils répressifs de l'Etat et conduits, eux aussi, dans les cellules de la gendarmerie de Logbaba pour certains, et pour d'autres, dans le milieu carcéral de la direction régionale de la police judiciaire du Littoral.

Alors que les uns ont recouvré leur liberté en début de soirée, un est resté captif dans une cellule, Bakinien, pour ne pas le nommer. Celui-ci a, finalement aux dernières nouvelles, été libéré le 23 octobre 2018 grâce à la pression exercée par Kah Walla, Bergeline Domou et Cie. Entre-temps, les résidences de Kah Walla et de Nintcheu ont été assiégées de bonne heure par des grappes de policiers massées par trentaine aux alentours de chaque bâtisse. L'enjeu a consisté à empêcher tout déploiement de ces deux figures de proue sur les lieux de l'organisation de la marche. Toute chose qui a été réussie. A preuve, c'est dans la nuit du 21 octobre 2018 que des contingents de policiers armés jusqu'aux ongles ont quitté les domiciles de Nintcheu et de Kah Walla.

Le 22 octobre 2018, jour de la proclamation des résultats de l'élection présidentielle par le conseil constitutionnel, les métropoles politique et économique, telles que Yaoundé et Douala ont été militarisées au niveau des carrefours et des coins populaires, ce qui a, illico presto, engendré un environnement de peur, voire de terreur. La résidence de Albert Dzongang a été, pour a circonstance, investie par des agents de la police furieux, qui ont tenté de l'empêcher d'en sortir, mais en vain. Le président national de la Dynamique, irrité, a dû heurter quelques bidasses avant de faire sortir son véhicule par force. Ce mercredi, 24 octobre 2018, était prévue une conférence de presse de Cabral Libii Li Ngué Ngué, candidat malheureux du parti Univers, au siège de son Qg à Yaoundé sis à Nkolndongo dans l'arrondissement de Yaoundé IVème. Malheureusement, la note d'interdiction du sous-préfet de l'arrondissement de Yaoundé IVème lui a été présentée par le commandant territorial accompagné de ses troupes, qui ont prohibé tout accès au lieu. Le coordonnateur national du mouvement "11 millions de citoyens", descendu en contre-bas de l'immeuble, où se trouve son Qg, a répondu à quelques questions des journalistes venus couvrir cet événement. D'après le jeune leader politique, qui a été classé 3ème parmi les huit prétendants à la magistrature suprême, il faut regretter l'acte d'interdiction de cette conférence. Cabral Libii précise, à ce propos, que les conséquences de cet acte de répression des manifestations publiques seront visibles dans les tout prochains jours et se réserve d'en faire écho pour l'instant.

Voilà donc trois événements publics qui ont été interdits en l'espace de huit jours à Yaoundé et à Douala sous les ordres des officiels administratifs guidés et moulés par le ministre de l'Administration territoriale, dont les actes émeuvent plus d'un en matière attitudinale et comportementale. Le régime déclaratif des manifestations publiques ne sert donc plus à rien tant vous aurez beau déclarer une réunion ou une conférence de presse dans un lieu public. Cet événement n'aura pas droit de cité puisque happé par les notes d'interdiction qui pleuvent à quelques heures du début de chaque événement. Notes qui sont servies par la meute des forces de maintien de l'ordre diligentée par des thuriféraires d'un régime autoritariste décadent et déliquescent, mais dont le chantre reste juché au pouvoir. Le portail de la diaspora camerounaise de Belgique. Cet environnement de la rémanence de l'Etat policier est le signe de la construction de la psychologie de la terreur, dont le dessein est de créer, dans la conscience collective, une angoisse existentielle. Surtout que des Camerounais sont englués, pour reprendre Luc Sindjoun, dans une "révolution passive" dont ils ont du mal à se départir. Hélas! Mais un jour un jour, le bas-peuple criera son ras-le-bol comme ce fut le cas en avril 2005 dans les universités d'Etat lors du mouvement de colère estudiantine, comme en février 2008 lors des émeutes urbaines, ou encore comme lors des années de braise au début des années 90, où il y eut des villes mortes, dont les activistes furent Mboua Massock, Yondo Black Madengue, Djeukam Tchameni, Samuel Eboua, Ni John Fru Ndi, etc. Méfiez-vous d'un peuple irrité, exaspéré, courroucé et réprimé!!!!!!!!

Profondément affecté par la peine prononcée contre lui, il a quelques jours dans l’affaire des détournements à la CRTV, l’ancien directeur général de l’office de télévision publique menace de se donner la mort
Cameroun - Affaire CRTV: Tout en clamant son innocence, l’ex ministre Polycarpe Abah Abah saisit la Cour suprême.
Cameroun - Comores : L’humoriste de la CRTV Kardinal Aristide 1er choqué par le chant de victoire des Lions indomptables
Cameroun: Avec un MA-60 qui assure les vols domestiques, Camair-Co n’est pas totalement clouée au sol
Cameroun - Lutte contre le terrorisme: Plus de 100 militaires américains quittent le Cameroun
Cameroun - Accident: Des blessés graves suite à l’effondrement d’un pan de la toiture du supermarché Santa Lucia à Yaoundé
Cameroun - Crise anglophone : Comment les étudiants membres de l’équipe de football de l’université de Buea ont été libérés
Tu ne perdras jamais une femme en courant derrière l’argent…
CAN 2019 : Choupo-Moting marque pour fêter son 30e
Lions Indomptables : les meilleures séquences de Cameroun - Comores (vidéo)
Ngalle Bibehe fait garer les bus de 85 opérateurs de transport interurbain
"JET PRIVE" 10 ANS D’ÉMISSION TÉLÉ CÉLÉBRÉ A PARIS
Ce bébé avec deux noms et deux actes de naissance…
Vainqueurs (3-0) des Cœlacanthes ce 23 mars 2019 à Douala, le Cameroun a obtenu sa qualification pour le prochain grand rendez-vous continental du ballon rond.
Etat civil : La modernisation en marche
A 4 ans et un QI de 140, elle est considérée comme un génie
Cameroun - Crise anglophone: Le Royaume-Uni exhorte Paul Biya à coopérer avec les Nations Unies afin de résoudre la crise
Cameroun - Crise anglophone: Chemuta Divine Banda (Président du Comité national des droits de l’Homme et des libertés) : « Nous sommes aujourd’hui conva
Croissance: émergence en berne pour le Cameroun
Ngalle Bibehe fait garer les bus de 85 opérateurs de transport interurbain
Cameroun - 34è anniversaire du RDPC/Hilaire Kamga (mandataire de l’Offre Orange): «L’avènement du RDPC est un moment triste de l’histoire de notre pays
Coton Sport veut réussir la transition vers son nouvel entraîneur
Interpellation : Le jeudi noir d’Adrienne Engono Moussang
Cameroun – Crise Anglophone: Des sécessionnistes érigent un mur sur la route de Bafut (région du Nord-Ouest)
Ligue 1 : Tonnerre Kalara Club fait tomber Union de Douala
C’est le sauve-qui-peut chez les ministres qui ont des choses à se reprocher…
Cameroun - Lions Indomptables: Les coaches Clarence Seedorf et Patrick Kluivert dansent dans les vestiaires après la qualification du Cameroun pour la CAN 2019
Nécrologie : Une génération, des sacrifices !
Blaise Pascal Talla arrache 100 millions à l’Etat
Cameroun - Réaménagement du Gouvernement: Des militants du RDPC de l’Adamaoua critiquent les choix de Paul Biya
Stade Paul Biya : Le chantier ne sera pas livré « le jour dit »
Nigeria: violences lors du nouveau scrutin pour élire des gouverneurs et des assemblées régionales
Cameroun - Comores : le ministre des sports a encouragé les Lions Indomptables
Clarence Seedorf, technicien néerlandais, entraineur en chef de l’équipe nationale fanion du Cameroun a rendu public la liste des onze joueurs sélectionnés pour commencer le dernier match des éliminatoires de la CAN Egypte 2019 dans le Groupe B.
Lions Indomptables : la condescendance de Clarence Seedorf
Cameroun :: EDC : Une honteuse cabale médiatique pour noircir et évincer le DG Théodore Nsangou
CES PRISONNIERS POLITIQUES OUBLIÉS DANS LES GEÔLES DE PAUL BIYA. LE CAS DE PATRICE AWOUNG FOTAPONG
Cameroun: Hausse illégale des prix: La poissonnerie CONGELCAM du Marché du Mfoundi à Yaoundé scellée
Amir Abdou, sélectionneur des Comores : « Nous n’avons rien à perdre »
MARATHON : Elle délaisse un époux plein aux as, malvoyant et atteint du VIH
Le directeur Afrique du National democratic institute (NDI) appelle les autorités camerounaises à « repenser » leur façon de gérer les citoyens.
Cameroun - Transport interurbain: Le Ministre des Transports (MINSTRANS), Ernest Massena Ngalle Bibehe, suspend 85 agences de transport
Cameroun - Lutte contre le tribalisme: Le journaliste Benjamin Zebaze a finalement déposé sa plainte contre Jean De Dieu Momo, Charles Ndongo, Ibrahim Shérif
Élection présidentielle, dimanche, aux Comores
Nouveau gouvernement en Centrafrique: les groupes armés gagnent des portefeuilles
Cameroun 3-0 Comores: Les lions déroulent et filent en Egpyte
Les Lions Indomptables ont obtenu leur qualification en battant les Comores ce 23 mars 2019 à Yaoundé, en sixième et dernière journée des éliminatoires.
Jean Marc Bikoko : Les résultats des régionales sont faussés d’avance
Cameroun - Administration Territoriale: Le sénateur RDPC, Mamoudou Mazadou demande l’éclatement du département du Faro et Déo (Adamaoua)
Les Lions indomptables dominent les Comores (3-0 score final)
Nouveau gouvernement en Centrafrique, avec davantage de portefeuilles aux groupes armés
Cameroun - Médias: Zen Radio lance ses émissions à Sangmelima avec dans ses rangs des recrues de choix
CAN 2019 : les Lions Indomptables se qualifient sur le terrain
Cameroun - Comores : Célébrations d’après-victoire (vidéo)
Un ex-conseiller du président camerounais, arrêté aux côtés du principal opposant Maurice Kamto fin janvier à Douala, et depuis écroué, a saisi le groupe de travail sur les détentions arbi
Très urgent : Me. Emmanuel Simb et Olivier Bibou Nissack du Mrc interdits de sortir du pays
Cameroun: Hommage au professeur Gervais Mendo Ze par le prof. Vincent Sosthène FOUDA
Cameroon Business Forum: Malgré 150 recommandations exécutées en 10 ans, le climat des affaires reste morose
LE FILS DE PAUL BIYA ANNONCE DE FUTURES INTERPELLATIONS DANS L’OPÉRATION ÉPERVIER
Le ministre délégué à la Présidence chargé de la défense a été interpellé ce vendredi 22 mars 2019 à l’Assemblée nationale sur l’isolement de la péninsule de Bakassi qui fait pourtant parti du territoire national.
Gros coup de froid diplomatique entre les USA et le Cameroun
« Le Pr Kamto prétend que le Grand Nord a voté pour lui… C’est une insulte vis-à-vis de nous »
Lions indomptables : Jeudi à l’entraînement
Cameroun - Affaire de solde des militaires: Le Ministère de la défense rassure sur la disponibilité des salaires du mois de Mars 2019  
Ali Bongo : son retour définitif au Gabon prévu pour ce samedi
Cameroun, Diplomatie: Arnaque à Yaoundé
Cameroon – Anglophone Crisis: 20 Kidnapped Students of the University of Buea Freed, after Being Tortured.
Cameroon – Insecurity/Football: Three Days After His Release, YOSA Coach Flees To Cotonsport.
Cameroun - Climat politique: Me Emmanuel Simh et Olivier Bibou Nissack du MRC sont interdits de sortie du Cameroun
Cameroun:Plainte contre Jean De Dieu Momo,Charles Ndongo,Ibrahim Sherif,la CRTV et Sismondi Bidjoka
Cameroun - Infrastructures sportives: Les chantiers de la CAN ne seront pas livrés à la date annoncée
RDC : l’avenir de la coalition Lamuka débattu pendant 48 heures à Bruxelles
Cameroun - Sommet de la CEMAC: Le Président Paul Biya attendu au Tchad
Yaoundé, 25e ville où il fait bon vivre
Les prisonniers du président - Michelle Ndoki : Amazone de la liberté et leader des détenues
Coton Sport : Ndoumbé Bosso remplace Bertin Ebwellé
Cameroun : Un ancien ministre enlevé par des hommes armés à Bamenda
Cameroun, Crise anglophone : Au moins 15 étudiants kidnappés à Buea
Cameroun, Crise anglophone: libération des 20 étudiants kidnappés à Buea
Cameroon:: The Human Rights Defender, Mowha Franklin, missing August 06, 2018, in Kumba
Sommet de la Cemac : Paul Biya prépare son voyage pour Ndjamena
Près de deux millions de francs volés au collège Vogt
« Le Pr Kamto prétend que le Grand Nord a voté pour lui… C’est une insulte vis-à-vis de nous »
Crise anglophone au Cameroun : libération des 20 étudiants footballeurs kidnappés à Buea
Qualifs CAN-2019: dernière chance à saisir pour le Cameroun
Cameroun - Insécurité en zones anglophones: Kidnappé puis libéré à Bamenda, l’entraineur de football Emmanuel Ndoumbe Bosso va désormais entrainer Cot
Cameroun - Pipeline Tchad/Cameroun: L’Exploitation a généré 30 milliards de recettes en 2018
Cameroun: La journaliste Adrienne Engono a été libérée
Cameroun/Allemagne - Wilfried Claude Ekanga Ekanga (MRC): «Maurice Kamto est la personnalité politique du moment au Cameroun. Il est même le plus célèbre d
Cameroun: Hommage au professeur Gervais Mendo Ze par le prof. Vincent Sosthène FOUDA
Cameroun - Comores : Choupo-Moting sera le capitaine du jour
Cameroun - Comores : les supporters sont confiants
Samuel Eto’o chez le Minsep
Explosion des cuves de la Scdp : 15 ans de prison pour deux accusés
Cameroun - Opération Epervier: Les deux fils de Mebe Ngo’o auditionnés au TCS