Nom de domain Hebergement web téléphonie VoIP SMS

Les Camerounais sont allés aux urnes le 9 février 2020 pou

Les Camerounais sont allés aux urnes le 9 février 2020 pour la 6eme fois depuis le retour au multipartisme en 1992. 6 fois déjà qu’ils ont, chacun à sa manière exprimé dans les urnes leur volonté de voir leurs cités être gérées par ceux à qui ils font confiance. Les 5 dernières fois n’ont pourtant pas permis que dans l’ensemble ils voient les conditions de vie améliorées par une meilleure fourniture des services de base. Qu’en sera-t-il cette fois ?

Le ministre de l’Administration territoriale Paul Atanga Nji a déjà, au cours d’une conférence de presse tenue au soir des élections, triomphalement annoncé le bon déroulement du scrutin, au cours duquel les Camerounais sont sortis massivement pour aller voter sur l’ensemble du territoire, selon ses termes. Mais en attendant les hommes et femmes qui seront déclarés élus et ce qu’ils pourront offrir, le patriarche Jean Rameau Sokoudjou, chef supérieur de Bamendjou dans la région de l’Ouest, a depuis le 6 février 2020 fait un état de lieux, décrivant ce que le pays est devenu depuis les luttes pour l’indépendance. Le texte dit ceci :

« Qui part dire à ceux avec qui nous étions ce que le derrière est devenu!!! C’était le 6 février 1953, après un séjour de près de 7ans à Oveng, adopté par une famille Beti, que je revenais à Bamendjou manger la maison de mon père et j’avais alors 17 ans. Rien n’a été facile jusqu’à ce jour rien n’est facile. A partir de 1955, soucieux du devenir de ce pays malgré mon jeune âge, j’ai pris une part active à la lutte d’indépendance et à la libération de mon pays. J’ai refusé d’arrêter ma nourriture entre mes mains, laisser le colon blanc manger et être réduit à lécher les feuilles. Cela m’a valu torture, misère, brimades et par moment j’ai frôlé la mort mais mes ancêtres m’ont toujours gardé. Ces colons m’ont fessé, m’ont torturé, m’ont emprisonné mais jamais je n’ai fléchi car pour moi le pays de quelqu’un n’est comparable a rien.

Nous nous sommes battus mais l’indépendance a été passée par la fenêtre et remise à ceux qui n’avaient rien demandé et on s’est dit “au lieu que ça se brûle, mieux ca cuit mal”. Le blanc noir a pris la place du blanc et malgré tout nous continuons la bataille pour la construction de ce pays. Le café était prospère, les planteurs vivaient du fruit de leurs travail, les FO’O étaient dignes et donnaient de la valeur à la chefferie, la royauté pesait, chacun voyait comment la plante Cameroun lançait les légumes et la récolte du haricot était abondante. Malgré que nous fussions dans un régime où personne ne pouvait ouvrir la bouche, chacun mangeait à sa faim et dormait son sommeil sans tousser.

Aujourd’hui ou en sommes-nous????

La tête fibrée du macabo qui était réservé au porc est devenue le principal repas de la famille, la banane qui nourrissait le cochon est devenue le remède face à la dureté des temps….qui pouvait imaginer que ce pays ci allait se retrouver à ce niveau aujourd’hui ? Le peuple côtoie la misère, la souffrance au quotidien sous le regard méprisant des dirigeants qui vivent dans une richesse insolente, quelques-uns arrêtent seulement leurs corps pour ne même pas essuyer leurs fesses avec les billets d’argent!!!

Qui part dire à mon père Atangana Simon qui m’avait adopté a Oveng que le pays est resté se gâter si bien qu’on me rappelle chaque jour que mon village c’est Bamendjou à l’ouest du pays!!!!

Qui part dire à Ernest Ouandié, à Abel Kingué, à Roland Moumié, à Um Nyobe, à Ossende Afana que le pays est resté se gâter si bien que les mangeurs ne saluent plus les travailleurs !!!

Qui part dire à ceux-là qui, soucieux de l’avenir des enfants de demain avaient rempli le grenier avant de partir que les souris sont restés ronger tous les arachides qui étaient dans le grenier?

Qui part dire à ceux-là avec qui nous étions que tout est resté se gâter si bien qu’en allant aux élections nous connaissons déjà la part que chaque candidat aura!!

Qui part dire au FO’O Abega Martin des Ewondo à Efoufan (Efoula Meyong qui veut dire rencontre de toutes les tribus) que le pays est resté se gâter si bien que ses enfants ne peuvent plus se couper un morceau d’eau. Le derrière s’est tellement gâté qu’on identifie déjà les ressortissants de chaque tribu et leur montre la route qui va chez eux.

Qui part dire au lamido Bouba Ndjida de Rey Bouda que le derrière est resté se gâter au point où le FO’O est à la cuisine lui-même pour couper sa viande, son serviteur étant devenu son adversaire politique !!!!

Qui part dire au FO’O Alexandre Douala manga Bell que le pays est resté se gâter si bien que les chefs allés au fond de l’eau rentrent sans aucun message des ancêtres parce qu’ils ne reconnaissent plus les visages qui sont devant eux, l’administration ayant tout détruit!!!

Qui part dire au sultan Seydou Djimoulu de Foumban que tout est resté changer si bien que le chef lance le cri de ralliement sur la place du marché et le peuple ne répond pas!!!!

Qui part dire aux Fons Abumbi I et II de Bafut que le derrière est resté devenir n’importe quoi si bien que l’administration a cousu les tenues aux chefs, a fabriqué d’autres chefs et les a classés en premier, deuxième, troisième, quatrième degré!!!!

Qui part dire au FO’O Pag Ndon de Bouroukou que tout est resté se gâter si bien que le FO’O mange le taro sans viande?

Qui part dire à FO’O Kamwa de Baham, à FO’O Fotso de Batoufam que tout est resté se gâter au point où le FO’O porte lui-même sa peau de panthère pour aller danser sur la place du marché, le temps est si mauvais qu’on traverse le cours d’eau avec le veuvage!!!!

Qui part dire à FO’O Naoussi de Bamougoum que l’eau est resté partir en montant si bien que le fils aîné considéré comme l’ami du père succède au père, l’enfant né hors de la peau de panthère est en train de discuter la succession !!!!

Qui part dire à FO’O Tchumtchoua de Bafoussam que tout est resté se gâter si bien que pendant la danse le FO’O lance la queue de cheval et personne n’attrape !!!

Qui part dire à FO’O Kemajou de Bangou, à FO’O Happy de Bana que le temps est resté changé de pieds de chaussure si bien que le coq a chanté en plein jour et les * enfants des animaux* se sont mêlés des choses de la chefferie

Qui part dire à FO’O Djoumessi Mathias de Dschang que le derrière est pourri au point où le chef enlève chapeau, bracelets, tous ses attributs, porte le tricot d’un parti politique, abandonne son palais, son trône et se retrouve au quartier à se battre dans une campagne électorale contre une partie de son peuple!!!!!!

Qui part dire à tous ceux avec qui nous étions et qui sont partis que tout est tellement gâté au point où les successeurs par des comportements déplorables ont chassés “Dieu” des lieux sacrés, les parents coupent la bière avec les enfants, les élèves tuent leurs enseignants, les parents enterrent les enfants et voient leurs malchances deux fois!!!

L’appel du cœur

Que chacun sache qu’il paiera un jour le prix de tout le mal qu’il a fait à ce pays, les pleurs de ce peuple qui ne demande qu’un minimum d’attention ne peuvent pas se verser gratuitement. Ne soyez pas tellement rassasiés aujourd’hui au point d’oublier que demain un autre jour se lèvera. Rassurez-vous que le nœud que vous faites là, vous serez capable de le défaire vous-même demain lorsqu’on vous invitera à le faire!!! Le peuple crie, pleure, vous restez insensibles, que ce n’est pas un homme et une femme qui vous avaient aussi accouché? On a fendu un arbre et vous êtes sortis dedans?

Pour ma part, j’ai vu et je continue à voir. J’ai vu ceux qui partaient, j’ai vu ceux qui revenaient. Ils m’ont menacé et torturé, j’ai mangé les cacas pour ce pays, je n’ai jamais désespéré et jusqu’aujourd’hui je ne désespère pas. Je prie les Dieux de ce pays, je prie mes ancêtres afin qu’ils touchent le cœur de tous ceux qui sont habités par des mauvais esprits de méchanceté afin qu’ils comprennent que le Cameroun est au-dessus de leurs calculs et intérêts, que nous passerons tous mais que le Cameroun restera et qu’il est urgent que chacun se concerte avec son cœur afin que nous pensons un nouveau Cameroun que nous transmettrons aux générations futures. Chacun doit œuvrer à son niveau pour la paix dans ce pays et cela doit se faire dans la vérité car on n’enterre pas la pierre au sol et malheur à tous ceux qui mangent la sauce dans 2 canaris. Pour ceux qui font encore semblant d’ignorer, dans nos traditions, on dit ” Fo’o peue Sii’, FO’O avec Dieu. Ma mission est divine et j’aurai des comptes à rendre à ” Si’i” et à mes ancêtres et non aux humains!

Signé Foo Sokoudjou ce 6 février 2020, An 67 de mon règne, depuis son palais à Bamendjou

Cameroun - Initiative: Des détenus de la prison centrale de Douala composent une chanson de sensibilisation contre le Covid-19
Cameroun - Insécurité routière: Trois personnes dont une mère et sa fille tuées dans un accident de la circulation à Koutaba (Ouest)
Cameroun - Religion: L’archevêque de Yaoundé, Mgr Jean Mbarga, lance une campagne diocésaine permanente contre la pandémie du Coronavirus
Cameroun/France - Indignation: La Brigade anti sardinards manifeste devant le siège du Groupe Castel à Paris
Dans l’avalanche de versions contradictoires sur les causes du décès entre les mains de l’armée camerounaise du journaliste Samuel Wazizi, certains entrevoient déjà un scenario à la Ngarbuh, du nom d’un village dans la Région du Nord-Ouest où l’armée av
Cameroon – 10 Months After: Government Opens Up On How Journalist Samuel Wazizi Died In Military Custody
Cameroun - Conjoncture: Les prix du riz Paddy flambent dans la région de l’Extrême-Nord en raison des exportations illégales vers le Nigeria
Cameroun – Mort de Samuel Wazizi/Blick Bassy (artiste-musicien): «Ils règnent et agissent comme des étrangers dans leur propre pays, vous allez rendre des
Cameroon – Higher Education: University of Buea Registrar Makes Open Call For “Sexual Harassment” Complaints
Cameroon: Committee to Protect Journalists demands independent autopsy for journalist Samuel Wazizi who died ın military custody
Pour Lucien Mettomo, il faut privilégier la méritocratie
Cameroon: President Paul Biya Receives French Ambassador For Third Time In Four Months, Bids Farewell To Outgoing South Korean Envoy
CAN 2021 : le Stade Fotso Victor de Bandjoun a été réceptionné
Cameroun - Mort de Victor Fotso: Le Ministre des Relations Extérieures, Lejeune Mbella Mbella, appelé en pompier pour le dilemme de la programmation des obsè
Cameroun - Maintien de la Paix: Mort d’un casque bleu camerounais en République Centrafricaine
Au final, les recettes pétrolières au Cameroun baissent d’à peine 40% en 2020, contre 70% annoncées par la SNH
Cameroun/France - Rupture: Calibri Calibro accuse Franklin Nyamsi de chercher à supplanter Maurice Kamto
Samuel Wazizi serait mort d’une sepsi sévère selon le MINDEF
Cameroun - Mort du journaliste Samuel Wazizi: Le député Jean Michel Nintcheu (SDF) exige la mise sur pied d’une commission d’enquête Parlementaire
Fusillade d’un jeune à Bafoussam : L’enquête toujours en cours
Fusillade d’un jeune à Bafoussam : L’enquête toujours en cours
Fusillade d’un jeune à Bafoussam : L’enquête toujours en cours
Fusillade d’un jeune à Bafoussam : L’enquête toujours en cours
Cameroun - Jeune homme tué par balles à Bafoussam (Ouest): Près d’un mois après l’assassinat de Cyrille Epanda, le tribunal attend toujours la clôture
Cameroun - Décès de Samuel Wazizi/Denis Nkwebo (président du Syndicat National des Journalistes du Cameroun): «Le communiqué du gouvernement est un tissu d
Selon le Chef de division de la communication au Ministère de la Défense, le défunt est mort des suites de sepsis sévère et non de tortures.
Effondrement des immeubles : Un phénomène récurrent
Nouvelles attaques contre des travailleurs humanitaires au Cameroun
Cameroun - Mort de Samuel Wazizi: Le député français Sébastien Nadot demande à la France d’intervenir au Conseil de Sécurité des Nations-Unies sur le C
Pas de cas suspects de Covid-19 dans le premier vol commercial d’Air-France en direction du Cameroun
Calibri Calibro: Dictatorship, Sacrifice, and the Politics of Rational Ignorance
Cameroun - Reprise des classes le 1er juin 2020: Le Premier Ministre, Joseph Dion Ngute, exprime son satisfecit
Cameroun - Mise au point: Le Haut commissariat pour les réfugiés (HCR) dément les accusations de détournements de fonds portées par les réfugiés à Doual
Les exportations frauduleuses du paddy camerounais vers le Nigeria renchérissent les prix du riz à l’Extrême-Nord
Cameroun: Un technopole industriel va être érigé sur le site de l’ex-Cellucam a Edéa (Littoral)
Ce dernier passe de 4951,7 milliards de FCFA à 4409 milliards de FCFA.
Électricité : la demande du Cameroun (Alucam exclue) augmente de 3,3% au 1er trimestre 2020
Siméon Kuissu:"les chiffres annoncés par le gouvernement sont certainement en dessous de la réalité
Cameroun - Lutte contre le Coronavirus et ses répercussions: L’international camerounais Pierre Kunde Malong offre des kits de survie et de protection à 20
Cameroun - Transport ferroviaire: De nouvelles voitures aux couleurs nationales pour la CAMRAIL sont annoncées
Cameroun - Urbanisation: Selon le maire de Douala, Roger Mbassa Ndine, «la ville dispose plus d’un million d’habitations pour moins de 10% de permis de bâ
Coronavirus : l’État du Cameroun réduit son budget 2020 de plus de 542 milliards de FCFA
Cameroun - Succession: La famille de Victor Fotso s’entredéchire pour l’organisation de ses obsèques
L’indice des prix à la consommation finale des ménages à Yaoundé a augmenté de 0,4% au mois d’avril 2020
Mintp: Bien comprendre les mécanismes de la construction de la Nationale No 15
Cameroun - Télécommunications/Fourniture d’accès à internet: CAMTEL réalise une augmentation de 170% du trafic total de ses usagers dans la ville de Doua
Cameroun - Indignation/L’ancien footballeur Bernard Tchoutang dénonce la mort du journaliste Samuel Wazizi: «Chez nous, la mort est devenue banale. Et je ne
Cameroun - Décès tragique de Samuel Wazizi: Le Gouverneur de la Région du Sud-Ouest s’en lave les mains
Cameroun - Coronavirus: Selon un rapport publié par «Nkafu Policy Institute », la pandémie a des conséquences dramatiques sur l’économie ainsi que sur l
Cameroun - Lutte contre le tribalisme: La récente sortie de l’ancien ministre de la Fonction Publique, Michel Ange Angouing, irrite des cadres du RDPC
Cameroun - Edéa (Littoral): La société camerounaise d’industrie et d’exploitation du bois va redonner vie à l’ancien site de la Cellulose du Cameroun
Cameroun - Coup de gueule: Le rappeur Valsero appelle Mboma, Ngannou, Bassogog, Siakam, Veruska… à se prononcer sur les scandales de la gouvernance au Camero
Trois morts dans un accident à Koutaba
Transport ferroviaire : Le retour de l’Intercity annoncé
Transport ferroviaire : Le retour de l’Intercity annoncé
L’électricien Eneo comptabilise 1 392 165 clients actifs au 1er trimestre 2020, en hausse de 9,4%
La famille de Fotso Victor à couteaux tirés
LE DÉLITEMENT DE LA PENSÉE CRITIQUE ET LES VOIES D’UNE REFONDATION (FIN)
LE DÉLITEMENT DE LA PENSÉE CRITIQUE ET LES VOIES D’UNE REFONDATION (FIN)
Le Cameroun accusé d’avoir traité le coronavirus à la légère
Manoeuvres : Les schémas possibles
Jean Michel Nitcheu : « LA RÉFORME CONSENSUELLE DU SYSTÈME ÉLECTORAL EST LA PANACÉE »
Décès du journaliste Samuel Wazizi: Reporters sans frontières exige une enquête indépendante
Nécrologie : Le ministre Ngallé Bibehe perd sa mère
Stand Up For Cameroon demande justice pour Samuel Wazizi
Stand Up For Cameroon demande justice pour Samuel Wazizi
CAN2021  : encore beaucoup à faire à Bafoussam
Réaction de Cabral LIBII suite au décès du journaliste Samuel WAZIZI.
ETAT DE LA RÉVOLUTION CAMEROUNAISE EN DIASPORA : MISE AU POINT
Déclaration du Front des démocrates camerounais(FDC) sur la disparition du journaliste Samuel Wazizi
Cameroun - Lutte contre le coronavirus: La ministre des Postes et Télécommunications, Minette Libom Li Likeng, révèle qu’elle a souffert de la redoutable
Cameroun : les obsèques impossibles de Victor Fotso
Cameroun - Lutte contre le Coronavirus: L’hôpital régional de Bertoua (Est) reçoit deux extracteurs d’oxygène pour la ventilation des malades
La PME KmerPad sollicite l’appui de l’État pour produire plus de masques et de serviettes hygiéniques réutilisables
Cameroun - Climat sociopolitique: La plateforme Stand Up For Cameroon appelle les Camerounais à se mobiliser ce 5 juin 2020 en l’honneur de Samuel Wazizi et
Dette intérieure : le Gicam redoute que le Cameroun renonce à une partie de ses engagements en 2020
Cameroun - Dons: Les sénateurs de la région du Centre équipent la prison centrale de Yaoundé-Kondengui d’un forage pour mieux lutter contre le Coronavirus
Cameroun - Football: PWD de Bamenda, le champion du Cameroun, reçoit des dons en  équipements sportifs du ministre délégué à la Présidence chargé du C
Cameroun - Kyé-Ossi (Sud): Un vigile s’enfuit avec une somme de 6 millions de FCFA appartenant à son employeur
Cameroun - Réactions/Pr Alphonse Bernard Amougou Mbarga (politologue) à propos des 100 premiers jours des maires de villes: «Ils ont pris fonction alors que
Cameroun - Opération Epervier/Amadou Vamoulke (ancien DG de la CRTV) devant les juges du TCS: «A ma demande, mon salaire est passé de 8,9 millions de FCFA à
Cameroun – Infrastructures: Le visage des Chantiers de la CAN 2021 dans la région de l’Ouest en vidéo
Génocide au Rwanda: feu vert à la remise de Félicien Kabuga à la justice internationale
Afrique Centrale - Coopération: La lutte contre le Coronavirus au menu de la 9ème session extraordinaire des ministres de la Communauté Économique des Éta
Cameroun - Crise anglophone: Le Bureau de la Coordination des Affaires Humanitaires des Nations-Unies dénonce l’intensification des  «attaques» et des «e
DECLARATION CONJOINTE SNJC- CAMASEJ A PROPOS DU DÉCÈS DE SAMUEL WAZIZI
Cameroun - Parlement: L’Assemblée nationale aménage déjà au palais des Congrès de Yaoundé
Cameroun - Coopération: Le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, Alamine Ousmane Mey, signe trois conventions de
Moh Sylvester: « le Cameroun est le seul pays au sud du Sahara qui s’endette à moins de 3% pour les titres de courte maturité… »
Cameroun - Football: L’ex-sélectionneur des Lions indomptables, Hugo Broos, balance tout sur les misères de Fabrice Ondoa au KV Ostende (Belgique)
La pandémie du Covid-19 repousse l’édition 2020 du Salon international de l’artisanat du Cameroun
Le groupe Kadji apporte son soutien à la ville de Douala
Juwel Jessic Ngankam : des débuts prometteurs en Bundesliga
Le ministre de la santé ordonne la réouverture de la Polyclinique Marie O de Douala
Cameroun - Lutte contre le coronavirus: Le ministre de la Santé ordonne la réouverture de la clinique Marie O de Douala